school rumble

All posts tagged school rumble

Ici kyouray aka cdt et le rendez-vous que vous attendez est enfin arrivé. Je pensais me prélasser tranquillement ce week-end et glander comme un sale otaque mais il paraît que c’est à mon tour de m’occuper de l’article pour le Grand Tournoi des Tsundere. Quel malin ce Axel, son blog se remplit tout seul pendant qu’il s’amuse avec sa WAIFU, je parle de son dakimakura bien sûr.

Ici Axel. Alors le dakimakura que je pensais emballé sous vide était en fait rempli de mousse vu que c’était le modèle d’exposition. Merci KAZE 🙂

Avant d’aborder ces premiers quarts de finale, un petit récapitulatif sur les derniers matchs.

Match 7

Rien n’arrête la fake tsundere déesse Haruhi, Haruko et la ligue anti-Haruhi n’ont pas pu faire le poids face à la future gagnante du tournoi : tout le monde sait que ce tournoi organisé par l’administrateur de haruhi.fr est truqué. Oui, je suis un vilain parano, bon redevenons sérieux.

En fait, voici les résultats des votes:

  • Haruhi : 63,6% à 449 voix
  • Haruko : 36,4% à 257 voix

Un match loin d’être passionnant; Haruhi a toujours réussi à garder une certaine longueur d’avance…

Match 8

L’autre match ? Malgré la très belle illustration de Suzuka trouvée par nyoronyolo, c’est Louise la tsundere DFC qui l’emporte, comme quoi cela montre que les gens ne votent pas juste pour le physique du personnage. Ou c’est parce que tout simplement le virus Kugimiya a fait trop de dégâts dans notre communauté.

  • Louise : 59,6% à 419 voix
  • Suzuka : 40,4% à 284 voix

Un bel effort de Suzuka qui arrive à faire passer Louise en dessous de la barre des 60% avant la fin. Vu que Louise est un poids lourd du tournoi, c’est quand même une belle performance: ça aurait pu se régler à 80/20 après tout…

Passons maintenant à ces premiers quarts de finale, ce qui est bien quand on s’occupe des derniers matchs, c’est qu’il n’y pas besoin de faire une description précise du personnage, comment ça je me trouve une excuse pour faire moins d’efforts ?

J’en profite pour montrer le tout nouveau tableau des scores, illustré par ma meido N°3, j’ai nommé sedeto. C’est d’ailleurs elle qui s’occupera des prochains quart de finale!

tournoistsun.jpg

En outre, les quart de finale voient s’affronter de grands noms de l’animation et du tsunderisme. Les choses vont devenir beaucoup plus palpitantes que les 8èmes de finales.

Quarts de Finale, Match 1

Pour ce premier quart de finale, nous avons affaire à deux jeunes filles avec du caractère : Eri et Asuka, un duel qui va faire du bruit.

Eri

Eri, la blonde qui porte la coupe tsundere DX© officielle comme l’a indiqué FFenril, est sans aucun doute un des personnages favoris des fans de School Rumble, ses scènes avec Harima ont amusé plus d’une personne. Elle n’a rien à envier aussi au niveau physique mais la jeune fille est cruelle et bon nombre de garçons se sont pris des rateaux. Une des favorites du tournoi je dirais.

Un personnage que j’ai moyennement aimé mais qui ne laisse pas indifférent. C’est la gosse riche du lycée, et blonde de surcroit, ce qui est assez rare au Japon, vous en conviendrez. Une bitch comme on en fait plus. Hureusement, face à elle, il y a une bitch d’un calibre au moins équivalent…

Asuka

Face à elle une autre favorite du tournoi : Asuka la tsundere de la série qui est la plus grande source de trolls, j’ai nommé Evangelion qu’on ne présente plus. Même si je suis plutôt fan de Rei, je voudrais avant tout féliciter Asuka d’avoir éliminé une source du virus Kugimiya, j’ai nommé Shana. Cependant cette victoire pourrait se retourner contre elle au profit d’une victoire pour Eri, eh oui le Tournoi des Tsundere, c’est aussi des vengeances et les fanboys de Shana ne vont pas se priver.

