5 comments on “To the Moon – un visual novel SF touchant et mélancolique

  1. J’ai acheter le jeu depuis déjà pas mal de moi (Mars il me semble, quand c’etait encore en anglais) mais je l’ai jamais terminer. Mais pour ce que j’en ai fait, j’avoue qu’il était franchement aps mal 🙂 Faudrait que je pense a le continuer un jour …

  2. To the Moon m’a l’air très intéressant, mais je n’ai pas pu m’empêcher de tiquer sur le fait que tu le catégorises comme étant un Visual Novel.

    Il n’est mentionné nulle part sur le site officiel (http://freebirdgames.com/to_the_moon/) qu’il s’agit d’un VN (je cite : « To the Moon is an indie Adventure RPG, about two doctors traversing through the memories of a dying man to fulfill his last wish. ») Un Adventure RPG sans aucun doute, mais un VN, non.

    D’ailleurs, tu te contredis toi-même en disant qu’ « habituellement, les VN nous proposent un décor, un personange et une boite de dialogue… Ici, Freebird Games a utilisé ce bon vieux RPG Maker pour créer une histoire, représentée par du pixelart d’un fort beau gabarit. Tout cela fait penser aux bons vieux RPG sur Super NES de la grande époque. »
    Ta nuance est justifiée : il s’agit bien d’un RPG fait avec… RPG Maker ! J’ai pu voir le gameplay sur Youtube et l’interactivité ne se fait pas par l’intermédiaire de choix textuels mais par le contrôle d’un personnage dans un environnement graphique donné. Rien à voir avec un VN, en somme.

  3. Pour moi un VN est avant tout une aventure graphique au gameplay limité (pour faire place à l’histoire et la narration) or c’est exactement ce que c’est ici. Je préfère parler de VN au sens large plutôt que de me cantonner à la vision purement japonaise qu’on nous sert habituellement.

    Par exemple, Digital A Love Story est pour moi aussi un VN, bien qu’il n’y ait ni décor, ni personnage affiché à l’écran…

    Ce n’est pas le gameplay qui compte mais le fait que l’auteur veuille nous raconter une histoire en limitant volontairement le gameplay derrière.

  4. Est-ce que c’est un vrai jeu, c’est-à-dire où il est possible de perdre, où est-ce juste une histoire animée?

Laisser un commentaire