22 comments on “Angel Beats

  1. Penser tout de suite à Haruhi?

    Quelle idée, voyons, ça ne m’a même pas effleuré ! ^^

  2. Pour moi Angel Beats est le digne héritier de Dance in the Loli Butt pour le rôle de l’anime « tellement portnawak que ça en devient divertissant ».

    Je pensais que le format anime TV allait permettre à Maeda d’éviter le schéma quasi obligatoire de une route = une fille des visual novel. Ici c’est apparemment pire : un épisode = un perso. Tous les clichés de ses précédentes productions en bonus.
    Y a pourtant des éléments intriguant, mais j’ai peur qu’au final ça ne paye pas forcément.

  3. Pour l’instant, impossible de savoir si on à affaire à une comédie ou à du drame, d’un coté on a ce coté assez décalé (genre une scène a la dokuro chan dans le premier ep, un épisode 2 qui joue clairement le jeu de la comédie avec clin d’oeil a un certain film en bonus, des scènes de concert, une bande de joyeux lurons qui peuvent « plus mourir » et tout), et de l’autre des passages beaucoup plus tristes, mais qui débarquent comme un cheveux dans la soupe… Au final de ce coté je suis un peu perdu, j’arrive toujours pas à cerner la direction que veux prendre l’anime.
    Mais cependant, outre le plan technique plus que satisfaisant (je pardonne volontiers la 3D utilisée a outrance), c’est quand même une bonne série pour l’heure. Tout reste à faire je dirais, mais ces 3 épisodes ont captés toute mon attention !

  4. Même constat que l’Anion, sauf que je n’ai pas vraiment accroché pour le moment. Entre le fait que seul Yuri semble avoir un semblant de « présence » au moment (enfin, cela est atténué dans l’épisode 3) et les running gag franchement lourds,sans oublier les flash bacj douteux, je trouve l’anime pour le moment assez moyen. En fait, au vue de la progression actuelle du scénario, deux choses peuvent arriver:
    – L’anime part dans un délire existentialistes (comme diverses remarques dans les derniers épisodes peuvent le laisser deviner) et dans ce cas je crains qu’il sera difficile d’éviter une catastrophe
    – L’anime assume à fond son scénario décalé et nous fournis notre lot de scénes WTF à souhait. Dans ce cas, cela pourrait être franchement sympa, à condition que l’humour parvienne à être un poil moins lourd que celui de la première moitié de l’épisode 2 (que j’avais quand même trouvée sympatoche).

  5. J’ai personnellement pensé à un rapprochement entre Yurippe et Haruhi qu’à partir du deuxième épisode. C’est pas parce qu’ils ont le même genre de personnalité (en cherchant quand même un peu pour les rapprocher) et la même coiffure que c’est une copie. C’est un peu le même constat qu’avec La Mélodie du Ciel : Kanata ressemble à Yui mais bon c’est pas du tout le même perso au final. Pareil pour un paquet de Chara design. Si on ne peux plus réutiliser un combo coiffure + personnalité/fonction parce qu’un personnage connu l’a déjà utilisé, les stocks de persos faisables tariraient vite.

    Même si l’animé en lui même est divertissant, je le trouve mauvais : avancement pas logique en lui même (je vais me confesser au premier type venu qui a un manque cruel de personnalité pour ne citer qu’un exemple), des clichés de VN qui n’ont rien à foutre dans un anime (héros sans personnalité ni présence, 1épisode = 1perso …), les ajouts qui semblent un peu trop inutile et qui rendent l’animé un peu trop éparse (la musique a rien à foutre là quoi)… et j’en passe.

    Bref pour moi c’est loin d’être le meilleur animé de la saison même si P.A. Works fait du travail d’animation exemplaire.

    PS : c’est pas key mais des membres du staff habituel de key qui ont fait le scénar (et uniquement ça me semble-t-il)
    PS2 : Tu as laissé passer un paquet de typo que te corrigerai même une correction automatique :/

  6. J’attendais le pire avec Maeda, et finalement, pour l’instant, je n’ai pas eu le pire. Le concept de départ me plait, après j’avoue ne pas avoir saisi de suite tout le potentiel dramatico-malsain de cet anime, mais malgré cela, ça passe encore très bien. J’ai juste peur que la suite évolue vraiment vers le 1 épisode / 1 personnage, d’autant que si cela se termine à chaque fois comme dans le 3ème épisode, cela risque de manquer singulièrement de cohérence.
    Ce dont je suis sûr, c’est que ce que j’en ai vu me donne envie de poursuivre, gageons que Jun Maeda arrivera à concevoir une série réussie.