Ceci étant dit, Asuka a une énorme fanbase, le site Negenerv par exemple. Eux ne vont pas se priver d’essayer de contrer les anti-Asuka mais aussi les pro-Eri. Je me demande bien qui va l’emporter, car ceux qui n’aiment pas Eri comparé à ceux qui n’aiment pas Asuka sont plutôt rares… Ne jamais sous-estimer le vote "contre" après tout.

Quarts de Finale, Match 2

Le deuxième match c’est la nouvelle génération face au old school, en effet c’est Rin du récent Fate/stay night (Le "s" et le "n" en minuscule, merci) face à Akane de Ranma 1/2.

Rin

Ce n’est pas un secret, je suis un Type-Moon fanboy et surtout un Rin fanboy : me faire rédiger ce billet, c’est comme si on envoyait Akane à l’échafaud dès aujourd’hui. On ne présente plus Rin, le meilleur personnage de Fate/stay night à mon goût. Rin, c’est la beauté incarnée, c’est la coupe tsundere, le zettai ryouiki de rang S, les twintails, c’est le paroxysme du talent de Nasu et Takeuchi, jamais il ne se passe un jour sans que je f…zut je m’égare un peu. Bref, vous savez où ira mon vote (non pas à cet endroit).

Y’a aussi des gens qui ne peuvent pas supporter les type-moonistes, hein.

Akane

Son adversaire ? Akane de Ranma 1/2, vous savez cette série dont les gens se rappelent surtout du "Ranma 1/2 Moitié soleil et moitié pluie…", une série bien comique qui m’aura fait passer de bons moments à l’époque (ouais en VF) même si on me dit dans l’oreillette que l’anime n’existe pas. Bravo à elle quand même pour avoir réussi à atteindre les quarts de finale, comme quoi le old school, ça a encore du bon. Remarquez que j’ai fait un effort pour chercher une image potable vu qu’elles sont rares sur le net mais je suis bon joueur.

Ceci étant dit c’est l’une des dernières oldschool avec Asuka de vivantes: Lamu et Madoka notamment se sont fait sortir rapidement. Oh et n’oublions pas Kaori aussi. Akane saura-t-elle honorer la mémoire de ses soeurs tombées au combat?

On avance de plus en plus dans ce tournoi et les matchs vont devenir de plus en plus serrés et épiques, ce sont des gros clashs qui vont se pointer dans les semaines à venir. Mais ce genre d’évènement, c’est l’expression de notre PASSION. Bravo et merci Axel pour organiser ce genre de tournoi qui fait vivre notre communauté. Montrez-nous votre passion et votez pour les meilleures tsunderes sans tomber dans le fail d’un Saimoe.

Oh le tournoi n’est pas encore fini, on parlera de fail après.

Mesdames (qu’est-ce que vous foutez là?), messieurs. Ici FFenril qui vous parle en direct de Maid-Land, d’où je vais avoir le plaisir, le privilège et l’honneur d’inaugurer la phase finale du Grand Tournoi des Tsundere 2008! (Puis faut pas le dire mais ça arrange aussi ce bon Axel d’avoir des gens qui veulent écrire des articles, il a plus à se fouler…)

Oui enfin ça permet aussi de faire participer la communauté des blogs otaques francophones. Enfin, je passerai el silence ton manque de ponctualité… Enfin, je ne manquerai pas de t’envoyer un hug pillow Vivio par UPS.

Après près de 4 semaines de combats acharnés, de crêpages de chignons et de demoiselles se roulant dans la boue et d’insultes accompagnées des larmes viriles des fanboys voyant leurs favorites se faire éliminer les unes après les autres, il ne reste plus que les 16 meilleures tsunderes (enfin, 15 meilleures et cette chieuse de Louise) prêtes à en découdre pour obtenir le grand titre.

