shakugan no shana

All posts tagged shakugan no shana

Sur le TeamSpeak de Nanami :

<Tinky> Salut tout le monde !

<AxelTerizaki> Tinky !

<Tinky> Axel ! Ca va ?

<AxelTerizaki> Oui et toi ?

<Tinky> Tranquille !

<AxelTerizaki> Dis moi Tinky, tu as pas oublié que tu devais faire un article pour les prochaines poules du grand tournoi des mamans ?

<Tinky> Oh… PUTAIN §§

Cette semaine c’est donc moi, Tinky [->], qui a la lourde tâche de présenter les poules du Grand Tournoi des Mamans, puisque le maître des lieux préfère passer son week-end à jouer à League Of Legends et s’occuper de son chat. J’espère que mes présentations vous plairont, malgré le fait qu’elles ont été un peu faites à l’arrache !

Avant de continuer, je vous livre les résultats des poules précédentes :

Poule 3  : 

  • Julia Murai (GTO) : 20% avec 38 voix
  • Ama (Shuffle) : 31% avec 59 voix
  • Rosa (Umineko) : 27% avec 51 voix
  • Nancy (Read or Die) : 22% avec 44 voix
Victoire bien large de Rosa et Ama. Les fandoms ont parlé, même si Julia avait quand même de beaux atotus pour elle…
Poule 4 : 
  • Sayoko (Mahoraba) : 25% avec 40 votes
  • Hatsuho (Onegai Teacher) : 27% avec 44 votes
  • Miyuki (Bakuman) : 15% avec 25 votes
  • Milia (Macross) : 33% avec 54 votes
Tetho ayant bien fait osn travail, ses deux favorites l’emportent même si Sayoko a fait une jolie percée. Comme quoi… 🙂

 

POULE 5 

Medusa (Soul Eater)

Une des première puissante vilaine de la série, Medusa est à l’origine du duo Chrona/Ragnarok, qui sont les résultats de certaines de ses expériences. Avec ses airs de sorcière redoutable et malfaisante, Medusa fait office de « maman » un peu spécial pour le coup ; après, étant donné la fanBase assez conséquente de Soul Eater qui traîne sur la blogosphère otaque française, je ne me fais pas énormément de soucis pour elle… *regarde du côté de l’usine à problèmes*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Belmer (One Piece)

Au départ officier dans la marine, Belmer (qui est une vrai dure à cuire) va un jour trouver deux nourrissons après une terrible bataille : elle décide alors de les ramener sur son île natale pour les élever comme ses propres filles ; ces deux demoiselles qui ne sont alors que des bébés sont donc Nami et Kojiko.

Belmer est une mère pleine de volonté, qui élèvera Nami et Kojiko durement certes, mais avec amour, jusqu’à sa fin qui est absolument déchirante. (mais bon, je ne vous en dirai pas plus : si vous voulez savoir ce qui arrive à Belmer, lisez ce chef-d’oeuvre qu’est One Piece.)

Inutile de préciser qu’en tant que grand fan de One Piece, Belmer est ma favorite pour cette poule. 😀

Fanart par Shainareth

Nanoha (Nanoha StrikerS)

Pardon ? Nanoha une maman ? Mais où, quand, comment ? Et puis je ne connais pas cette série, là, Nanoha StrikerS. C’est un doujin de gros dégueulasse avec Nanoha en MILF, c’est ça, hein ? Bref, passons à la prochaine maman.

(voilà, comme ça un certain fanboy de la franchise ne viendra pas me faire chier sur IRC ww)

nanoha

Sakae (Summer Wars)

Malgré son grand âge, Sakae est toujours le capitaine du bateau de la famille Jinnouchi, et force est de constater qu’elle tient la barre plutôt fermement. Une maman/grand-mère sympathique, qui ne brille cependant pas énormément dans le film, puisqu’elle est à mon goût trop mise en retrait. Dommage.

POULE 6

Lisa (Ponyo sur la falaise)

Miyazaki a toujours mis en scène dans ses films des personnages très humains, et Lisa n’échappe absolument pas à la règle.

Lisa est une figure maternelle très forte, qui entretient une relation mère-fils avec Sôsuke qui est très touchante (c’est d’ailleurs un des thème du film), et qui en plus de cela est une femme moderne, forte, qui n’hésite pas à engueuler son mari dès qu’il la laisse seule avec son petit garçons pendant trop longtemps.

