gokujou seitokai

All posts tagged gokujou seitokai

Alors là, bonne surprise.

C’est après avoir lu quelques blogs sur cette série que je me suis mis à y goûter. A la base c’est pas du tout mon style mais on m’a promis un mix entre Mai Hime et un humour assez déjanté, donc là, j’ai pas pu résister.

Rino est une jeune fille naïve, pleine d’entrain, et qui est sans le sou. Elle arrive dans sa nouvelle école où elle a été recommandée par un mystérieux Mr. Poppit. Problème: elle a pas une thune et le dortoir où elle devait vivre a brulé juste avant qu’elle n’arrive. Où va-t-elle manger et dormir? Pour l’instant elle va à l’école, et contre toute attente se retrouve nomée déléguée de classe!

Il faut savoir que dans cette école est établi un mystérieux mais tout puissant conseil des élèves, le Gokujou Seitokai. Ce conseil est régi par une poignée de jeunes filles qui ont chacune leur responsabilité et leur spécialité. Elles sont là pour faire reigner l’ordre au sein de l’école, mais il faut tout de même souligner qu’elles ont pratiquement plus de pouvoir que les professeurs!

L’héroine est quand même vachement bizarre. Non seulement elle est naive mais en plus elle a toujours une petite marionette nommée Puuchan (tout en bas de l’image) qu’elle fait parler et qu’elle considère comme une personne à part entière…

Par un concours de circonstances, elle aidera à attraper un pyromane qui sévissait dans la région, ce qui lui vaudra des regards insistants de la directrice du Gokujou Seitokai, la très prisée reine de l’école, Kanade-sama.

Tellement prisée d’ailleurs, que lorsque cette dernière montre des signes d’affection certains pour la jeune RIno, la moitié de l’école devient carrément jalouse et peine à comprendre comment Rino, nouvelle, naïve, limite idiote, a réussi à devenir secrétaire du Gokujou Seitokai, club apparement très fermé!

Beaucoup d’humour en perspective, des personnages féminins tous haut en couleur, bien designés. Malgré leur nombre important, on arrive facilement à se souvenir d’eux et à les différencier de part leur design plutôt réussi. Un très bon point car d’autres séries ont souvent echoué ici à cause de designs moyens voir ratés. Une série que je recommande à ceux qui ont aimé l’humour d’Azumanga ou de School Rumble, un peu exaggéré parfois. (Si si, le Gokujou Seitokai a les moyens de détruire un porte-avions nucléaire!)