Sans plus attendre, passons donc à la présentation des demoiselles en compétition dans ce premier quart de finale…

Tableau de gauche – Premier 8ème de finale : Uzumi Kanzaki (GTO) VS Eri Sawachika (School Rumble)

Dans le tableau de gauche nous avons doooooonc… L’invitée surprise de ces demi-finales, la très intelligente et 100% garantie sans beau-père emmerdant Urumi Kanzaki, opposée à la très riche et 100% garantie avec majordome flippant Eri Sawachika.

Urumi.jpg

D’un côté, Urumi, qui a reussit le coup d’éclat de sortir la sur-populaire Kallen du très récent Geass, à croire que GTO reste toujours très populaire dans l’hexagone français. Intelligente (se vantant d’un 200 de QI), aussi blonde que les prés et aux yeux vairons, elle a pour défaut son "léger" penchant à la dépression et autres tendances suicidaires. A voir si ça compte dans le tsun-tsun…

Urumi fait presque partie des tsundere old-school avec Akane, ça serait dommage de s’arrêter en si bon ch emin non? Ca me rappelle d’ailleurs que je devrais relire GTO un de ces quatre matins…

eri_2_.jpg

En face, la richissime Eri n’a pas grand chose à envoyer à son adversaire : Aussi blonde… Que son adversaire, elle porte également la coupe tsundere DX© officielle, à savoir les doubles queues de cheval et a également ses grands moments de volte-face tsun-tsun/dere-dere face à Harima dans School Rumble. En fait, si elle n’était pas si inférieure à Yakumo, elle serait probablement le meilleur personnage de School Rumble. Et hop.

En toute logique, School Rumble étant plus récent et ayant une fanbase plus importante que le vieillissant GTO, Eri devrait être favorite, mais après l’élimination de Kallen par Urumi, comment en être sûr…

Comme tu dis FFenril, les fanboys de School Rumble sont d’un nombre presqu’insoupçonné et feront sûrement pencher la balance en sa faveur. Mais qui votera contre elle, surtout?

Tableau droit – Deuxième 8e de finale – Kagami Hiiragi (Lucky Star) VS Rin Tohsaka (Fate Stay Night)

Dans le tableau droit, un premier (très) grand clash se profile : Kagami Hiiragi, disposant derrière elle de la vaste fanbase de Lucky Star et de Kyoto Animation, se retrouve opposée à Rin Tohsaka, LA tsundere du célebrissime Fate/stay night de Type-Moon.

Rin.jpg

Opposons l’une à l’autre : Elles portent toutes deux la coupe tsundere DX© officielle. Elles viennent d’animes ultra-populaires (l’un plus logiquement que l’autre…). Là où l’une a un chara design de Takeshi Takeuchi, l’autre a le chara-design mignon de Loli-Star… Là où l’une a pour amie une otaku très appréciée des fans qu’elle engueule souvent, l’autre à sous ses ordres un archer très apprécié des fans qu’elle engueule souvent…

Tu oublies de mentionner les tendances Yuri avec Konata… Enfin, c’est sûrement qu’un fantasme des fanboys ça.

Kagami.jpg

Comment les départager? En fait, en comparant leurs deux univers de base : Le 4-koma tout mignon tout otaque tout plein d’un côté, l’eroge de l’autre. Là où Kagami doit parler 30 secondes à un garçon durant Lucky Star, Rin, bien plus adulte, finit dans son scénar par tomber amoureuse (et plus si affinités) de Shirô. SHIRÔ. Le héros le plus chiant des animes des années 2000… Serait-ce son point faible? Ou le "plus si affinités" en fait-il un point fort?

Tu oublies de parler de sa relation avec Saber… Tiens en fait elle partage ça aussi avec Kagami, sauf que là ce n’est pas une hallucination des fans, n’est-ce pas?

Faites votre choix messieurs dames, le combat apocalyptique va pouvoir commencer!

Oh, je pense qu’on a d’autres combats beaucoup plus apocalyptiques que ça en prévision… Ceci n’est qu’un hors d’oeuvre mes amis!

Bonsoir à tous !

