karin

All posts tagged karin

J’ai décidé de faire un petit résumé des séries que je regarde en ce moment, déjà à un état bien avancé (une petite dizaine d’épisodes) et celles qui se sont terminées récemment. C’est parti pour un tour!

  • Disgaea : Ah, comment ne pas afficher ma déception devant cet anime? Le jeu était d’un humour ravageur, complètement second-degrétesque, Flonne et Etna étaient parfaites. Là, malgré un teaser en début de saison assez prometteur “Au nom de l’amour, je dois vous tuer!“, la série est en fait très plate, destinée aux enfants, et le scénario ne suit en rien ce qui se passe dans le jeu. Vous me direz que c’est tant mieux car ça promet des surprises, mais le scénario du jeu était simplement parfait, avec une fin terrible et des passages drôles et d’autres plus dramatiques. Bah, je verrai plus tard si ça s’améliore…
  • Fate Stay Night : L’aventure continue avec un épisode 20 un peu léger et un 21 avec un peu plus de punch, la série s’enchaine plutôt bien. Je n’ai pas joué au jeu, donc les surprises m’attendent encore, mais le tout est plutôt bien ficelé.
  • Full Metal Panic OAV – Un jour dans la vie de Tessa : Sublime, excellent, drôle, très drôle, un peu de ecchi (après tout, ça passe pas à la TV les OAV), le tout avec une réalisation soignée, vraiment du bon boulot de la part de Kyoto Animation. Dommage cependant, pas de Chidori à l’intérieur. Sinon c’est du FMP à 100%.
  • Joshikosei : Oui, je continue à regarder d’un oeil distrait quand ça sort. C’est le type même de l’anime popcorn qui se regarde sans trop se fouler. Faut quand même s’accrocher un peu, car ça repousse toutes les limites de fanservice que j’aie vu jusqu’à présent. Gainax a du mouron à se faire.

En parlant de Gainax justement, il se trouve qu’ils vont faire la nouvelle saison de Negima avec l’aide de SHAFT (REC, Mahoromatic, Konomini, et quelques autres trucs). J’ai hâte de voir ce que ça va donner.

  • Kashimashi : Faut que je récupère les derniers épisodes, visiblement ça a eu un bon succès au Japon cet anime, de ce que je me souviens avoir vu à Akiba.
  • Lemon Angel Project : J’ai lâche prise. La réalisation est pas terrible, et bien que le design soit réussi, j’arrive pas à suivre.
  • School Rumble S2 : Du pur bonheur en bâtonnets de 100kg. J’en veux encore, j’en veux encore, j’en veux encore. Je ferai un billet très bientôt sur la série, c’est promis.
  • You’re under arrest : Oui, entre temps je rattrape des séries que je n’avais jamais vues, et YUA est plutôt plaisant à regarder. Les premières OAV sont sublimes, le film est bien mais sans plus, la première saison est très laide (surtout très vieille) graphiquement, et la seconde saison est plutôt sympathique. Ca c’est du résumé hein? Non, ce que je regrette surtout c’est que quand même, entre la première et seconde saison, l’histoire avance de quelques années (la lycéenne Saori devient policière au début de la saison2) et RIEN ne se passe entre Miyuki et Ken pendant ce temps… argh!
  • Soul Link : En fait, le début était très fade. Oui, super fade même. Lent, inintéressant, du Stellvia en moins coloré. Et puis en fait, tout a été mis en place pour un bon thriller spatial, et l’histoire avance convenablement d’un épisode à l’autre. Je me demande néanmoins si ça va durer sur 26 épisodes ou simplement 13-14. Pour le moment, c’est un bon trip qu’on nous offre, loin de l’atmosphère légère de Shuffle!
  • Strawberry Panic : Je sais pas, ça doit pas être mon genre d’anime même si j’aime bien le concept. C’est juste… et puis la réalisation fait vachement datée quand même. J’ai quand même remarqué un truc marrant: il n’y a AUCUN personnage masculin dans la série.
  • Suzuka : Oui, la fin de Suzuka date un petit peu beaucoup mais je ne me souviens plus trop si j’en ai parlé ici. L’anime a une fin en soi, un peu décevante, car elle laisse sur sa fin. C’est le jeu de tous les animes sentimentaux de toutes façons. Love Hina, Ai Yori Aoshi… on ne verra jamais leur fin en anime. Pour ça il faut lire le manga. J’ai le droit de dire que c’est n’importe quoi?
  • Yakitate Japan! : En fait passé l’arc de la Coupe de Monaco, la série devient un peu beaucoup énormément très très répétitive. Je ne dis pas que les auteurs font de leur mieux pour nous pondre quelque chose de nouveau chaque fois, mais il y a quand même un certain motif dans tous les épisodes qui se répète comme un épisode de Detective Conan. Oui, vous avez saisi l’idée. Ceci dit, ça reste toujours agréable à regarder et on laisse échapper quelques sourires à certains moments.
  • Karin : Aaah, Karin. Une série que j’ai trouvée vraiment sympathique et agréable à regarder. La fin ne m’a pas déçu: elle était juste. L’anime étant assez léger et se moquant de lui-même par endroits, ça se ressent toujours à la fin et on a pas un énorme tournant vers les 3 ou 4 derniers épisodes. Du tout bon donc.
  • To Heart 2 : J’ai a peine commencé. Si vous n’avez pas aimé To Heart premier du nom, passez votre chemin immédiatement. C’est la même chose sauf qu’on change l’année de production, la réalisation et les personnages. Exit Akari, et place à deux amies d’enfance du héros. Rien ne remplacera quand même Akari et Hiroyuki. Surtout Hiroyuki, en fait. Il était tout simplement terrible dans To Heart. Bon là par contre les “atouts” de Tamaki sont pour le moins… attrayants. Je continue à regarder doucement.
  • The Melancholy of Haruhi Suzumiya : Et je garde le meilleur pour la fin. Que dis-je le meilleur, la plus grande surprise de cette année, incontestablement. Tout dans cette série, de la réalisation au concept, en passant par le design, l’histoire et les personnages, est bien foutu. Une fois tout en place, j’ai jamais vu un anime marrier aussi bien la vie à l’école, l’humour et la SF depuis Onegai Teacher, en fait. Du grand art, et pour une fois, l’anime rend justice au roman, que vous pouvez lire en anglais par là. Je vous le recommande chaudement d’ailleurs. Le pire, c’est que l’engouement pour cette série est assez inexplicable: ça doit être l’effet Haruhi, sans aucun doute. Moi en tous cas, je suis conquis, et je vous encourage à vous la procurer chez a.f.k. A noter que le groupe de fansub français Nerae a commencé avec le premier épisode déjà.

