code geass

All posts tagged code geass

MiOTD #26

Deux Miko un peu spéciales puisqu’il s’agit de Suzako et Luluko, enfin c’est ce qui est marqué sur la boîte en tous cas. Le pack est à environ 15 000 Miko Points. Rappelez-vous que contrairement aux Maid Points, les Miko Points permettent de préserver les temples au pays merveilleux des Elfes. (le Japon quoi)

miotd_cg.jpg

Le moment que vous attendiez tous est enfin arrivé. Oui, celui où les guerres vont enfin éclater, où les fanboys vont se déchainer, et où – peut-être – la meilleure tsundere du monde sera élue. Parlez-en sur les forums, sur les blogs, faites du bruit, pour que ce tournoi soit encore plus un succès que le tournoi des maids de l’an dernier!

Je rappelle donc les régles pour nos petits nouveaux: chaque semaine et durant un mois, le lundi à minuit pile, deux nouveaux sondages apparaîtront sur votre gauche, où vous pourrez voter pour votre tsundere favorite de chaque poule. Pour les besoins du tournoi, les deux premières de chaque poule à la fin de la semaine seront élues pour les huitièmes de finale qui auront lieu, si tout va bien, le 6 Octobre. Ne retenez pas encore cette date car il est possible que je m’octroie une semaine entre la fin des matches de poule et les huitièmes de finale histoire d’effectuer le tirage au sort, par exemple…

Commençons donc par le commencement, les poules 1 et 2.

Poule 1

Kagami (Lucky Star)

kagami.jpg

Kagami est d’après Konata (l’experte otaku de Lucky Star) une tsundere, parce qu’elle a des couettes. Mais Kagami ce n’est pas que ça, c’est aussi une râleuse mais qui sait se montrer sympa pour ses amies et qui en plus de ça adore les shoot’em’up. Clairement l’une des favorites de cette poule, mais certains s’accordent à dire qu’elle n’a pas sa place ici…

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 75 / 25
  • Violence Level : C
  • Bonus : Twintails, soeur jumelle, gameuse

Motoko (Love Hina)

motoko.jpg

Motoko Aoyama est l’une des deux tsundere de la série Love Hina. Armée de son sabre, sa violence envers Keitaro, le héros, est difficile à contenir au début, mais au fur et à mesure que l’histoire se déroule, elle arrive à l’apprécier. C’est sans doute l’un des personnages qui a le plus changé dans Love Hina à travers les différents arcs. Une adversaire de choix pour cette poule, mais qui va peut-être avoir du mal à trouver son public…

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 80 / 20
  • Violence Level : A
  • Bonus : habits traditionnels, maniement des armes blanches

Rin (Fate Stay Night)

rin.jpg

Rin est l’une des favorites de cette poule (voire du tournoi) et n’est donc pas à prendre à la légère. Son attitude envers le héros est assez froide au premier abord, mais elle finira par l’apprécier par la force des choses. Elle a même un serviteur exprès pour elle…

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 50 / 50
  • Violence Level : A
  • Bonus : twintails, pouvoirs surnaturels, zettai ryouiki parfait, tendances bi.

Mai (Mai Hime)

mai.jpg

Combattante à ses heures perdues, Mai Tokiha est amoureuse d’un type mais n’aime pas le lui montrer. Cela fait d’elle une excellente candidate tsundere, même si son animosité n’est dirigée que sur une personne…

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 60 / 40
  • Violence Level : A
  • Bonus : pouvoirs surnaturels, tendances bi, grosse poitrine.

Poule 2

Lum (Lamu / Urusei Yatsura)

lum.jpg

Selon toute vraissemblance, Lum (Lamu chez nous) serait l’une des tsundere originelles, ou tout du moins l’une de celles qui ont inauguré le genre. Même si elle a pu poser les bases, que reste-t-il d’elle aujourd’hui, peut-elle rivaliser avec les tsundere modernes? Balance des éclairs à la Blanka aussi, faites attention.

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 20 / 80
  • Violence Level : A
  • Moe-Modes Bonus : extra-terrestre, bikini mode, système d’auto-défense

Karen (Code Geass)

karen.jpg

Karen est une pilote de mecha emérite, qui a montré une grande disposition au syndrome tsundere vu sa relation avec Lelouch au début de la série… Aura-t-elle suffisament de poids lors de ce tournoi, face à toutes les tsundere pure souche?

