Archives

All posts for the day juin 2nd, 2009

Comme chaque fois, je poste mon loot en premier:

Bon en fait j’ai triché, c’est une photo de mon loot du Japon et de l’Epita2009 réunis. En fait, je n’ai acheté que le 4ème DVD de Haruhi, le second box de Initial D 4th Stage, et enfin le collector des 2 premiers DVDs de Gurren Lagann. DVDs ma foi d’un fort beau gabarit, puisque le doublage des deux premiers épisodes que j’ai pu entendre ont été très jouissifs: on sent qu’il y a eu de la PASSION (ou du budget, au choix) et entendre Kamina lancer des "On s’en branle!" et autres "Putain!" "Bordel!" m’a vraiment fait plaisir. Comme quoi il en faut peu.

J’ai aussi ramené deux modèles Tsuruya et Ryouko en 1/4 de FREEing. Excellents modèles, qui prennent beaucoup, beaucoup de place. Ca me fait penser du coup qu’il va falloir que je prenne les autres figurines de cete collection histoire de… Mais bon, le budget est à zéro depuis mon retour (voire en dessous) donc il va falloir se serrer la ceinture et manger du cup noodle :/ Ca doit être le retour de bâton du karma ça.

Bref, pour revenir au sujet initial de ce billet, l’Epitanime 2009 s’est terminée. Si je devais donner mes impressions à chaud comme ça, je dirais bilan mitigé. Disons que la convention n’était intéressante que parce que j’ai pu y revoir toute la blogosphère française ou presque. Et donner des cadeaux. Raton—loveur–laveur par exemple a reçu le jeu Tomoyo After, jeu qui a une signification toute particulière pour lui que je ne vous détaillerai pas, ainsi que des clips d’interface Rei Ayanami pour mettre dans ses cheveux les cheveux de ses proies amies, et les 5 doujins Rei de Mogudan.

Pour FFenril ce fut le réveil vivio qu’il espérait tant. Pour ceux qui ne savent pas l’histoire d’amour qui lie FFenril et Vivio de Nanoha Strikers, c’est un peu comme l’amour que je porte aux meido. Enfin je l’ai interprété comme ça, moi. En tous cas, FFenril ne semblait pas y croire et poussait des "Non! Non!" d’incrédulité en voyant le reveil. Il a fallu qu’on lui mette dans sa poche nous même tellement il était boulversé de bonheur. Ah ce FFenril, quel grand sensible.

Pour Mereck/Karren, il a suffit d’un Dakimakura de Jun Watarase (son idole de trapophile) pour l’envoyer aux cieux.

Et c’est ainsi (ou presque) que la distribution de cadeaux était terminée le vendredi soir, un fois tout le monde réuni. Bien sûr il y a eu d’autres cadeaux, mais pas par moi. Je laisserai le soin aux autres d’en parler…

Je ne vais pas non plus tout raconter depuis mon arrivée vendredi soir, mais je vais juste parler de quelques points importants par rapport aux années précédentes. Ca va être un peu en vrac par contre, j’en suis désolé.

  • Il va falloir budgétiser pour les années suivantes la chambre d’hotel: c’est quand même sacrément pratique pour y déposer son loot (l’hotel est juste à côté d’Epita) et ça permet de dormir dans des conditions acceptables ne serait-ce que quelques heures après un long karaoké de nuit.
  • Même si c’est plus personnel, je suis légèrement aigri du refus de stand de Haruhi.fr. On nous a pretexté que nous postulions pour une activité alors qu’on a envoyé le dossier à la responsable des stands fanzine. Hé oui les stands activité n’existent pas, il fallait bien qu’on se débrouille. La gentille responsable a pensé inutile (ou ne savait pas comment faire) de faire passer le dossier aux responsables des activités, ou tout du moins de nous en avertir, sachant qu’on avait pas attendu la dernière minute pour envoyer le dossier. En gros, on a été refoulés pour une excuse totalement bidon qui me fait m’intérroger sur la compétence et la bonne volonté de certains orgas d’Epitanime. Plus de détails plus bas. Ce qui m’a un peu calmé c’est qu’on avait finalement pas tellement besoin de ce stand, et c’est pourquoi on a pas gueulé plus que ça. Ca nous laisse néanmoins un goût très amer dans la bouche dont on se souviendra un moment.
  • Les vigiles ont fait un peu trop de zèle par moment et sont même allés jusqu’à vérifier ma canne blanche… Pas que ça me dérange tellement, mais certains ont trouvé ça abusé.
  • Les karaoke du Toyunda étaient très à jour (avec en plus Tomare!, le nouvel ending de Haruhi.) et ça ça fait plaisir. Ce qui faisait moins plaisir c’est qu’entre les deux salles karaoké il n’y avait pas les mêmes Toyunda et c’était difficile de savoir quelle salle avait quels karaoke. Enfin, ça ne nous a pas empêchés de nous éclater à chanter comme des fous en soirée. En journée, le problème c’est qu’ils passent des génériques français en majorité, et des Naruto / Bleach / FMA. Un peu dommage, même si ça se comprend… Dans l’autre sens, il y avait parfois le soir des karaoké vraiment trop pointus. Genre des sentai ou des génériques d’anime de mecha vieux de 25 ans que personne ne chantait… L’une des qualités du Karaoke d’Epitanime c’est quand même d’avoir un large choix de chansons, et ça c’est bien: ça permet parfois de découvrir aussi des openings ou endings qui donnent envie de s’intéresser à certaines séries. Ce fut mon cas par exemple pour Kaleido Star que j’avais découvert comme ça. Je pense qu’il y a eu quand même un sacré problème de playlists à certains moments, avec des trucs qui faisaient bien chier tout le monde.
  • Autre souci concernant le karaoke: le passage des feuilles qui permettait de donner des suggestions à insérer dans la prochaine playlist: c’est bien mais il y avait trop de temps entre les différentes playlist (trop longues) du coup on inscrivait son générique favori et on devait patienter plusieurs dizaines de génériques avant d’avoir celui qu’on voulait. Il faudrait pouvoir modifier les playlist à la volée, afin d’insérer les demandes au fur et à mesure de la lecture, pas une fois qu’on a fini la première playlist dont tout le monde se foutait.
  • Le forum des exposants semblait plus vide que d’habitude, avec moins de stands. C’est sûr qu’il y avait des travaux cette année n’arrangeant rien du tout, mais quand même, il n’était pas rare de voir des allées vides, et je ne parle même pas des fanzines complètement invisibles qui étaient reléguées au fin fond du sous-sol. Espérons que ça s’améliorera pour l’an prochain.
  • Pas d’invité cette année (budget? Timing trop court? Autres soucis?). Ce n’est pas que ça me chagrine mais avoir un invité apporte quand même une certaine plus-value, et ça m’a un peu enervé de voir certains dire "Oh y’a pas d’invité cette année, je viens pas". Style les dédicaces sont le plus important dans un convention…
  • Malgré le peu de stands pro, il y avait quelques bonnes surprises: des figurines sympa, le HK extrèmement rare (et moi qui voulais leur faire une blague en payant avec mes dollars hongkongais), des goods originaux et des exposants tous de très bonne humeur. Un grand merci d’ailleurs au staff de Manga Café qui m’a trouvé toutes mes demandes et me les a ramené au fur et à mesure de la convention. C’est que j’avais des mangas en retard à lire moi. Kaze a gardé également sa bonne humeur malgré qu’ils aient grillé leur terminal de paiement par carte et leur grande télé à cause d’une prise mal réglée qui débitait un voltage trop fort.