Une très belle maman en somme, qui mérite amplement de gagner ce tournoi et de foutre une raclée à toutes les autres mères de la terre, nah !

Ponyo, ponyo, ponyo sakana no ko!

Chitose (CLAMP)

La gentille de mère de deux enfants, qui vit dans le monde des bisounours et qui est toute meugneuuuuneeuuuh !

Les fanboyz de CLAMP et les Axel sauront apprécier cette maman, je pense. (même si c’est Lisa qui va gagner !)

Eureka (Eureka SeveN)

[13:00:54] <Tinky> Pour ceux qui ont vu Eureka Seven (oui, faut que je m'y mette T_T)
[13:01:13] <Tinky> comment est Eureka en tant que maman ?
[13:02:41] <nyo> Tinky: c'est une maman
[13:02:44] <nyo> il lui arrive des choses
[13:02:46] <nyo> (pas droles)

J’ai rigolé comme un con. Merci nyo.

Sinon, il paraît que c’est un très bon personnage et une maman très intéressante. A vous de croire les fanboys de la série ou pas… :p

Chigusa (Shakugan no Shana)

Une maman intelligente, qui aide souvent Shana dans ses passionnantes *baille* aventures.

Bref, votre vote vaut mieux que ça. (et un troll express pour la poule 6, un !)

Et voilà, c’est tout pour cette semaine ! Sur ce, je vous souhaite un bon vote, et rendez-vous la semaine prochaine pour la suite qui sera présenté par l’ami Sirius.

…et j’ai failli écrire 2008 dans le titre.

Ce billet a pour but d’annoncer que la Brigade SOS Francophone sera bien présente à la Japan Expo 2009.

Et pour fêter ça on organise des tas de trucs variés auquels vous pouvez venir participer ici si le coeur vous en dit. Globalement il n’y aura pas grand chose de neuf par rapport à l’an dernier si ce n’est qu’on aura malheureusement pas de stickers (impossible à re-produire, et la JE a cru bon d’ajouter quelques trucs pas gentils dans son réglement, preuve qu’on s’est fait remarquer l’an dernier.) mais on trouvera bien un moyen de propager le Haruhiisme parmi la foule.

Parmi les petits events qui n’ont pas grand chose à voir avec la Déesse, il y a bien sûr un Kumikyoku de prévu: pour l’instant j’ai arbitrairement fixé ça à 15h00 tous les jours devant le stand, mais ça pourra évoluer selon nos occupations. On aura du matériel (enceintes) pour faire ça donc on devrait pouvoir se débrouiller pour faire un truc cool avec toute la communauté présente sur place. Pas besoin d’inscription, mais je vous conseille de parcourir le long topic consacré au sujet sur le forum de Haruhi.fr. On devait au départ faire ça à Epitanime, et puis au final ça s’est goupillé bizarrement à 4 heures du matin et ça a donné ça (ça commence à Capella et après avec la musique):

OK c’est pas ce qu’on aurait pu faire de mieux, mais complètement crevés, on a réussi quand même à tenir sans trop se casser la voix.

On va donc tenter de refaire le même genre de choses à la JE mais cette fois sans les organisateurs et sur notre stand Brigade SOS. Sur le topic linké plus haut, vous trouverez les paroles et tout ce qu’il vous faut pour venir équipés.

Enfin, et pour finir…

Vous vous souvenez de ma rencontre avec la Créatrice: Sachez qu’on en est pas restés là, et qu’Haruhi.fr va prouver une fois de plus qu’elle est un fandom qui se bouge. La venue de Noiji-sensei est toujours prévue pour l’an prochain, et à cet effet, Haruhi.fr aimerait marquer le coup en organisant une levée de fonds pour aider à sa venue. La venue d’un auteur est bien souvent réglé soit par l’éditeur de sa ou ses séries, soit par la convention qui va l’acceuillir.

Notre but affiché est de faire un geste et montrer que nous ne sommes pas des fans décérébrés dignes des narutardés, en payant au moins un billet d’avion à cette charmante dame (ou demoiselle, je sais pas trop.) soit grosso modo 1000 euros. A l’heure où j’écris ces lignes, on a déjà près de 400 euros dans la cagnotte. Si on dépasse les 1000 euros, on a prévu de lui faire un cadeau en plus qu’on lui remettra en mains propres. Il faut savoir que le budget pour la venue d’un auteur est souvent estimé à 10000 euros si on compte les restaurant, le tourisme, la location du véhicule, l’hotel, etc.