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 80 / 20
  • Violence Level : B
  • Bonus : pilote de mecha, bunnygirl, bondage

Nagi (Hayate no Gotoku)

nagi.jpg

Nagi est la riche héritière de Hayate no Gotoku. C’est le modèle même de tsundere. Elle jettera d’ailleurs son dévolu sur le pauvre Hayate qui va devoir en subir les conséquences. Il faut dire aussi qu’avec la doubleuse de Louise et de Shana, Nagi a tout d’une tsundere.

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 80 / 20
  • Violence Level : B
  • Bonus : riche, très riche, seiyuu tsundere

Urumi (Great Teacher Onizuka)

urumi.jpg

Urumi, surdouée, qui cherche à faire virer son prof mais qui en tombe amoureuse. Malgré ses 14 ans elle sait user de ses charmes pour séduire son prof quand il le faut, et n’oublie pas non plus de lui savater la gueule comme il le faut de temps en temps comme toute bonne Tsundere. Une candidate redoutable, mais qui comme Lum, aura peut-être du mal à trouver son public, surtout face à Nagi et Karen.

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 90 / 10
  • Violence Level : B
  • Bonus : Reine de glace

Parfois, il se peut tout simplement que je fasse un petit billet sur les séries que je suis en ce moment, et ce que j’en pense depuis la première review que j’ai pu faire, ou non, sur Meido Rando.

  • Hitohira : J’en parlerai sans doute dans la semaine, mais c’est une série qui m’a beaucoup plu dans son concept. Une fille qui perd sa voix quand elle est stressée rencontre une sempai qui veut la faire participer à son club de théatre…
  • Hayate no Gotoku : J’ai laissé tomber au bout de 3-4 épisodes en fait. Je sais, je ne devrais pas, mais j’ai vraiment du mal avec la série, je ne sais pas trop pourquoi. C’est dommage parce que quand même, Maria is love.
  • Kokoro Toshokan : J’ai revu cette vieille série il y a peu, et c’est toujours mignon tout plein. Diabétiques abstenez-vous, quand même.
  • La corda d’Oro : C’est le genre de série qui se laisse regarder tout tranquillement. On assiste à un parfait petit harem inversé, avec tous les clichés possibles. La série est quand même sauvée par un très bon chara design et une réalisation sans failles.
  • Lucky Star : Toujours aussi bon, toujours aussi fort. Les moments cultes fusent à chaque épisode. Les gifs animés aussi sur les forums d’Animesuki, les endings sont tous plus barrés les uns que les autres (Mi-mi-mirakuru Minorun-run!) et avec toutes les auto-références et l’humour otakiste à fond, Kyoto Animation se marre bien à réaliser cette série, sans aucun doute!
  • Nanoha Strikers : Ah, Nanoha Strikers, comment dire… L’attente fut longue, la déception fut très grande. Pour le moment le scénario ne va nulle part, et au bout de 14 épisodes c’est très très dommage. Si on ajoute à cela une réalisation de certains épisodes clairement bâclée, et du fanservice même pas subtil en veux-tu en voilà, on a en face de nous une série moyenne, qui est sauvée de peu de l’oubli par MILF Nanoha et MILF Fate. Surtout depuis qu’elles ont adopté une gamine 🙂
  • Nodame Cantabile : Du très bon, avec une héroine doublée par Ayako Kawasumi qui plus est. De la belle musique, de l’humour… Il faut que je continue à matter ça.
  • Love Get Chu : Un an s’est écoulé depuis le début de la série et les fansubs sont toujours aussi lents. Dommage, car au delà d’une potentielle série sans budget se cache une histoire rigolote sur une fille enjouée voulant devenir doubleuse. Un peu comme REC mais en moins adulte.
  • Nolife : Bah quoi, ça compte aussi non? Nolife est entrée en période d’hibernation pour l’été, et va sans doute nous revenir en septembre avec des tonnes de surprises. La saison 1 de la chaîne a été très très bonne. Des erreurs, des problèmes techniques ? Peu importe ! On peut tout leur pardonner, car comme l’a si bien dit raton-laveur, Nolife, c’est tellement bien qu’on a l’impression de ne pas en être digne. La chaîne de nos rêves, celle pour ceux qui d’habitude ne regardent pas la télé.
  • Romeo x Juliet : J’ai l’impression d’être le seul a regarder cette série, mais tant pis. Inspiré de très loin par l’oeuvre bien connue du même nom, on a en face de nous une adaptation héroic fantasy de l’histoire. C’est plutôt joli, correctement raconté, ça avance a peu près convenablement et Juliet est tout sauf gnan-gnan. Pour l’instant, moi, je continue.
  • Code Geass : Un peu mindfucking par moment, mais ça reste correct… On attend toujours les deux derniers épisodes avant une super probable saison 2.