Je me présente, mega69, celle qui va vous accompagner (embêter ?) cette semaine ! J’annonce donc ouvert le second tour du concours avec l’ouverture des hostilités pour les poules 3 et 4. Le premier tour fut fort mouvementé : si Rin et Kagami se sont rapidement imposées comme les deux gagnantes, le match fut serré pour Urumi, Kallen et Nagi. La bataille qui s’est terminé sur la toute fin à permis à Nagi et Urumi d’accéder au huitième de final.

Ici Axel. Je tiens à apporter quelques précisions, notamment sur les résultats des poules. Les voici en détail:

Poule 1:

  • Kagami : 302 voix – 31.96%
  • Motoko : 214 voix – 22.65%
  • Rin : 308 voix – 32.59%
  • Mai : 121 voix – 12.8%

Poule 2:

  • Lum : 161 voix – 17.27%
  • Karen : 253 voix – 27.15%
  • Nagi : 259 voix – 27.79%
  • Urumi : 259 voix – 27.79%

Comme vous le voyez, il s’en est fallu de peu dans la poule 2, et ce fut un combat acharné toute la semaine. Il était difficile de savoir qui allait réellement dégager dans la poule 2 à part Lum qui malheureusement accuse son grand âge… Au final, Nagi et Urumi ont triomphé mais aucune des deux ne peux prétendre être la première de cette poule… Du jamais vu pour un grand tournoi jusqu’à alors, en match de poule! Mais place de nouveau à mega, qui va nous présenter les poules 3 et 4 du tournoi!


Ce second tour promet d’être tout aussi (plus ?) intéressant avec la participation de grands noms (qui à dit Haruhi ?). Alors tenez-vous prêt, votez, faites voter amis, parents, amis de vos amis … !

Poule 3

Haruhi (Suzumiya Haruhi no Yûutsu) :

haruhi

Ai-je vraiment besoin de présenter la gagnante du concours ? Ah, on me signale que si en coulisse. Excentrique, autoritaire et pleine de vie : c’est tout Haruhi. Elle (mal)mène le héros par le bout de son nez mais faites attention, malgré ses idées farfelues, Haruhi est toujours sérieuse, toujours.

Haruhi est l’une de celles à surveiller au cours de ce tournoi. Bien que même parmi ses fans, certains ne soient pas certains qu’on puisse la qualifier de Tsundere, elle en montre néanmoins tous les symptômes. Un requin dans cette poule, mais elle n’est pas la seule.

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 90/10
  • Violence Level : B
  • Bonus : Déesse, Seiyuu (Hirano Aya), Déesse

Kyou (CLANNAD) :

kyou

Amoureuse du héros de la série, elle a la bonté (c’est rare pour une tsundere) de laisser le champ libre à sa soeur jumelle. Un conseil, pensez a éloigner les dictionnaires de cette jeune fille, surtout si vous vous appelez Tomoya. Réunissant les fan de Kyoto animation de du studio Key, elle a tout d’une grande. La seconde favorite de la poule ?

Kyou est surtout réputée pour avoir des cuisses formidables, et n’oublions pas la fameuse scène du local de sport…

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 70 / 30
  • Violence Level : B+
  • Bonus : Zettai ryouiki, delicious thigh meat

Naru (Love Hina) :

naru

Étudiante surdouée et résidente dans un pensionnaire pour filles, elle tombe amoureuse du petit fils, également résidant (le seul homme), de la propriétaire de la pension. Imposante avec son « punch » qui envoie valser le héros, c’est une très bonne tsundere qui a son lot de fans, mais fera-t-elle le poids face aux autres grandes de la poule ?

Naru a tout pour réussir, si elle ne s’était pas retrouvée dans la poule de Haruhi, Kyou et Kaori! Va-t-elle pouvoir s’imposer? C’est tout de même l’une des plus véritables tsundere de cette poule…

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 80/20
  • Violence Level : A+
  • Bonus : meganekko, seiyuu (Horie Yui)

Kaori (City Hunter) :

kaori

Kaori ou Laura (de Nicky larson) est certainement l’une des premières tsundere que bon nombre de personnes du public ont connu. Armée d’un marteau de plusieurs tonnes, j’éviterais de draguer devant elle dans les parages si je m’appellerais Ryô.

