Archives

All posts by Sirius

Avant de laisser la parole à Sirius pour qu’il annonce les poules 7 et 8, revenons sur les deux précédentes.

Poule 5 :

  • Sakae (Summer Wars) (33%, 45 Votes)
  • Nanoha (Nanoha Strikers) (28%, 38 Votes)
  • Belmer (One Piece) (18%, 25 Votes)
  • Medusa (Soul Eater) (21%, 30 Votes)

Victoire sans surprise de Nanoha qui ne brille que parce qu’elle est lesbienne comme une limace avec Fate, et que fatalament, avoir deux mamans magical girl et en uniforme, ça peut être fun. Sakae elle a été plus surprenante, et a démontré que l’âge et le manque de MILFness n’étaient pas de si gros handicaps que ça.

Poule 6 :

  • Lisa (Ponyo) (29%, 40 Votes)
  • Chigusa (Shakugan no Shana) (28%, 37 Votes)
  • Eureka (Eureka SeveN) (22%, 29 Votes)
  • Chitose (Clamp) (21%, 28 Votes)

Une poule un peu plus complète et difficile : Lisa a remporté une belle victoire sur les trois autres, tandis que Chigusa de Shakugan no Shana s’est imposée comme seconde. Saluons le joli score d’Eureka qui a tenu tête à Chitose de CLAMP qui était une adversaire pourtant redoutable, respirant la MILF à plein tubes.

Et maintenant je laisse la parole à Sirius !

Mes frères, j’apporte votre dose de mamans bien fraîches de la semaine. Les tsundere, les seifuku, les imouto, j’avoue que ça ne me branchait pas vraiment. Mais les MILFS mamans, ça, c’est important : nous devons élire ensemble la mère spirituelle de notre communauté. Sans plus de cérémonie, que le crêpage de chignon commence !

 

Poule 7

Mama (Kodomo no Omocha)

La maman célibataire de Sana, l’excentrique Misako Kurata, surnommée affectueusement « Mama ». Écrivaine à succès qui prend un plaisir sadique à tourmenter son éditeur. Amie des animaux hébergeant un écureuil sur une coiffure qui change régulièrement de déco. Une maman bien plus douce et responsable qu’elle peut le paraître. Kodocha est une comédie qui n’a pas assez d’amour pour elle.

Cattleya (Queen’s Blade)

Évidemment je n’ai pas vu la série. A cause de ce fichu tournoi, j’ai dû héroïquement me farcir l’épisode spécial numéro 5 qui dure deux minutes. Cattleya parcourt le monde à la recherche de son mari avec son gosse, une épée gigantesque et une grosse paire de boobs. Son mari est donc pas là et la nuit, elle fait parfois quelques fantaisies…

Weda (Hare+Guu)

La maman d’Hare est une irresponsable alcoolique qui n’en fiche pas une mais qui exploite son pauvre gamin pour les tâches ménagères. Weda a quitté sa riche famille pour s’établir seule en forêt avec son fils et passe ses journées à faire la fête avec les habitants du coin pendant qu’Hare doit tenir compagnie au monstre de la forêt. Elle est tellement sexy qu’on le lui pardonnera, même si Hare va finir dans l’estomac de Guu.

Junko (Puella Magi Madoka Magica)

La maman de Madoka n’a peut-être pas beaucoup de temps d’antenne mais devait figurer ici pour deux raisons. La première : elle a une carrière tandis que son mari fait la popote et le ménage. La seconde : c’est une remarquable pédagogue. Le lien qui la rattache à Madoka s’attache une sorte de mysticisme trans-dimensionnel. J’ignore ce que j’entends par là mais c’est profond.

 

Poule 8

 

Tout d’abord, je suis indigné car je n’avais pas signé pour présenter la poule 8 alors Axel tu doubleras mon salaire en Maid Points, merci. Ensuite cette poule est chouette quand même car ses poulettes dégagent un haut niveau de MILFness. Enfin voici le menu, je vous signale juste son fonctionnement :

 

LV = Level (le nombre d’épisodes de la série calculé sur MAL)

SP = Skill Points de la bonne maman

MP = MILF Points de la bonne belle-maman

Final FantaMILF VII

Et quelques commentaires en vrac :

Sanae (Clannad)

Axel a décidé dès le début qu’elle l’emporterait en finale sur son équivalente de chez Kanon. Sachez qu’elle mérite de gagner car elle en a gros sur le cœur tellement on critique ses jolis petits pains. Et on la voit bien plus souvent qu’Akiko même si les scènes où elle paraît sont toutes un peu les mêmes. Mère de famille on ne peut plus douce et modèle, elle donne des cours d’appui quand elle ne tient pas la boulangerie familiale avec son mari. Sanae préfère qu’on la prenne pour la sœur de Nagisa que pour sa maman.

 

Hild (Ah My Goddess)

Je ne connais pas cette série mais c’est LA beauté des enfers dont les courbes et la sensualité ne laissent personne indifférent (quand elle n’est pas sous sa forme enfant bien sûr). En tant que Daimakaicho, elle veut séparer sa fille Urd de la déesse Belldandy afin qu’elle abandonne sa nature de mi-déesse et retourne en enfer. Elle entretient donc avec elle une relation pour le moins sulfureuse. Une méchante joyeusement manipulatrice qu’on voit pas souvent et qui s’amuse à draguer le héros pour tuer l’ennui. “God Tier” dixit Tetho.

 

Meme (Denpa Onna)

Si la série n’était pas vraiment passionnante, les héroïnes de Denpa Onna m’ont fait terriblement fantasmer ce printemps et Meme Touwa tout particulièrement avec ses battements frénétiques de paupières, son sourire aguicheur et son harcèlement sexuel à répétition sur son neveu. Elle vit seule avec sa fille Erio qui aurait paraît-il été enlevée des mois durant par les extraterrestres. Meme semble un peu se ficher de cette hikikomori enroulée comme une saucisse dans un futon. Parfois elle se défoule avec.

 

Aki Hinata (Keroro Gunsou)

“has a strange attraction to things that are sticky and moist” (source MAL)

Mmmh… ok. Cela dit, je ne connais pas du tout la série et pas grand chose ne circule à propos de la maman de Fuyuki et Natsumi, alias “General Mom”. Ah, je lis qu’elle est ceinture noire d’aïkido et célibataire. C’est que ça pullule de mamans célibataires les animes, quel courage elles ont! (Et c’est tout bonus pour les fans.) Hop, une galerie.

Tetho me souffle sur Twitter qu’elle serait “le dernier rempart de l’humanité (du Japon) contre toutes les invasions possibles, un véritable régiment de MIB à elle toute seule.” Ça gonfle son CV du coup!

 

Voilà c’est tout. Que la plus chaude douce gagne. Votez!