fate stay night

All posts tagged fate stay night

Saber et Rin semblent bien s’entendre, mais ça on le savait déjà, n’est-ce pas? Vu la forte demande et la difficulté que Maid Corp. éprouve à se fournir en stocks suffisants, ce duo de meido est à 24 998 Maid Points. A vot’ bon coeur.

maotd_fsn5.jpeg

Hé oui, deux ans déjà. Tout ça ne me rajeunit pas (bon c’était facile.)

J’ai profité de cet anniversaire pour m’occuper un peu d’un petit changement d’URL. Meido-Rando est désormais accessible par http://www.meido-rando.net. C’est d’ailleurs l’adresse que je vous invite à bookmarker désormais, à afficher partout, tout ça tout ça. Le site est toujorus accessible via blog.teri-chan.net et les liens que vous avez déjà faits sur des posts ou fichiers resteront en place grâce au merveilleux procédé de la réécriture d’URL par Apache. Je vous passe les détails techniques et je remercie Tchyo de m’avoir aiguillé sur la bonne direction 🙂 La transition devrait être totalement transparente pour tout le monde.

Meido-Rando a commencé comme étant un blog où je voulais raconter un peu ma vie et les choses que je faisais à un instant T sans pour autant développer ou organiser mes billets. C’était une vraie anarchie quoi.

Et puis au fur et à mesure, je me suis mis à catégoriser un peu mieux mes posts, à donner un peu plus de contenu structuré, et à agrémenter de plus d’images. C’est là que les Maid Of The Day, puis les Miko Of The Day ont commencé à faire leur apparition sur Meido-Rando. Il y a eu quelques "Special Of The Day" mais rien de persistant. Les critiques, les "catch-up" pour résumer l’évolution des séries après plusieurs mois… Bref, Meido-Rando commençait à avoir son identité propre, et le site (ou blog c’est comme vous voulez) en a eu bien besoin dés lors qu’il a été référencé par Blogchan (allez courage Skav et lâche WoW un peu 🙂 ) qui m’a permis de rencontrer d’autres blogueurs francophones que je ne connaissais pas vraiment comme FFenril ou Archtor. C’est sans compter sur l’Editotaku que je lisais par saccades avant de m’y mettre sérieusement il y a un an. Je connais Raton de loin depuis quelques années déjà, vu comment il aimait descendre à plus ou moins juste titre les fanfictions Evangelion que j’écrivais à l’époque. Bon je vais pas m’étaler sur ça, c’est de l’histoire ancienne 🙂

Aujourd’hui, Meido-Rando, c’est en chiffres:

  • 340 billets
  • 1055 commentaires
  • 978 Mo d’espace disque occupé

Au niveau des stats ça donne (depuis janvier 2006… Une fausse manip m’a fait perdre les stats de 2005 maheureusement)

Mois

Visiteurs différents

Visites

Pages

Hits

Bande passante

Jan 2006

2144

3511

7387

67984

8.10 Go

Fév 2006

2468

3825

8934

72361

11.93 Go

Mar 2006

3500

7723

14135

78044

10.53 Go

Avr 2006

4434

6496

13881

116477

15.58 Go

Mai 2006

6475

9351

34395

178138

14.87 Go

Juin 2006

9521

19743

49125

258553

19.66 Go

Juil 2006

13353

29931

72477

360327

28.16 Go

Août 2006

13512

24290

60536

390756

30.72 Go

Sep 2006

12243

18023

72357

403064

28.25 Go

Oct 2006

13050

18366

64622

382860

33.79 Go

Nov 2006

14224

21719

78217

411089

33.78 Go

Déc 2006

10631

16222

202761

548387

29.07 Go

Jan 2007

11858

19886

317866

747225

40.28 Go

Fév 2007

11698

20735

292911

686524

38.80 Go

Mar 2007

18548

34744

446625

1013962

39.81 Go

TOTAL

147659

254565

1736229

5715751

383,34

Comme vous pouvez le voir, l’augmentation s’est faite très sensiblement a partir du moment où j’ai été référencé sur Blogchan et depuis ça n’arrête plus, avec depuis 3 mois environ 40 Go de bande passante consommée par mois.