Noiji est une illustratrice qui n’est pas encore très connue, et elle a fait preuve d’une grande sympathie en nous acceuillant dans l’entreprise où elle travaille. C’est pour cela que nous avons envie de lui montrer, à elle mais aussi au reste du monde, qu’un fandom ça peut faire de grandes choses et respecter le travail des auteurs.

Si ça vous gonfle de vous inscrire sur le forum de Haruhi.fr (pourtant très simple, mais je peux vous comprendre), n’hésitez pas à afficher vos promesses de dons ici. Une caisse vous attendra à la Japan Expo 2009 sur notre stand pour récolter les fonds, et après la JE nous mettrons en place un compte Paypal propre à l’association, et vous pourrez bien sûr envoyer vos chèques aussi. Plus de détails prochainement!

Si vous êtes fans de Shana, vous êtes aussi les bienvenus, évidemment.

C’était un discours du Président de la République Meidotique de Maid Land.

Vous excuserez ce texte desstiné avant tout au public de Haruhi.fr

Je pensais honnêtement que de rencontrer Ditama Bow faisait de moi un fan accompli.

Mais en fait, je n’avais encore rien fait. Rien.

Aujourd’hui, mes amis, j’ai pu faire l’impensable, ce que même peu de fans Japonais peuvent se targuer d’avoir fait:

DSC00246.jpg

Rencontrer Noiji Ito.

Alors oui, on dit Noiji ou Noizi, c’est du tout comme.

La journée s’annonçait mal avec un orage et un Shinkansen (train équivalent du TGV au Japon) loupé de quelques minutes. Il faut dire que notre périple (à moi, Darksoul, Corsaire, et Shikaze) devait nous mener vers Osaka. Noiji n’est pas encore une illustratrice suffisament connue pour se permettre de travailler en solo, et elle est encore employée par une boîte là-bas.

DSC00235.jpg

Tout a commencé il y a un an, où nous avions lancé une idée folle entre moi et Darksoul: Inviter Noiji Ito en France. Comme nous avions déjà pu rencontrer et faire venir d’autres auteurs par le passé, on s’était dit que cela serait un tour de force que de faire venir l’illustratrice d’Haruhi en France.

Au départ on voulait garder ça secret, mais je n’avais pas d’autre choix que de réveler tout à cause de la pétition (démarrée à la dernière minute sur une idée de nos contacts Japonais.) En l’absence de certitudes quant à la possibilité de cette rencontre, je ne pouvais décemment rien vous promettre trop en avance.

DSC00244.jpg

J’avais prévu un nouveau voyage au Japon pour 2009 et c’est donc tout logiquement qu’on s’était dit que la rencontrer à ce moment était le choix le plus judicieux, ne serait-ce que parce que je pouvais alors représenter la communauté des Haruhiistes en France face à elle.

Et c’est ce que j’ai fait.

Comme tout fonctionne par contacts au Japon, nous avons dû d’abord faire un saut à la branche d’Osaka de Digicraft, qui a ensuite pu nous mener à la boîte de Noiji Ito, Softpal. Sur place, nous avons pu rencontrer cette femme charmante (et je pèse mes mots) ainsi que son manager. Les discussions ont commencé sur les présentations, et avec l’aide de DarkSoul et d’une jolie carte de visite, je me suis fait connaître comme le "dancho" de la Brigade SOS Francophone (avec toutes les formes qu’il faut pour donner du poids "légal" à la chose). Pour faire passer ça encore mieux, on a déclaré Shikaze comme mon assistant (rôle qu’il a très bien tenu.)

DSC00248.jpg

S’en suivit des discussions sur ce qu’il y a en France comme events, comme fandom… Elle a bien sûr pu voir le portail de Haruhi.fr (qu’elle et son manager ont bookmarké sur l’ordinateur de projection de la salle de réunion où nous étions) et bien sûr la fameuse pétition que vous avez été un peu moins de 250 à signer au moment où nous l’avons imprimée avant de partir (environ 1h du matin ce vendredi en France.) Elle a parcouru la pétition avec des yeux gros comme ça et en poussant des petits "sugoi…" fort plaisants.