Ah Kaori, l’une des tsundere originelles avec Lum. Subira-t-elle le même destin? Nous le saurons très bientôt…

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 80/20
  • Violence Level : A
  • Bonus : Marteau

Poule 4 :

Yamada (Honey & Clover) :

yamada

Belle jeune fille de 21 ans, douée en poterie, Ayumi s’avère etre profondement amoureuse de l’un de ses amis, Mayama Takumi. Mais hélas les choses ne semblent pas être réciproques. Malgré cela, tous deux restent de très bons amis, et Ayumi ne perd pas espoir. Par conséquent, le succès de Takumi auprès de la gente feminine à tendance à agacer Ayumi, qui ne se prive pas de calmer les ardeurs de Mayama par de spectaculaires coup de pied.

Je m’abstiens de tout commentaire, ne connaissant pas le personnage, ni la série.

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 10 / 90
  • Violence Level : B
  • Bonus : Douée avec ses mains (poterie)

Shana (Shakugan no Shana) :

shana

A la fois tsundere, loli et combattante, Shana est certainement la grande favorite de la poule et même l’une des concurrentes ayant la capacité d’arriver en finale. Rendue célèbre pas son « URUSAI » dont le héros fait les frais, l’un des points forts de Shana, c’est son coté tsuntsun alors qu’elle découvre l’amour.

Pour avoir mangé de vrais melonpan au japon, je peux vous dire que j’approuve tout à fait son amour de cet aliment fort délicieux. Gouts culinaires mis à part, Shana est bien entendu l’une des grandes favorites de ce tournoi.

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 80 / 20
  • Violence : B
  • Bonus : Seiyuu tsundere, URUSAI, zettai ryouiki, maniement des armes blanches, pouvoirs surnaturels, melonpan-vore

Lina (Slayers) :

lina

Contrairement a la plupart de nos concurrentes, Lina ne vient pas d’un anime/manga tranche de vie, mais d’une série d’héroic fantasy. Ce n’est pas une raison pour ne pas en avoir peur, ses talents de sorcière ne sont plus à prouver, un certain Gourry pourra d’ailleurs vous le confirmer.

Malgré son âge, elle a toutes ses chances face à ses concurrentes. Il faut dire qu’elle n’hésite pas à utiliser de ses pouvoirs magiques la plupart du temps pour corriger quelqu’un, que ça soit Gourry ou tout autre membre de sa troupe.

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 95/5
  • Violence : S
  • Bonus : Sorcière surpuissante, Delicious Flat Chest

Eri (School rumble) :

eri

Jeune fille de bonne famille mi japonaise mi anglaise, Eri est très courtisée dans son lycée. Pourtant elle tombera amoureuse du gars le plus improbable, un ancien voyou. Son ascension vers l’amour ne se fera pas sans quelques coups de pied ou gifles, cependant.

Eri reste l’un de mes personnages préférés de School Rumble (si ce n’est mon perso préféré tout court). Sa relation avec Harima est excellente et elle a sans conteste des atouts de tsundere. Une candidate à surveiller.

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 70/30
  • Violence : B
  • Bonus : twin tails, blonde, seiyuu (Horie Yui)

PS : cet article est garanti sans message subliminal.

School Rumble est l’une de ces séries sans queue ni tête mais divertissantes, où l’on sait que chaque épisode viendra nous combler en humour. Il faut dire que l’anime a un certain goût de Azumanga Daioh mais en moins enfantin. Je n’ai rien contre Azumanga, hein, ne vous méprennez pas. J’adore aussi cette série. 🙂

Pour en revenir à SR, il n’y a pas vraiment d’histoire, mais une situation de base: La jeune Tenma Tsukamoto aime son camarade de classe Karasuma, qui lui ignore tout le monde. Mais Harima, le grand loubard de l’école, lui, en pince pour Tenma, et chacun va tenter de faire comprendre à l’autre ce qu’ils ressentent. Malheureusement à chaque fois ça loupe, de façon plutôt amusante.