  • On a réussi à faire un Kumikyoku le samedi matin vers 4h (ça a été filmé, vous en faites pas ça va venir, j’ai pas mal d’encodage de vidéos à rattraper), avec la bonne volonté des orgas sur place (merci à eux, ils m’ont également prêté du scotch pour réparer mon camescope à l’arrache). Je ne connais pas leur noms par contre. Le souci c’est qu’on a voulu réitérer ça dans la nuit de samedi à dimanche mais malheureusement les orgas dans al pièce étaient cette fois bien plus chiants et nous ont sorti comme superbe excuse que "Oui mais on peut pas mettre de clé USB comme ça sur les PC on a pas le droit il peut y avoir des virus." De toute évidence, ces orgas n’étaient pas de l’école Epita et ne savent pas qu’une clé USB ça ne mord pas à l’insertion dans la machine et qu’en plus de ça les PCs de Karaoke tournaient sous Ubuntu. Ca fait peur hein?
  • Avec nyoronyolo et les autres on a bien déraillé dés samedi soir avec un projet top secret qui va révolutionner le monde du jeu vidéo. C’est du très très lourd, on vous prévient. Enfin, lourd en barres de rire en tous cas. Et ça a continué pendant la matinée de dimanche aussi.
  • Mes meido d’elite étaient super bien habillées. C’est pour ça que je les aime :3

  • Il y a bien sûr du drama, drama sur lequel je ne vais pas beaucoup m’attarder, puisque ça ne concerne pas vraiment les lecteurs de ce blog. Je continue à affirmer néanmoins avoir prévenu l’intéressé que non, je ne mangeais pas à sa table ce soir là, et que ça concernait également mes compères revenant du japon, pour des raisons évidentes: qui irait bouffer asiatique après un mois passé au Japon? Après, ceux qui nous ont accompagné, je sais pas, faudra leur demander. Il y a aussi d’autres histoires mais que je n’évoquerai pas ici.
  • Les cosplay étaient très bons, meilleurs que les années précédentes, que ce soit en libre dans les allées ou en concours, même si je n’en ai pas vu beaucoup. Le Gundam de samedi soir était très impressionnant, et l’équipe de Team Fortress 2 l’était tout autant (même si certains détails leur échappaient…). Mention spéciale à Valderonce, déguisé en soldier, qui s’est fait confisquer sa pelle en métal. Hé ouais c’est une arme mon vieux, et c’est interdit en convention. Mention spéciale également à Shuxx en Yui de K-On (je préférais la version seifuku quand même.) qui a bien assuré sur les photos.
  • J’ai une nouvelle meido d’elite maintenant, et elle s’appelle Karren. C’est la quatrième, alors souhaitez-lui bonne chance dans son nouveau travail!
  • Si vous cherchez des photos, les bonnes gens de l’Editotaku ont commencé à uploader en masse sur le AXL’s Media Center

Bref, comme vous pouvez le constater, c’était une Epitanime en dents de scie, avec de très bons moments tous réunis, et des moments moins intenses, je dirais. Pour moi ce n’était pas un bon cru, et seule la présence de la blogosphère a permis d’élever le tout à un bon niveau. Tout ce qu’on peut espérer c’est que la prochaine édition soit encore meilleure, mais avec des locaux qui rétrécissent d’année en année, et des ambitions toujours plus grandes, il n’est pas simple d’organiser un tel évènement. Peut-être qu’Epitanime doit se remettre en question, ou peut-être qu’ils devraient s’arranger pour occuper plus de locaux, ou se déplacer, je ne sais pas. A eux de voir. Etant donné que je participe à la convention depuis 2001, je sais à quoi m’attendre chaque année, et je sais que les orgas peuvent faire bien mieux que cette année. Ils nous l’ont prouvée avec une année 2008 excellente, après tout.