Je ne m’attendais pas à avoir autant de visites en fait, mais en même temps je ne sais pas ce que cela représente à l’echelle des sites web, toutes ces stats 🙂

Ces stats sont compilées grâce à AWstats, qui analyse directement les logs du serveur Web. Comme vous avez certainement pu le constater je ne fais que très rarement appel à des prestataires extérieurs pour tous mes besoins et j’essaye de me suffir à moi-même 🙂

Ceci je le dois à tous mes lecteurs, fidèles ou non, et pour les récompenser, j’ai pensé à quelques images pas piquées des hanetons. Bien souvent des posters de séries que vous avez peut-être découvert grâce à Meido-Rando. Préparez vos kleenex car les litres d’hémoglobine vont couler via les voies nasales.

aria_maid.jpg.jpeg

Ah, les filles d’Aria en serveuses. On va commencer doucement hein.

haruhi_commander.jpg.jpeg

Oharuhi-sama!, continuez à nous apporter votre bénédiction afin que nous puissions faire prospérer votre règne!

Allez, c’est de Oharuhi-sama dont on parle, alors ça vaut bien un deuxième poster…

haruhibeach.jpg.jpeg

Un peu de plage encore avec toute la troupe de Nanoha? (enfin une partie).

fatebeach.jpg.jpeg

Et pour se rappeler que la 3ème saison, Nanoha StrikerS! arrive bientôt, voici un joli poster de MILFate et MILFNanoha.

milfate.jpg.jpeg

milfnanoha.jpg.jpeg

On va se relaxer quelques instants avec les deux coqueluches de Kanon, c’est à dire Nayuki et Ayu. ~uguuuuu.

kanon.jpg.jpeg

Ah, Mizuho-chan et Takako, clairement l’un de mes couples favoris dernièrement. Je rappelle que Mizuho-chan est une fille, non?

otoboku.jpg.jpeg

Comment ne pas penser à Tamaki-nee de To Heart 2? Ceci, mes amis, est une jeune fille en bonne santé.

toheart2.jpg.jpeg

Et puis tant qu’à taper dans les animes issus d’Ero-games, autant parler de Shuffle

shuffle.jpg.jpeg

En fait, je pourrais même aussi parler un peu de Fate Stay Night, qui était pas si mal que ça comme série. Regardez-moi ça si ce n’est pas tentant…

fsn_sexy.jpg.jpeg

Shakugan no Shana reste aussi dans mon coeur avec son héroine loli accro aux melonpan, l’un de mes aliments primaires lors de mon séjour au Japon

shana.jpg.jpeg

Zero no Tsukaima sous ces airs de séries standard, a en fait d’excellents personnages hauts en couleur et un monde plutôt intéressant. Vivement la seconde saison en Juillet. En fait, ce n’est pas vraiment pour Louise mais plutôt pour Siesta et Henrietta que j’aime cette série. Surprenant hein?

louise_siesta_beach.jpg.jpeg

Après tout, Siesta est quand même une maid bien foutue qui est en plus doublée par Yui Horie, tandis que Henrietta est cette jolie princesse / reine doublée par Ayako Kawasumi-sama

siesta_undress.jpg.jpeg

Enfin, pour terminer, comment ne pas saluer nos amies les Maids, qui rendent ce blog plus jovial chaque jour qui passe? He is my master qui sort dans notre belle contrée à la fin de ce mois, en est un parfait exemple, avec Hanaukyo Maid Tai

himm.jpg.jpeg

Encore merci à tous mes lecteurs, et joyeux anniversaire, Meido-Rando!

143.jpg.jpeg

Une fois n’est pas coutume, voici une Maid of the Day de Fate Stay Night. Enfin bon, on va plutôt dire 2 MaOTD hein. Mais bon, c’est Rin et Saber, on ne s’en lasse pas… 😛

Et comme c’est la 25ème MaOTD, un bonus:

Comme quoi, un jacky ça peut aussi être un otaku… 🙂

Non, je ne suis pas mort, n’en déplaise peut-être à certains 🙂

Le manque de posts actuellement sur Maido-Rando se justifie par la saison estivale, Blind Spot, le NAGC 3, Eve Online ou bien tout simplement l’alignement des astres… 🙂

En attendant que je regarde tranquillement les premiers épisodes de Welcome to the NHK (oui j’ai du retard, je sais.), voici la Maid of the Day 16, maid of pure win, j’ai nommé, Saber 🙂

Cliquez pour l’avoir en plus grand, comme d’hab’.

Merci à Benjamin, un fidèle lecteur, voici la Maid of the Day numéro 8, qui n’est rien d’autre que Saber (quelle coquine cette Saber, ça doit être un fétiche de Rin à mon avis…)

Enfin bon, elle est kawaii donc on lui pardonne 🙂

J’ai décidé de faire un petit résumé des séries que je regarde en ce moment, déjà à un état bien avancé (une petite dizaine d’épisodes) et celles qui se sont terminées récemment. C’est parti pour un tour!