Nous lui avons également montré la bâche Haruhi qui était à Epitanime 2008. Elle a alors déclaré que ça lui plairaît bien de venir en France, voir la Tour Eiffel et tout ça, et on a bien senti qu’elle était un peu dépassée par sa popularité, elle ne s’imaginait pas être connue et aimée jusque par chez nous. Et puis voir tant d’efforts déployés (des français qui se déplacent spécialement pour elle) l’a émue.

DSC00238.jpg

Tout semblait pour le mieux engagé: elle a sourit et pointé du doigt les stickers SOS-Dan de Kaze sur mon Macbook Pro quand j’avais voulu lui montrer le site (qu’on a finalement parcouru sur l’écran géant pour plus de facilité car connexion internet…) et elle nous a même offert un petit doujinshi de quelques pages (son dernier en date) en remerciement et elle nous a aussi montré l’artwork du dernier jeu sur lequel elle a travaillé (dont le nom m’échappe)

Enfin, on a terminé par la photo que vous avez vue plus haut, et sur la signature de quelques dédicaces (une pour moi sur le roman japonais de la Déesse, et une autre pour Kohaku sur son dernier artbook sorti quelques jours auparavant: il va sans dire que Kohaku me voue désormais une reconnaissance éternelle et sans limites, j’ai réfléchi à l’idée d’en faire mon butler d’élite N°1 d’ailleurs :D)

DSC00250.jpg

Histoire de terminer une rencontre pleine de promesses et de pure win, comme on dit, elle m’a serré la main chaleureusement en me remerciant, ce que je lui ai rendu bien sûr.

Je ne me laverai plus jamais cette main 😀

Noiji Ito est vraiment une personne charmante, et j’espère que lors de son arrivée prochaine (ça prend du temps à préparer tout ça, n’espérez rien avant l’année 2010) vous lui réserverez le plus chaleureux accueil possible. C’est grâce à elle et Tanigawa que Haruhi est la Haruhi que nous aimons tous. C’est aussi grâce à elle que Shana est Shana, bref, c’est une personne très importante et gentille, et d’une modestie tout simplement adorable.

J’ai envie de dire que j’ai eu beaucoup de chance de faire cette rencontre, c’est vrai, mais il ne faut pas oublier que ce n’est pas tous les jours qu’un fandom étranger peut se faire représenter et remarquer auprès des auteurs de la série qu’ils aiment. C’est ce qui nous différencie des autres fandoms, et qui fait que je suis fier de vous tous quand je vous vois oeuvrer pour le fanzine, pour les conventions, pour la vie du site et la propagation du Haruhiisme.

DSC00251.jpg

Avoir des auteurs aussi gentils est une bénédiction pour notre communauté et j’espère que vous la lui rendrez comme il se doit.

Noiji Ito, nous vous attendons à la prochaine Epitanime ou Japan Expo!

Pour fêter ça je vous propose après votre réaction à ce message, de lui laisser un petit mot pour la remercier d’avoir l’enthousiasme de venir en France et de nous avoir acceuillis de la sorte. Restez concis et n’écrivez pas tout un paragraphe, car j’en connais un ou deux qui vont se coltiner la traduction de vos messages en Japonais pour qu’elle en prenne connaissance! Séparez donc bien votre réaction du message dans vos réponses, merci.

DSC00254.jpg

noizi.jpg

Une pétition est en cours sur le site de la secte Déesse unique pour faire venir Noizi Ito en France. Noizi Ito est l’illustratrice des romans de Haruhi et c’est en partie à elle que l’on doit le charadesign du personnage avec l’auteur du roman. Elle a aussi illustré Shana de Shakugan no Shana mais aussi quelques eroge et plus récemment Shining Force Feather sur Nintendo DS, ainsi que Bee-be-beat-it, sa nouvelle série.

Et là vous vous demandez, pourquoi une pétition qui va encore servir à rien? Au contraire, chers amis… Je n’aime pas non plus les pétitions pour les mêmes raisons, mais celle-ci a une chance d’aboutir, car j’irai la porter en personne lors de mon voyage au Japon directement à l’intéressée (ou tout du moins à son supérieur direct).

C’était déjà prévu depuis un moment mais l’idée de la pétition s’est faite aujourd’hui, pour avoir une arme supplémentaire de poids à lui montrer une fois sur place. La venue d’auteurs comme elle est trop rare en France et nous devons y remédier!

Levez vos brassards au ciel et signez de l’autre main, mes frères et soeurs!