Le GTM, le Meido Battle, tout ce que vous voulez, commence CE SOIR.

Pour les matches de poule, il y en aura 2 par semaine (cela durera donc 1 mois). Les votes commencent dés lundi à 00:00 et se terminent le dimanche à 23:59. Etant un être humain il se peut que je dévie de quelques minutes ces horaires, vous me le pardonnerez bien, hein.

Le but du jeu est donc de voter pour votre Meido préférée dans chacune des poules. Les deux meido qui auront récolté le plus de voix auront donc droit de participer aux 8èmes de Finale.

Pour chaque meido, une image voire deux selon les meido, une présentation, ses points forts et faibles, et enfin 5 notes:

Ecchi Factor : En général le caractère ecchi du personnage, via son attitude ou la peau qu’elle montre tout au long de ses apparitions.

Tâches Ménagères : Ses capacités à rendre une maison propre.

Combat : Mains nues ou avec des armes, le combat est bien souvent important pour une meido.

Moe Attitude : La Kawaii-itude d’un personnage, son moe appeal, sa façon de finir ses phrases par -de arimasu ou bien son loli level. Beaucoup de facteurs peuvent faire d’une meido une meido moe.

Loyauté : Une meido, ça doit être loyal, et cette note tente de refleter si une meido resterait loyale à son maître si on lui proposait mieux ailleurs (ou si ça c’est même déjà produit d’ailleurs)

Pour ouvrir le show, je vous propose ceci:

Allez, on commence!

Poule 1

Mahoro

gtm-mahoro.jpg

Mahoro est une meido androide livrée en standard avec un mecha de support, des missiles-nichons et une petite soeur meido androide aussi. Appartenant à l’âge d’or des Meido (2000-2001) elle part comme favorite dans se tournoi. Mais pour combien de temps?

Points forts : Très bonnes capacités au combat et à la maison. Petite soeur meido. Reine du fanservice.

Points faibles : N’aime pas le ecchi (même si elle viole plusieurs fois sa phrase fétiche ("Le ecchi c’est mal!"). Durée des batteries (non remplaçables) limitées forçant un renvoi constructeur non pris par la garantie. (pire qu’un iPod). Fait souvent des siestes.

  • Ecchi Factor : D
  • Tâches ménagères : S
  • Combat : S
  • Moe Attitude : A
  • Loyauté : A

Whilelmina

gtm-whil.jpg

La Meido de Shakugan no Shana reste stoïque quoi qu’il arrive et son calme et analyse chaque situation. Elle semble avoir néanmoins privilégié son adresse au combat par rapport à ses capacités ménagères. Sa voix calme lui donne un air très sérieux.

Points forts : Décidée et protectrice. Passe très bien l’aspirateur. Points faibles : Manque de fanservice et de moe attitude dans l’ensemble.

  • Ecchi Factor : E
  • Tâches ménagères : A-
  • Combat : A
  • Moe Attitude : D
  • Loyauté : A

Les Triplettes

gtm-triple2.jpg

gtm-triple.jpg

Lemon Maron et Melon sont les trois meido de service personnel de la maison Hanaukyo et excellent en leur domaine malgré une place relativement pauvre dans la hiérarchie des meido Hanaukyo. Leur grande rivale, Mariel, sera une adversaire redoutable si jamais elles se rencontrent. Leur rôle? Servir. Très personellement, si vous voyez ce que je veux dire.