  • Disgaea : Ah, comment ne pas afficher ma déception devant cet anime? Le jeu était d’un humour ravageur, complètement second-degrétesque, Flonne et Etna étaient parfaites. Là, malgré un teaser en début de saison assez prometteur « Au nom de l’amour, je dois vous tuer!« , la série est en fait très plate, destinée aux enfants, et le scénario ne suit en rien ce qui se passe dans le jeu. Vous me direz que c’est tant mieux car ça promet des surprises, mais le scénario du jeu était simplement parfait, avec une fin terrible et des passages drôles et d’autres plus dramatiques. Bah, je verrai plus tard si ça s’améliore…
  • Fate Stay Night : L’aventure continue avec un épisode 20 un peu léger et un 21 avec un peu plus de punch, la série s’enchaine plutôt bien. Je n’ai pas joué au jeu, donc les surprises m’attendent encore, mais le tout est plutôt bien ficelé.
  • Full Metal Panic OAV – Un jour dans la vie de Tessa : Sublime, excellent, drôle, très drôle, un peu de ecchi (après tout, ça passe pas à la TV les OAV), le tout avec une réalisation soignée, vraiment du bon boulot de la part de Kyoto Animation. Dommage cependant, pas de Chidori à l’intérieur. Sinon c’est du FMP à 100%.
  • Joshikosei : Oui, je continue à regarder d’un oeil distrait quand ça sort. C’est le type même de l’anime popcorn qui se regarde sans trop se fouler. Faut quand même s’accrocher un peu, car ça repousse toutes les limites de fanservice que j’aie vu jusqu’à présent. Gainax a du mouron à se faire.

En parlant de Gainax justement, il se trouve qu’ils vont faire la nouvelle saison de Negima avec l’aide de SHAFT (REC, Mahoromatic, Konomini, et quelques autres trucs). J’ai hâte de voir ce que ça va donner.

  • Kashimashi : Faut que je récupère les derniers épisodes, visiblement ça a eu un bon succès au Japon cet anime, de ce que je me souviens avoir vu à Akiba.
  • Lemon Angel Project : J’ai lâche prise. La réalisation est pas terrible, et bien que le design soit réussi, j’arrive pas à suivre.
  • School Rumble S2 : Du pur bonheur en bâtonnets de 100kg. J’en veux encore, j’en veux encore, j’en veux encore. Je ferai un billet très bientôt sur la série, c’est promis.
  • You’re under arrest : Oui, entre temps je rattrape des séries que je n’avais jamais vues, et YUA est plutôt plaisant à regarder. Les premières OAV sont sublimes, le film est bien mais sans plus, la première saison est très laide (surtout très vieille) graphiquement, et la seconde saison est plutôt sympathique. Ca c’est du résumé hein? Non, ce que je regrette surtout c’est que quand même, entre la première et seconde saison, l’histoire avance de quelques années (la lycéenne Saori devient policière au début de la saison2) et RIEN ne se passe entre Miyuki et Ken pendant ce temps… argh!
  • Soul Link : En fait, le début était très fade. Oui, super fade même. Lent, inintéressant, du Stellvia en moins coloré. Et puis en fait, tout a été mis en place pour un bon thriller spatial, et l’histoire avance convenablement d’un épisode à l’autre. Je me demande néanmoins si ça va durer sur 26 épisodes ou simplement 13-14. Pour le moment, c’est un bon trip qu’on nous offre, loin de l’atmosphère légère de Shuffle!
  • Strawberry Panic : Je sais pas, ça doit pas être mon genre d’anime même si j’aime bien le concept. C’est juste… et puis la réalisation fait vachement datée quand même. J’ai quand même remarqué un truc marrant: il n’y a AUCUN personnage masculin dans la série.
  • Suzuka : Oui, la fin de Suzuka date un petit peu beaucoup mais je ne me souviens plus trop si j’en ai parlé ici. L’anime a une fin en soi, un peu décevante, car elle laisse sur sa fin. C’est le jeu de tous les animes sentimentaux de toutes façons. Love Hina, Ai Yori Aoshi… on ne verra jamais leur fin en anime. Pour ça il faut lire le manga. J’ai le droit de dire que c’est n’importe quoi?
  • Yakitate Japan! : En fait passé l’arc de la Coupe de Monaco, la série devient un peu beaucoup énormément très très répétitive. Je ne dis pas que les auteurs font de leur mieux pour nous pondre quelque chose de nouveau chaque fois, mais il y a quand même un certain motif dans tous les épisodes qui se répète comme un épisode de Detective Conan. Oui, vous avez saisi l’idée. Ceci dit, ça reste toujours agréable à regarder et on laisse échapper quelques sourires à certains moments.
  • Karin : Aaah, Karin. Une série que j’ai trouvée vraiment sympathique et agréable à regarder. La fin ne m’a pas déçu: elle était juste. L’anime étant assez léger et se moquant de lui-même par endroits, ça se ressent toujours à la fin et on a pas un énorme tournant vers les 3 ou 4 derniers épisodes. Du tout bon donc.
  • To Heart 2 : J’ai a peine commencé. Si vous n’avez pas aimé To Heart premier du nom, passez votre chemin immédiatement. C’est la même chose sauf qu’on change l’année de production, la réalisation et les personnages. Exit Akari, et place à deux amies d’enfance du héros. Rien ne remplacera quand même Akari et Hiroyuki. Surtout Hiroyuki, en fait. Il était tout simplement terrible dans To Heart. Bon là par contre les « atouts » de Tamaki sont pour le moins… attrayants. Je continue à regarder doucement.
  • The Melancholy of Haruhi Suzumiya : Et je garde le meilleur pour la fin. Que dis-je le meilleur, la plus grande surprise de cette année, incontestablement. Tout dans cette série, de la réalisation au concept, en passant par le design, l’histoire et les personnages, est bien foutu. Une fois tout en place, j’ai jamais vu un anime marrier aussi bien la vie à l’école, l’humour et la SF depuis Onegai Teacher, en fait. Du grand art, et pour une fois, l’anime rend justice au roman, que vous pouvez lire en anglais par là. Je vous le recommande chaudement d’ailleurs. Le pire, c’est que l’engouement pour cette série est assez inexplicable: ça doit être l’effet Haruhi, sans aucun doute. Moi en tous cas, je suis conquis, et je vous encourage à vous la procurer chez a.f.k. A noter que le groupe de fansub français Nerae a commencé avec le premier épisode déjà.