(Et essayez de mettre votre vrai nom et prénom, ça fera toujours mieux qu’un pseudonyme quelconque.)

Ici Segfault, Ninjigen est en train de perdre trop de sang sur la route de Mei dans Clannad.

Bonjour Axel, alors comme ça, bien que tu délègues les commentaires aux autres, tu parles, toi, pas comme le raton qui se contente de faire un article récapitulatif dans lequel le quota de liens se respecte tout seul.

Ici Axel. Ouaip, parce que je trouve qu’un billet à plusieurs ça peut être fun. C’est comme un podcast en fait, tout seul c’est chiant. A plusieurs c’est plus drôle. Ceci était une remarque spécialement dédicacée à Raton-Laveur.

Au passage question ouverte, qu’est ce qui est moe dans les tsundere, le tsuntsun, le deredere, ou la transition de l’un à l’autre ?

Je dirais que c’est la transition de l’un à l’autre: de voir que sous cette coquille pleine d’agressivité il y a une fille capable d’aimer. En général c’est le genre de comportement qui me fait craquer, et ce depuis Asuka, même si Asuka n’est peut-être pas la plus tsundere de toutes, mais ça, nous le saurons dans quelques semaines.

Ce fut une semaine très mouvementée, pas tant pour Urumi/Eri, où Urumi a dû se coucher face à une bien trop moe image d’Eri, qui je l’avoue, m’a fait changer mon vote au dernier moment (FFenril, je te hais). Le combat était gagné d’avance, de toutes façons, je pense. Et puis, d’autre part, je pense qu’Urumi s’écartait trop de l’image traditionnelle d’une tsundere. Quand au match Kagami/Rin, je n’ai qu’un mot à dire : "WIIIIIIIIIIIIIN". La victoire des typemoon fanboys contre les Kyo-Ani Tards. Bien que j’avoue faire partie des deux. C’est aussi la victoire du meilleur zettai ryouiki. Les votes ont été très serrés toute la semaine et n’ont été départagés que vers la fin de la journée, avec Rin qui a fini par prendre une petite longueur d’avance.

Malheureusement pour Urumi, Eri s’est montrée celle avec la fanbase la plus forte. D’ailleurs l’état des votes est resté au beau fixe pendant presque toute la semaine. Par contre, du côté de Kagami vs Rin, on a eu pas mal de votes par proxy, cette fois pour Kagami. Fans de Type Moon, vous remontez dans mon estime, sachez-le. Dommage pour le petit malin qui génère ces faux votes, je vois la matrice et je suis capable de reconnaître un bloc d’IPs juste en le lisant. C’est ça aussi être geek. En tous cas Rin l’a remporté sur sa rivale de twintails. Et une tsundere de KyoAni en moins ! Et toi Ninji, t’en penses quoi?

Ninjigen essaye d’arrêter de diagonaliser compulsivement la matrice

Je pense qu’avoir banni les IP hors France/Belgique/autres pays francophones aura empêché le Kypper de rameuter NChan ( N allant de 2 à 6 ). J’ajoute que je suis innocent puisque j’ai voté Rin.

Avant de continuer, voici les résultats en détail des deux premiers matchs.

Match 1

  • Urumi : 34,57 % – 261 voix
  • Eri : 65,43 % – 494 voix

Match 2

  • Kagami : 48,13 % – 386 voix
  • Rin : 51,87 % – 416 voix

8èmes de finale – Match N°3 : Akane contre Takako

Akane Tendô :

Une des rares old school qui aient réussi à passer. De Ranma ½ en plus. Ah, ces souvenirs, le bon vieux temps, un bon vieux manga comme on les aime …

Il y a eu un anime aussi. Diffusé au Club Dorothée en son temps. Son prénom adapté c’était Adeline d’ailleurs, dans l’anime.

Anime ? Quel anime ? Il n’y a eu aucun anime Ranma ½

Oui, comme il n’y a eu aucun anime Tsukihime.

Oui, je sais, ce troll commence à se faire vieux. Donc Akane, une héroine typique de Rumiko Takahashi : tsundere, refuse d’admettre ses sentiments, de la même façon que le héros. Met plus d’une trentaine de volumes à les accepter alors que l’on voit comme le nez au milieu de la figure que l’auteur veut les mettre ensemble à la fin. Enfin, mine de rien, le Ranma s’en prend plein la tronche, en plus de ses particularités hermaphrodites, il se prend un BnB dès que l’une de ses greluches s’approche un peu trop de lui.

