14 comments on “L’entropie, ou pourquoi les Incubators essaient de nous encuber à sec

  1. Axel > Je me demandais pourquoi il était écrit « enculer à sec » dans le texte mais « enfiler » dans le titre. Je l’ai dit sur Twitter, profitez-en pour être drôles, mettez « encuber » ou « incuber ».

  2. Va pour « encuber », j’aime bien. Et puis, inculer, on sent beaucoup la répétition de sonorité, je trouve.

  3. Tout cet article est basé sur le fait que des gens disent que « L’entropie augmente au cours du temps ». A part les cons, personne n’a jamais dit ça.

    Le reste de l’article se contente de dire aux cons qu’ils sont cons. Bienvenue sur internet.

  4. >Donc les Incubator ont trouvé une manière de contrer l’entropie
    >pour permettre à le fille aux cheveux noir de remonter le temps.
    En fait c’est tellement plus simple. Il est clairement dit dans l’épisode 9 que la magie des puella magi (qu’ils n’ont pas développée mais découvert, nuance subtile qui fait tout) n’est pas soumise aux lois de la thermodynamique, pas plus que l’énergie qu’elles génèrent.
    Une fois qu’on a dit ça on a tout dit. On peut critiquer l’utilisation de lolscience dans une série qui propose à des gamines de réaliser n’importe quel souhait, voir les trous béants dans le scénario, mais dans le paradigme de la série il est inutile d’invoquer les lois de la thermodynamique vu qu’elles ne s’y appliquent pas.

  5. En même temps, Tetho, comme dit au tout début de l’article, le but n’est pas de discuté de la lolscience de Madoka. J’ai pas franchement le courage de faire ça, et, comme tu le dis si bien, ça fait partie du paradigme de l’anime, on l’accepte ou pas, libre à nous.

    Cet article a comme double but de donner une connaissance un peu plus solide d’un phénomène physique aux lecteurs, et de répondre à des critiques qui ont été faite qui n’ont pas lieu d’être. Ces critiques reposant sur la physique (en disant que l’entropie rendait le voyage dans le temps impossible), il était normal de leur répondre en utilisant la physique. That’s all.

  6. Tout cet article est basé sur le fait que des gens disent que « L’entropie augmente au cours du temps ». A part les cons, personne n’a jamais dit ça.

    Extrait de l’article :

    Tout ce que nous dit le second principe de la thermodynamique, c’est que pour t croissant, S sera croissant.

    Félicitations mon cher, vous venez de traiter l’auteur de l’article de con.

    Personnellement si j’ai un reproche à faire ce sera toujours le même : celui de plus chercher à se faire mousser qu’à vraiment rendre son truc accessible. Pourquoi passer par la physique probabiliste pour définir l’entropie, sérieusement ? Autant pour définir le concept ça a limite du sens (ton truc avec tes boites, cool), autant l’équation avec la constante de boltzman est plus que tirée par les cheveux.
    Pour moi l’entropie c’est simple, c’est Q/T.
    (Q = Quantité de chaleur échangée, T = Température).
    Une énergie sur une température. N’est-ce pas plus simple à appréhender qu’une obscure série probabiliste ?
    En plus cette description te dessert par la suite quand tu te rend compte que ton système n’est pas équiprobable, et tu es obligé de t’expliquer sur le sujet.
    Fais simple.
    Une transformation réversible / quasistatique -> Pas de création d’entropie
    Une transformation brusque / irréversible -> Création d’entropie
    Le bilan total de variation d’entropie est toujours soit nul soit positif, jamais négatif, donc l’entropie de l’univers ne peut qu’augmenter.

    Les deux principes de la thermodynamique (conservation d’énergie et principe d’irréversibilité) ne sont PAS des choses compliquées. inutile de les embrumer.

    Et détail qui a son importance, range ta grosse physique relativiste, surtout si c’est juste pour dire « hey Einstein il a dit que c’était comme ça, point. J’AI SORTI UN NOM CONNU CROYEZ MOI SANS POSER DE QUESTION ». Nope ça n’appuie pas tes dire, en particulier quand tu ne l’explicite pas.

    Comprends bien ce que je dis, je ne dis pas ça pour le plaisir de te critiquer, je pense vraiment que ce créneau d’article est une bonne idée et que tu peux l’exploiter encore un bon moment. Mais je pense aussi que tu as une grosse marge de progression pour arriver à ce que ce soit réellement percutant et pertinent.

  7. Kabu> Autant dire l’entropie = Q/T c’est pratique pour faire des calculs autant ça n’explique en rien ce qu’est l’entropie. On peut ajouter aussi que ce n’est plus valable si il y a création entropie.

    Cool article, mais je ne sais pas si j’aurais eu le courage de le lire (et encore j’ai sauté des parties…) si j’avais pas connu le sujet avant. Après la masse d’articles pseudo-scientifique crétins auxquels on a eu droit sur le sujet j’attendais de voir un billet comme ça.

    Après pour ce qui est des « solutions » que tu proposes a la fin j’ai l’impression que tu tombes un peu a côté du problème. Pour moi si l’on essaye de traduire en terme plus précis le blabla de Kyubei les incubators voulaient tout simplement empêcher l’univers d’atteindre son état d’entropie maximale, état dans lequel tout serait en équilibre et figé. Ce qui revient en fait pour les incubator a empêcher la perte de toute source d’énergie dans l’univers, phénomène appelé également « mort thermique » de l’univers. Et les gamines sont leur source d’énergie. Au final c’est pas si idiot seulement « contrer l’entropie » ça veut pas dire grand-chose.

    Et l’expansion de l’univers n’est pas la même chose que l’augmentation de l’entropie et donc mettre une « masse énorme » permettrait peut-être d’arrêter l’expansion dans l’espace de l’univers grâce à un phénomène gravitationnel mais certainement pas d’arrêter l’entropie.
    D’après ma théorie ta deuxième solution c’est justement ce qu’on veut éviter, par contre effectivement là on aurait bien « arrêté l’entropie ».

    C’est pas facile d’écrire ce genre d’article mais bon courage si tu en écris d’autres je les lirait avec plaisir.

  8. Désolé, je n’avais pas vu ton commentaire, Kabu ^^’.

    Merci de ta critique, quand même. c’est un peu le problème que j’ai toujours : de toujours vouloir être trop exhaustif en allant à l’ultime bout des choses alors que ce n’est pas forcément nécessaire. Je vais encore essayer de travailler =).

    Sinon, pour la raison de passer par la physique statistique, c’est que, les fois où j’ai fat de l’entropie, on me l’a toujours introduit via la physique statistique pour arriver à l’entropie de Shanon. Ça me semble donc la voie la plus naturelle, même si je pense bien qu’il y en a d’autre.

    Pour ce qui est d’Einstein, j’ai hésité à mettre cette partie. J’aurais peut-être du m’abstenir. Je voulais juste donner une illustration que ça ne contredit pas le voyage temporel, mais c’était effectivement assez maladroit. Mais je ne suis pas arrivé à trouver mieux :/.

Laisser un commentaire