Karin

Mes animes actuels se résumant à peau de chagrin (Mai Otome, Yakitate Japan!, et Suzuka), il fallait bien que je trouve quelque chose de potable dans la nouvelle saison. Et c’est chose faite avec Karin, qui a défaut d’être excellent, reste assez drôle et mignon juste comme il faut;

Karin est très malchanceuse. Elle est issue d’une famille de vampires qui a immigré au Japon. Son gros problème, c’est qu’elle n’est pas tout à fait vampire… Elle vit le jour, elle ne craint ni l’ail, ni l’argent, ni les croix, ni l’eau, et pourtant… pourtant, elle a besoin de sang aussi.

C’est très dur pour elle en temps normal, et voilà qu’en plus un nouveau fait son apparition à l’école. Rien qu’en croisant son regard, Karin s’évanouit. Elle découvrira très rapidement qu’il y a quelque chose, chez lui et chez la mère du type, qui l’attire, qui voudrait les mordre, mais quoi…?

Sous cet aspect un peu sombre, l’anime s’en sort agréablement avec des petits moments comiques, une héroine assez kawaii, et des personnages facilement reconnaissables. Pour l’instant peu d’épisodes sont sortis et il est difficile de bien cerner l’intrigue principale, mais j’ai l’impression que malgré ses airs humoristiques, la série va devenir bien ténébreux sur la fin. Nous verrons bien! En attendant, vous pouvez y aller, ce n’est même pas ecchi en plus.

Etant donné l’activité proliférante (erm) des fansubbers en ce moment, j’ai décidé de commenter un peu l’avancement de certaines séries que je regarde encore, ou que j’ai lâchées. Après tout, les premières impressions c’est bien mais ça ne fait pas tout.

Amaenaide yo!

Plutôt déçu par cette série qui s’annonçait assez marrante et ecchi comme il le falait. Finalement les persons sont tous sans profondeur, et l’humour est très lourd à force. C’est dommage, un peu de varietés aurait été bien. Il faut quand même avoir vu au moins le premier épisode pour ne pas mourir idiot.

Okusama wa joshikusei

“Ma femme est une lycéenne” m’a laissé la même impression que Amaenaide yo! de ne pas aller suffisament en profondeur. On ne sait même pas comment les deux protagonistes se sont rencontrés et en sont arrivés à leur situation, et le découpage de chaque épisode, en deux petites histoires, rend le tout très saccadé et pas très intéressant. Ca a très bien marché pour Full Metal Panic Fumoffu, mais pour Ichigo 100% et Okusama wa joshikusei, c’est plutôt raté. Réellement dommage, je suis sûr que la série a un bon potentiel en manga.

Ichigo 100% OAVs

Alors là, c’est peut-être la plus grosse déception. C’est à se demander ce qui peut bien passer par la tête des gens chez Madhouse. Les 3 premières OAVs suivaient plutôt bien le manga et apportaient chacun leur petit plus à l’histoire, même tout petit. Par contre les deux dernières, à part introduire Kozue dans l’histoire, elles n’apportent strictement rien, et se permettent même d’être tout bonnement ridicules en ne suivant pas le mangas (L’OAV 5 est royalement médiocre)

Suzuka

Bon, ne soyons pas déçus par tout, il y a quand même Suzuka qui reste un anime plutôt sympa et sentimental, sans être lent à mourir. Je trouve juste dommage que Yamato soit un sale petit con qui n’y connait rien aux filles.

Yakitate Japan!

Toujours aussi bon, toujours aussi fort, toujours aussi doux et croustillant. L’épisode 45 se paye même le luxe d’être un peu ecchi, que du bonheur en boite. A noter que le manga est sorti en France ce mois-ci

Karin

J’en parlerai lors d’un prochain billet avec des screens. C’est une petite série qui a l’air fort sympathique au demeurant 🙂

Voilà pour le résumé des séries en cours 🙂