BnB?

Ah, pardon, l’habitude . Une raclée, disons.

Ah…

A part ça, comme beaucoup de tsunderes, c’est un danger dans la cuisine.

C’est vrai ça, on oublie souvent que beaucoup de tsundere sont nulles en cuisine, ce qui les rend encore plus tsuntsun.

Takako Itsukushima

8cfdefad0376b57fce29f612bd8608eb.jpg

hmmm…

Quoi?

J’essaye de me souvenir des 8 minutes du premier épisode qui ont précédé mon maj suppr.

Roh tu es vache, il y a bien pire!

Ben ça ne vient pas, elle n’a pas dû y apparaître. Je me demande comment elle a pu arriver jusqu’à là vu le nombre de personne qui ont dû avoir le même genre de réaction que moi face à cet anime je me demande quelle est sa popularité.

En effet, elle n’apparait que peu au début de l’anime mais prend de plus en plus d’importance par la suite. Takako déteste beaucoup de monde en début de la série, elle fait sa chieuse présidente du conseil des élèves, hautaine comme il faut. De bonne famille, elle a un petit cheveu sur la langue quand elle parle, et son mode deredere se déclenche encore plus quand elle est sauvée par le héros d’agresseurs voulant la kidnapper (puis la violer, sans doute) et quand le héros lors d’une pièce de théatre l’embrasse et la recouvre d’une couverture alors que sa robe se déchire.

Ben, vu ce que c’est je dirais qu’Akane a plus de chances, entre les nostalgiques et ceux qui n’ont pas vu otome wa boku ni koishiteru qui, je pense, sont assez nombreux. Mais les résultats le diront.

Il est assez étonnant qu’elle soit en effet passée jusqu’en 8ème de finales. Une outsideuse quoi. Son parcours s’arrêtera sûrement ici, mais il faut voir qui votera contre Akane, aussi.

8ème de finales – Match N°4 : Asuka contre Shana

Asuka Soryu Langley

asuka.jpg

:3

:3

Oui, je suis également asukalcoolique, et il s’agit d’une de mes favorites du tournoi…

Il va être difficile pour moi de ne pas voter pour elle, quand on connait mon passif. Oui, le site est mort depuis des millénaires, mais je le garde toujours pour les archéologues des générations futures. Un problème Ninjigen?

Rien, je suis juste en train de me souvenir de la poule 7, qui m’a demandé une semaine entière pour choisir TT_TT

Pourquoi ça? Il y avait qui déjà dans la poule 7?

Kaname, Asuka, Natsuki. J’avais fini par voter pour Natsuki sachant que ça serait elle qui aurait le plus besoin de votes supplémentaires.

Asuka est pour moi le modèle typique de la tsundere, et surtout, de toutes les tsunderes du tournoi celle qui a la plus grande profondeur. Ça doit être la seule série où le comportement tsundere d’un personnage est aussi bien expliqué et justifié, c’était surtout ceci qui m’avait marqué lors de mon visionnage.

C’est justement quelque chose qui peut jouer en sa défaveur: l’attrait d’une tsundere c’est justement son caractère qui est comme ça. Si l’enfance d’Asuka n’avait pas été aussi traumatisante elle aurait sûrement été différente.

Aux vues du fandom immense, je pense qu’Asuka est l’une des grandes favorites du tournoi, pour ma part je la verrai bien au moins en demie finale. Cependant elle a quand même un adversaire de taille.

Adversaire qui est…

Shana

tengen_toppa_shana_lagann.jpg

Personnage étrange que shana. Le fait d’être doublée par Rie Kugumiya en fait immédiatement une tsundere. Et si je ne m’abuse, il s’agit du personnage qui a révélé Kugimin comme seiyuu officielle des naines rageuses.

Pas exactement, en fait c’est surtout le combo Shana + Louise qui a rendu Kugumiya l’experte en tsundere.

Shana est un personnage dont les débuts tsuntsun sont extrêmement marqués, elle apparaît au tout début de la série comme un personnage inhumain, en dehors de la réalité et de la société, puis au contact du héros, Yuuji, qui réussit à ne pas être trop détestable, elle s’adoucit et devient de plus en plus humaine.

