okusama wa joshikousei

All posts tagged okusama wa joshikousei

Etant donné l’activité proliférante (erm) des fansubbers en ce moment, j’ai décidé de commenter un peu l’avancement de certaines séries que je regarde encore, ou que j’ai lâchées. Après tout, les premières impressions c’est bien mais ça ne fait pas tout.

Amaenaide yo!

Plutôt déçu par cette série qui s’annonçait assez marrante et ecchi comme il le falait. Finalement les persons sont tous sans profondeur, et l’humour est très lourd à force. C’est dommage, un peu de varietés aurait été bien. Il faut quand même avoir vu au moins le premier épisode pour ne pas mourir idiot.

Okusama wa joshikusei

“Ma femme est une lycéenne” m’a laissé la même impression que Amaenaide yo! de ne pas aller suffisament en profondeur. On ne sait même pas comment les deux protagonistes se sont rencontrés et en sont arrivés à leur situation, et le découpage de chaque épisode, en deux petites histoires, rend le tout très saccadé et pas très intéressant. Ca a très bien marché pour Full Metal Panic Fumoffu, mais pour Ichigo 100% et Okusama wa joshikusei, c’est plutôt raté. Réellement dommage, je suis sûr que la série a un bon potentiel en manga.

Ichigo 100% OAVs

Alors là, c’est peut-être la plus grosse déception. C’est à se demander ce qui peut bien passer par la tête des gens chez Madhouse. Les 3 premières OAVs suivaient plutôt bien le manga et apportaient chacun leur petit plus à l’histoire, même tout petit. Par contre les deux dernières, à part introduire Kozue dans l’histoire, elles n’apportent strictement rien, et se permettent même d’être tout bonnement ridicules en ne suivant pas le mangas (L’OAV 5 est royalement médiocre)

Suzuka

Bon, ne soyons pas déçus par tout, il y a quand même Suzuka qui reste un anime plutôt sympa et sentimental, sans être lent à mourir. Je trouve juste dommage que Yamato soit un sale petit con qui n’y connait rien aux filles.

Yakitate Japan!

Toujours aussi bon, toujours aussi fort, toujours aussi doux et croustillant. L’épisode 45 se paye même le luxe d’être un peu ecchi, que du bonheur en boite. A noter que le manga est sorti en France ce mois-ci

Karin

J’en parlerai lors d’un prochain billet avec des screens. C’est une petite série qui a l’air fort sympathique au demeurant 🙂

Voilà pour le résumé des séries en cours 🙂

Okusama wa Jishokosei signifie “Mon épouse est une lycéenne.”

Mettons les choses au point tout de suite, pour vous montrer que cette review sera totalement subjective:

Avec ces deux points, il m’est complètement impossible d’être objectif. (Pour ceux qui ne suivent pas, Ayako Kawasumi-sama est ma seiyuu préférée.

Mais passons à cet anime au nom fort agréable au demeurant.

Okusama wa joshikosei, c’est avant tout l’histoire d’une jeune fille nommée Asami, qui est folle amoureuse de son mari. Oui, elle est mariée, bien qu’elle n’ait que 17 ans. Bon, elle est pas non plus raide dingue, mais elle le porte vraiment dans son coeur, et c’est très mignon.

Problème numéro un: Son mari est un jeune professeur. Et qui enseigne dans le même lycée où elle va. Et dans la même classe. Evidemment, motus et bouche cousue à l’école au sujet de leur relation.

Problème numéro deux: Le père d’Asami semble ne pas apprécier leur idylle, et leur a fait signer un contrat comme quoi ils doivent s’abstenir de tout rapport sexuel avant qu’Asami n’ait son diplôme de fin de lycée.

Autant vous le dire tout de suite, ce n’est pas facile pour la jeune Asami qui rêve de faire des galipettes avec son mari. (C’est tellement rare dans un anime qu’il faut le souligner 🙂 )

Voilà pour l’intrigue principale définie dans le premier épisode. Il est encore trop tôt pour réellement savoir ce qui va se passer, les obstacles qu’ils vont surmonter, mais pour un premier épisode, ça s’annonce plutôt bien. Attendons de voir la suite avant de juger plus en profondeur.

La réalisation a été confiée au studio Madhouse, résponsable du récent Ichigo 100% (qui, même si la série est carrément géniale en manga, m’a très déçue en anime, étant donné sa faible qualité d’animation et le rush pour faire tenir un arc de l’histoire dans 12 épisodes et 1 OAV). Et déjà la qualité est bien meilleure que dans Ichigo je trouve…

Un autre excellent point, c’est l’opening, Love Love Chu Chu! qui est d’un kawaii à toute épreuve. Dés que possible il attérit sur mon iPod en tous cas!

Une série à surveiller pour les amateurs de romance à problèmes 🙂