  7. De toute façon, c’est ça ou K-On!! et K-On!! c’est de la merde, il s’y passe rien~

    (faut recentrer les trolls que diable !)

  8. Ne sous-estime pas la flamme du Moe, Mereck, la puissance de Mio est incomparable !!!

    Fire in the troll !

  9. >PS : c’est pas key mais des membres du staff habituel de key qui ont fait le scénar (et uniquement ça me semble-t-il)
    Raté le logo Key est en gros sur le site et la boite est cité dans le copyright
    http://www.angelbeats.jp/

    >De toute façon, c’est ça ou K-On!! et K-On!! c’est de la merde, il s’y passe rien~
    La blague du cochon dans Keion Butsu est juste fantastique.

  10. « ils ont décidé d’y mettre le paquet »
    >> Ah ouais. Vraiment ?

    Des fois je me sens à trouver ce truc outrageusement moche, mais genre, beyond atroce.

  11. « PA Works est le studio qui s’occupe de Angel beats en anime, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils ont décidé d’y mettre le paquet. Nombreuses sont les animations détaillées »
    « P.A. Works fait du travail d’animation exemplaire. »

    Non.

    Vous avez quoi avec Angel Beats pour ce qui est de l’animation ? Ce truc est hideux, tout est immobile, tu pourrais presque compter le nombre de frames à la minute sur les doigts de mes 2 mains. Alors ouais, les mecs de PA Works se disent :

    « Putain on fail les mecs, on fait quoi ? L’épisode commence dans 10 minutes ! »

    « Je sais ! On a qu’a appliquer une filtre de dégradé de couleur merdique sur toutes les frames, ça fera flashy. »

    « Mais ça marchera jamais ! »

    « T’inquiete pas, c’est Horiguchi Yukiko en personne qui m’a conseillé. »

    *2 jours plus tard, après lurkage de la blogosphère*

    « FUCK YEAH !!1 »

    Soyons sérieux, à part ça, y’a quoi qui démarque Angel Beats du truc naze et sans moyen d’aujourd’hui ? On va sûrement me sortir le(s) concert(s), sauf que non, ouais le public bouge. Une CG, 3-4 animations différentes, 2 modèles différents pour filles et mecs, tu touilles le tout dans un carré qui sert de scène, et hop, tu fais mouiller la culotte de tout le monde.

    Ouvrez les yeux, ce truc est moche, le comparer à Kanon, ou pire, Clannad, qui est un véritable délice pour les yeux, à ça, ça tient du crime contre l’humanité.

    Hein ? Je parle pas du scénario et de l’histoire ? On discute de la même chose ?

    Pseudo-blagues chiantes, perso vu et revu, et puis le fond, quoi.

    « Est-ce que Dieu existe ? »

    Mais ils se sont cru dans EVA ma parole ? Autant faire un truc « On va dérouiller Dieu », là, ça aurait pu être intéressant », là, fond philosophique avec une couche de background insupportable à chaque épisode, faire en un épisode ce que KyoAni a fait en un arc, inutile de le dire, ça ne marche PAS.

  12. ZettaiRyouiki, n’a pas tort sur divers points. Personnellement, je trouve que le héros fait vachement pensé à Shiro de Fate Stay Night(dans le genre héros un peu neuneu et vachement lisse, voir pas charismatique). L’héroine est sans conteste un clone de Haruhi et Naouak je suis pas d’accord avec toi, Car les jap’ ont tendance à trop réutiliser des clones de personnages, si bien qu’à un moment ont va vraiment se sentir blasé (rien que tous les clones de Rei Ayanami, ça devient super lourd). Sinon je trouve la réalisation sympa comme tout mais l’animation ne me parait pas incroyable en effet (à part le concert qui m’a convaincu, par contre j’ai trouvé ça un peu trop *ouai on surfe sur la vague K-ON !*). Le scénario est WTF et si ça assume ce coté et qu’on va partir dans de gros délire ça va être sympa. Si ça veut rester sérieux en revanche… comme beaucoup je pense que ça va pas être beau à voir. Et un truc qui est clair c’est l’opposition des moments dramatiques, au moments drôles un peu abusives…malgré tout je ne peux nier que j’aime regarder cette animé et que j’attends la suite et fin avec impatience, histoire d’avoir un vrai opinion plus fondée.