Encore une fois, comme pour Azumanga, il n’y a pas qu’un ou deux héros, mais plusieurs. On suit en fait les tribulations de toute une classe (et de quelques camarades hors de celle-ci parfois) et il faut bien admettre que chaque personnage est plutôt attachant, sans tomber dans un quelconque stéréotype. La force de SR réside dans ses personnages originaux et ses petites histoires qui permettront de mieux s’attacher à toute cette classe de lycéens.

La série tire quelques scènes pleines de références, comme cette course poursuite à vélo où Tenma et Karasuma-kun grillent sans problème la Trueno 86 de Takumi dans Initial D, je ne parle même pas d’autres hommages à Matrix ou Battle Royale… Ces passages sont toutefois assez rares pour surprendre le téléspectateur et être appréciés à leur juste valeur.

Pour le moment, la série est composée d’une bonne poignée de Mangas (12 à l’heure actuelle), qui ne sont toujours pas terminés. La série animée est néanmoins très bien, et vous réjouira pendant 2 saisons de 26 épisodes (la seconde est en cours de diffusion en ce moment.)

Si vous avez aimé Azumanga, nul doute que vous adorerez School Rumble. Pour ceux qui n’ont pas connu Azumanga Daioh, ce n’est pas grave. Enfin, si, mais pas pour l’appréciation totale de la série 🙂

Bref, si vous voulez une série légère qui détend, foncez de suite, School Rumble se dévore comme du pain sorti du four.

J’ai décidé de faire un petit résumé des séries que je regarde en ce moment, déjà à un état bien avancé (une petite dizaine d’épisodes) et celles qui se sont terminées récemment. C’est parti pour un tour!

  • Disgaea : Ah, comment ne pas afficher ma déception devant cet anime? Le jeu était d’un humour ravageur, complètement second-degrétesque, Flonne et Etna étaient parfaites. Là, malgré un teaser en début de saison assez prometteur “Au nom de l’amour, je dois vous tuer!“, la série est en fait très plate, destinée aux enfants, et le scénario ne suit en rien ce qui se passe dans le jeu. Vous me direz que c’est tant mieux car ça promet des surprises, mais le scénario du jeu était simplement parfait, avec une fin terrible et des passages drôles et d’autres plus dramatiques. Bah, je verrai plus tard si ça s’améliore…
  • Fate Stay Night : L’aventure continue avec un épisode 20 un peu léger et un 21 avec un peu plus de punch, la série s’enchaine plutôt bien. Je n’ai pas joué au jeu, donc les surprises m’attendent encore, mais le tout est plutôt bien ficelé.
  • Full Metal Panic OAV – Un jour dans la vie de Tessa : Sublime, excellent, drôle, très drôle, un peu de ecchi (après tout, ça passe pas à la TV les OAV), le tout avec une réalisation soignée, vraiment du bon boulot de la part de Kyoto Animation. Dommage cependant, pas de Chidori à l’intérieur. Sinon c’est du FMP à 100%.
  • Joshikosei : Oui, je continue à regarder d’un oeil distrait quand ça sort. C’est le type même de l’anime popcorn qui se regarde sans trop se fouler. Faut quand même s’accrocher un peu, car ça repousse toutes les limites de fanservice que j’aie vu jusqu’à présent. Gainax a du mouron à se faire.

En parlant de Gainax justement, il se trouve qu’ils vont faire la nouvelle saison de Negima avec l’aide de SHAFT (REC, Mahoromatic, Konomini, et quelques autres trucs). J’ai hâte de voir ce que ça va donner.