Points forts : Des triplettes, tout est dit. Savent utiliser leur corps à bon escient.

Points faibles : Quotient intellectuel relativement faible

  • Ecchi Factor : S
  • Tâches ménagères : E
  • Combat : F
  • Moe Attitude : B-
  • Loyauté : B

Maria

gtm-maria.jpg

Malgré son relatif second rôle dans Hayate no Gotoku, Maria pourrait bien être l’outsider de cette poule. Son calme et sa gentillesse n’ont d’égal que chez Mahoro même si elle semble ne pas assumer pleinement son rôle de meido dans une série comme celle d’où elle vient. Amour secret du héros, elle se laissera volontiers doubler par sa maîtresse loli tsundere.

Points forts : Douce et doublée par Rie Tanaka. Participe à un love triangle.

Points faibles : S’efface trop facilement. Quasi absence de fanservice (sauf en rêve de Hayate)

  • Ecchi Factor : C
  • Tâches Ménagères : A-
  • Combat : D
  • Moe Attitude : C
  • Loyauté : B

Poule 2

Siesta

gtm-siesta2.jpg

gtm-siesta.jpg

Dans le monde si médiéval-fantastique de Zero no Tsukaima on trouve quand même des meido, et une plutôt bien même. Siesta, doublée par Yui Horie est bien evidemment attirée par le héros qui est comme elle un sous-humain parmi la nobilité qui peuple le monde de Zero no Tsukaima. Contrairement à Maria de Hayate no Gotoku cependant, elle n’hésitera pas à faire des avances malgré que la loli tsundere de service qui a le héros comme esclave soit dans les parages. Serviable et au bon fond, Siesta est également doté de très bons atouts charnels. Comme pour Mahoro, Siesta est la favorite de cette poule.

Points forts : Yui Horie, douce et connaît les propriétés de son corps.

Points faibles : Personnage secondaire.

  • Ecchi Factor : A
  • Tâches Ménagères : A
  • Combat : E
  • Moe Attitude : B+
  • Loyauté : B+

Yoriko

gtm-yoriko2.jpg

gtm-yoriko.gif

L’une des nekomeido de ce tournoi, Yoriko de la série Da Capo doit néanmoins affronter Siesta et Minawa, ce qui ne sera pas une mince affaire. Travaillant chez le héros pour qui bien sûr elle semble éprouver autant d’affection qu’un chat à son maître si ce n’est plus, elle est cependant vouée, comme Mahoro, a un destin tragique qui lui jouera probablement des tours lors de ce tournoi.

Points forts : Neko + Meido = WIN.

Points faibles : Durée de vie limitée.

  • Ecchi Factor : D
  • Tâches Ménagères : B
  • Combat : D
  • Moe Attitde : S
  • Loyauté : A

Sayoko

gtm-sayoko.jpg

L’outsider de cette poule, c’est bien entendu Sayoko, la meido employée comme aide de la Nunnaly la petite soeur du héros de Code Geass. On sait relativement peu de choses sur elles si ce n’est qu’elle semble être au courant de certaines choses et qu’elle n’est peut-être pas le personnage secondaire qu’on veut bien nous faire croire. Dévouée dans sa tâche, elle pèche néanmoins par un manque évident d’exposition à l’écran.

Points forts : Dévouée. S’occupe d’une personne handicapée.

Points faibles : Peu de temps à l’écran. Aucun fanservice.

  • Ecchi Factor : F
  • Tâches Ménagères : A
  • Combat : ?
  • Moe Attitude : E
  • Loyauté : ?

Minawa

gtm-minawa.jpg

La petite soeur loli et blonde (dans tous les sens du terme) de Mahoro fait osn apparition dans la seconde saison. Androide elle aussi, Minawa pousse encore plus loin la Moe Attitude de Mahoro ce qui en fait une arme redoutable. Malgré son apparente faiblesse et maladresse elle semble aussi savoir se battre.

Points forts : Maladroite, androide et kawaii au possible.

Points faibles : Fragile. A manier avec précaution lors des travaux du soir.