  13. @ZettaiRyouiki :
    Je connais pas une personne ayant cette opinion, du moins sur l’ensemble de la série… Y’a des moment lents, c’est sur, mais je les vois plus comme lent car respectant l’atmosphère de la scène. Les combats, la guild explosion, les concerts, pour moi c’est du grand art. Je suis peut être facile a contenter ?

    Le moment ou j’ai fais le raprochement entre Yurippe et Haruhi, c’est quand j’ai les articles sankaku-types pour le faire penser, uniquement.

    Aux niveaux des clones, ok c’est vrai ça craint, mais faut avoir une idée du nombre de manga / games / anime / others qui sortent par jour. On est plus a l’époque de Gundam 1st, ou c’était quasiment impossible de ne pas faire du jamais vu / inédit. Question du nombre de chara, mais aussi de fréquence de création. Si je dois attendre 1 mois de plus pour qu’un designer rajoute une broche pour l’originalité, non merci, donnez moi la Rei² maintenant.

  14. J’ai un avis franchement contraire a tout les détracteurs de la série.
    C’est l’un des plus beau chara design que j’ai vu avec les effets que j’trouve vraiment interessants.
    Le générique est fabuleux, les concerts envoient du bois, l’histoire demande a voir la suite, et je sens que c’est en réalité une pure histoire d’amour, d’ou le peu d’intérêt pour les auteurs de  » creuser  » autre chose que la relation tenshi/Otonashi
    A suivre …

  15. Pingback: L’Antre de la Fangirl » Nourriture & Japanim’ : le mabodofu

  16. Yuri un clone de Haruhi ? Il ne faut avoir aucun discernement pour penser ça … Haruhi n’étant qu’une égoïste effervescente, faisant preuve d’empathie une fois par an. Yuri est plus profonde en dépit des 13 petits épisodes, plus humaine que robot-haruhi. Elles sont dynamiques toutes les deux, certes, cependant faut voir plus loin que ça.
    Pour la série, je l’ai beaucoup apprécié mais je trouve la fin trop hâtive, de plus, je ne comprend pas vraiment la réaction des protagonistes, mais je ne vais pas spoiler. On ne connait pas l’histoire de chacun non plus ce qui est substantiellement dommage.
    L’animation est très bien, faut pas se foutre de notre gueule, ZettaiRyouiki, y’a un brin d’emphase dans tes propos, ce n’est pas un shonen (donc ils ont pas forcément à sauter dans tous les sens), tous les décors et personnages sont très bien représentés (suffit de regarder sur google image), et les mouvements fluides. Le jour et la nuit avec une myriade de mangas ^^

  17. Pour la comparaison avec Haruhi, celle-ci s’estompe au fur et à mesure des épisodes, c’est certain, mais au tout début il est clairement très difficile de ne pas comparer les deux au moins une fois dans leurs comportements. Jun Maeda l’avait avoué d’ailleurs, s’être inspiré grandement de Haruhi pour Yuri, il me semble.

  18. jador cette anime,on peut rire et puis fondre en larme 5min apres ^^
    j’ai bien la fin ^^ triste et beau
    comme dans Code Geass anime d’action , meccha ,ect …
    en tout cas je vous conseils angel beats et code geass

  19. encore un eniem anime sympas à voir à l’occasion ni mauvais ni exellent.sympathique il m’a fait penser à l’anime sola surtout les personnages feminins au cheveux gris sont identiques dans les deux animes des jumelles?

  20. Je ne peut pas mentir : Angel Beats m’a plus que plu. Mais ce n’est pas parce que je l’ai adoré que je n’en voit pas certains défauts.

    Le plus gros défaut pour moi est le gros défaut des oeuvres de Key en général : les drames, on les connait déjà. Par exemple, la disparition de Yui, qui voulait un mariage, on nous l’a pas déjà servi dans Kanon avec une certaine, Makoto c’est ça ?

    Enfin je dit ça, je dis rien…

Laisser un commentaire