  • Kashimashi : Faut que je récupère les derniers épisodes, visiblement ça a eu un bon succès au Japon cet anime, de ce que je me souviens avoir vu à Akiba.
  • Lemon Angel Project : J’ai lâche prise. La réalisation est pas terrible, et bien que le design soit réussi, j’arrive pas à suivre.
  • School Rumble S2 : Du pur bonheur en bâtonnets de 100kg. J’en veux encore, j’en veux encore, j’en veux encore. Je ferai un billet très bientôt sur la série, c’est promis.
  • You’re under arrest : Oui, entre temps je rattrape des séries que je n’avais jamais vues, et YUA est plutôt plaisant à regarder. Les premières OAV sont sublimes, le film est bien mais sans plus, la première saison est très laide (surtout très vieille) graphiquement, et la seconde saison est plutôt sympathique. Ca c’est du résumé hein? Non, ce que je regrette surtout c’est que quand même, entre la première et seconde saison, l’histoire avance de quelques années (la lycéenne Saori devient policière au début de la saison2) et RIEN ne se passe entre Miyuki et Ken pendant ce temps… argh!
  • Soul Link : En fait, le début était très fade. Oui, super fade même. Lent, inintéressant, du Stellvia en moins coloré. Et puis en fait, tout a été mis en place pour un bon thriller spatial, et l’histoire avance convenablement d’un épisode à l’autre. Je me demande néanmoins si ça va durer sur 26 épisodes ou simplement 13-14. Pour le moment, c’est un bon trip qu’on nous offre, loin de l’atmosphère légère de Shuffle!
  • Strawberry Panic : Je sais pas, ça doit pas être mon genre d’anime même si j’aime bien le concept. C’est juste… et puis la réalisation fait vachement datée quand même. J’ai quand même remarqué un truc marrant: il n’y a AUCUN personnage masculin dans la série.
  • Suzuka : Oui, la fin de Suzuka date un petit peu beaucoup mais je ne me souviens plus trop si j’en ai parlé ici. L’anime a une fin en soi, un peu décevante, car elle laisse sur sa fin. C’est le jeu de tous les animes sentimentaux de toutes façons. Love Hina, Ai Yori Aoshi… on ne verra jamais leur fin en anime. Pour ça il faut lire le manga. J’ai le droit de dire que c’est n’importe quoi?
  • Yakitate Japan! : En fait passé l’arc de la Coupe de Monaco, la série devient un peu beaucoup énormément très très répétitive. Je ne dis pas que les auteurs font de leur mieux pour nous pondre quelque chose de nouveau chaque fois, mais il y a quand même un certain motif dans tous les épisodes qui se répète comme un épisode de Detective Conan. Oui, vous avez saisi l’idée. Ceci dit, ça reste toujours agréable à regarder et on laisse échapper quelques sourires à certains moments.
  • Karin : Aaah, Karin. Une série que j’ai trouvée vraiment sympathique et agréable à regarder. La fin ne m’a pas déçu: elle était juste. L’anime étant assez léger et se moquant de lui-même par endroits, ça se ressent toujours à la fin et on a pas un énorme tournant vers les 3 ou 4 derniers épisodes. Du tout bon donc.
  • To Heart 2 : J’ai a peine commencé. Si vous n’avez pas aimé To Heart premier du nom, passez votre chemin immédiatement. C’est la même chose sauf qu’on change l’année de production, la réalisation et les personnages. Exit Akari, et place à deux amies d’enfance du héros. Rien ne remplacera quand même Akari et Hiroyuki. Surtout Hiroyuki, en fait. Il était tout simplement terrible dans To Heart. Bon là par contre les “atouts” de Tamaki sont pour le moins… attrayants. Je continue à regarder doucement.
  • The Melancholy of Haruhi Suzumiya : Et je garde le meilleur pour la fin. Que dis-je le meilleur, la plus grande surprise de cette année, incontestablement. Tout dans cette série, de la réalisation au concept, en passant par le design, l’histoire et les personnages, est bien foutu. Une fois tout en place, j’ai jamais vu un anime marrier aussi bien la vie à l’école, l’humour et la SF depuis Onegai Teacher, en fait. Du grand art, et pour une fois, l’anime rend justice au roman, que vous pouvez lire en anglais par là. Je vous le recommande chaudement d’ailleurs. Le pire, c’est que l’engouement pour cette série est assez inexplicable: ça doit être l’effet Haruhi, sans aucun doute. Moi en tous cas, je suis conquis, et je vous encourage à vous la procurer chez a.f.k. A noter que le groupe de fansub français Nerae a commencé avec le premier épisode déjà.