Fate/Stay Night est l’un des derniers jeux du studio TYPE-MOON à qui l’on doit notamment Tsukihime.

FSN est donc issu d’un jeu hentai , tout comme Tsukihime, mais doté d’une histoire profonde et pleine de magie. Les fans de TYPE-MOON ne seront pas déçus du voyage:

En gros, tous les dix ans, une guerre pour le Saint Graal occupe sept magiciens, qui font appel à des Servants, sortes d’esprits de héros défunts pour les aider à obtenir le Saint Graal tant convoité, qui permet d’exaucer n’importe quel voeu.

Il y a tout un tas de régles, ce qui rend cette grande bataille assez intéressante.

L’histoire se focalise sur Shirou et Rin, deux jeunes qui vont s’allier par la force des choses afin de battre les 5 autres magiciens et leurs Servants. Shirou obtiendra l’aide de Saber, la plus puissante, qu’il aura invoqué sans vraiment savoir comment, et Rin aura Archer.

Chaque esprit, qui possède un corps matériel une fois invoqué, est en fait issu d’un héros légendaire (je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler) et qui reflète bien leurs capacités. Ainsi, Saber se bat essentiellement avec une épée invisible, en robe et armure, par exemple. Ils affronteront des servants comme Assassin, Caster, Lancer…

Bref, tout y est pour une sorte de Battle Royale entre Masters et Servants. Si on ajoute à cela une animation plus que correcte, des designs qui poutrent et une ambiance très magie et esprits, on obtient un anime sérieux mais agréable à regarder.

Bien évidemment les scènes H du jeu ont été brillament « oubliées » ou un peu « masquées ». Il faut savoir par exemple que pour recharger la mana de Saber, Shirou doit coucher avec… 🙂

Comme vous aurez pu le voir sur les photos de mon voyage J’ai acheté une Saber en figurine, 1/6, super belle de surcroit.

Si on ajoute à cela le fait que Saber est doublée par une trés sérieuse et très dangereuse Ayako Kawasumi-sama, je ne pouvais pas rester de marbre devant une telle série 😛

Un très bon cocktail en tous cas si vous aimez les histoires un tant soit peu sérieuses avec leur lots de surprises et rebondissements.

Cliquez sur l’image pour l’avoir en grand 🙂