  • Ecchi Factor : B
  • Tâches Mnéagères : C
  • Combat : A-
  • Moe Attitude : S
  • Loyauté : B

Ca faisait un moment que j’avais décidé de faire un petit article dessus. Ma lenteur a fait que FFenril m’a devancé, mais qu’importe…

code.jpg.jpeg

Code Geass est donc le dernier anime phare de Sunrise. Sunrise qui rappelons-le nous a pondu jusqi’ici des séries longues à souhait avec un semblant de scénario qui se suit d’épisode en épisode. Quand je dis semblant de scénario, c’est bien parce que depuis Gundam SEED il y a eu quelques menu dérapages. On tâchera de sortir Mai Otome et Gundam SEED Destiny de nos cerveaux encore traumatisés par tant de connerie, pour se concentrer sur le présent.

Cette fois, ils ont fait appel à CLAMP, et ça se voit tout de suite. CLAMP pour les ignares au fond qui se nourissent de Naruto et de Bleach, nous ont pondu des histoires plutôt sympa il y a quelques temps. Un peu difficiles à suivre pour certaines, mais je garde un excellent souvenir de Tokyo Babylon par exemple ou de Magic Knight Rayearth. Enfin passons.

06_03.jpg.jpeg

L’histoire de Code Geass se situe dans un futur avec des mechas (là on sent la touche Sunrise). Un empire, Britannia (apparement US + Royaume Uni) s’est mis à envahir le monde entier et surtout le Japon. Le Japon est donc colonisé rapidement et ses habitants un peu réduits à l’état de colonisés. Appelés les Elevens, ces derniers n’apprécient pas trop l’occupation, et certains vont organiser une résistance bien évidemment.

Le héros de cette histoire, c’est Lelouch. Lelouch, avec son nom d’acteur va hériter d’un pouvoir exceptionnel donné via un contrat qu’il passera avec une étrange jeune fille nommée C.C. (prononcé Chizu?). Ce pouvoir, c’est le regard Haruhiesque. Un regard qui une fois en contact avec les yeux de sa cible, leur fera faire ce qui est ordonné. C’est ainsi qu’il se débarrassera d’une patrouille de soldats armés en leur "ordonnant" grâce à son regard Haruhiesque de se suicider.

aad3cf5ab0ed978f3ac16a03c155ff57.jpg.jpeg

Intelligent, calculateur, on ne peut pas reprocher à Lelouch d’être un héros pour le moins original. Comparé aux autres personnages pour le moins classiques de la série, Lelouch et C.C. font bande à part. C’est assez rare que j’accroche beaucoup à un personnage masculin dans une série, mais Lelouch (appelé Lulu par ses camarades) dégage un très fort charisme à l’écran, surtout lorsqu’il commande un batallion de terroristes contre une armée ennemie.

Lelouch est pourtant techniquement un lycéen tout ce qu’il y a de plus normal dans un lycée Britanien (on va dire ça comme ça). Mais que fait-il à vouloir diriger des terroristes Elevens? Vous le saurez en regardant la série bien sûr.

pizzahut.jpeg

Les autres personnages ne sont pas en reste, et quelques détails feront sourire, comme cette propagande éhontée pour Pizza Hut à presque tous les épisodes… 🙂

Ce qui est surtout impressionnant c’est comment Lelouch utilise son regard Haruhiesque conféré par C.C. pour parvenir à ses fins, et comment, en grand tacticien et stratége, il arrive à se sortir d’une mauvaise situation. On le verra douter et réfléchir rapidement à maintes reprises, et c’est assez sympathique à suivre.

Somme toute, l’histoire se suit comme n’importe quel Sunrise. Il y a rarement de temps mort, les mélodrames se déroulent sans arrêt. La série en est à plus de la moitié (si on estime qu’elle fera 26 épisodes en tout, mais avec Sunrise j’ai des doutes) et la qualité du tout est plutôt bonne.

J’en ai volontairement peu dit sur le scénario touffu et les nombreux personnages, mais c’est pour ne pas gâcher la surprise. Si vous avez aimé Gundam SEED, il y a des chances que Code Geass vous plaise aussi.

Ah, on me souffle dans mon oreillette que le pouvoir de Lelouch serait le Geass et non le Regard Haruhiesque? Mince alors, j’aurais pourtant juré que…

348947dc947d60573a56cf1526383024.jpg.jpeg