Personellement Yuuji ne m’a pas marqué plus que ça. Par contre il y a des tas de choses qui rendent Shana adorable. Sa longue chevelure, son maniement de l’épée, son zettai ryouiki…

Et aussi, le URUSAI URUSAI URUSAI, plus que célèbre, et le melonpan.

Il s’agit là encore d’un gros clash de fandoms, presque aussi violent que le clash Kagami/Rin. Je n’ai pas vraiment de pronostics pour cet affrontement, mais j’ai en tout cas choisi celle pour qui je vais voter.

Moi je ne sais pas trop, je vais le faire au feeling. D’un côté Asuka qui m’a marqué a vie et qui fait partie du panthéon de mes héroines, et de l’autre une tsundere plus vraie que nature. Ca va trancher, chérie.

Bonsoir à tous !

Je me présente, mega69, celle qui va vous accompagner (embêter ?) cette semaine ! J’annonce donc ouvert le second tour du concours avec l’ouverture des hostilités pour les poules 3 et 4. Le premier tour fut fort mouvementé : si Rin et Kagami se sont rapidement imposées comme les deux gagnantes, le match fut serré pour Urumi, Kallen et Nagi. La bataille qui s’est terminé sur la toute fin à permis à Nagi et Urumi d’accéder au huitième de final.

Ici Axel. Je tiens à apporter quelques précisions, notamment sur les résultats des poules. Les voici en détail:

Poule 1:

  • Kagami : 302 voix – 31.96%
  • Motoko : 214 voix – 22.65%
  • Rin : 308 voix – 32.59%
  • Mai : 121 voix – 12.8%

Poule 2:

  • Lum : 161 voix – 17.27%
  • Karen : 253 voix – 27.15%
  • Nagi : 259 voix – 27.79%
  • Urumi : 259 voix – 27.79%

Comme vous le voyez, il s’en est fallu de peu dans la poule 2, et ce fut un combat acharné toute la semaine. Il était difficile de savoir qui allait réellement dégager dans la poule 2 à part Lum qui malheureusement accuse son grand âge… Au final, Nagi et Urumi ont triomphé mais aucune des deux ne peux prétendre être la première de cette poule… Du jamais vu pour un grand tournoi jusqu’à alors, en match de poule! Mais place de nouveau à mega, qui va nous présenter les poules 3 et 4 du tournoi!


Ce second tour promet d’être tout aussi (plus ?) intéressant avec la participation de grands noms (qui à dit Haruhi ?). Alors tenez-vous prêt, votez, faites voter amis, parents, amis de vos amis … !

Poule 3

Haruhi (Suzumiya Haruhi no Yûutsu) :

haruhi

Ai-je vraiment besoin de présenter la gagnante du concours ? Ah, on me signale que si en coulisse. Excentrique, autoritaire et pleine de vie : c’est tout Haruhi. Elle (mal)mène le héros par le bout de son nez mais faites attention, malgré ses idées farfelues, Haruhi est toujours sérieuse, toujours.

Haruhi est l’une de celles à surveiller au cours de ce tournoi. Bien que même parmi ses fans, certains ne soient pas certains qu’on puisse la qualifier de Tsundere, elle en montre néanmoins tous les symptômes. Un requin dans cette poule, mais elle n’est pas la seule.

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 90/10
  • Violence Level : B
  • Bonus : Déesse, Seiyuu (Hirano Aya), Déesse

Kyou (CLANNAD) :

kyou

Amoureuse du héros de la série, elle a la bonté (c’est rare pour une tsundere) de laisser le champ libre à sa soeur jumelle. Un conseil, pensez a éloigner les dictionnaires de cette jeune fille, surtout si vous vous appelez Tomoya. Réunissant les fan de Kyoto animation de du studio Key, elle a tout d’une grande. La seconde favorite de la poule ?

Kyou est surtout réputée pour avoir des cuisses formidables, et n’oublions pas la fameuse scène du local de sport…

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 70 / 30
  • Violence Level : B+
  • Bonus : Zettai ryouiki, delicious thigh meat

Naru (Love Hina) :

naru

Étudiante surdouée et résidente dans un pensionnaire pour filles, elle tombe amoureuse du petit fils, également résidant (le seul homme), de la propriétaire de la pension. Imposante avec son « punch » qui envoie valser le héros, c’est une très bonne tsundere qui a son lot de fans, mais fera-t-elle le poids face aux autres grandes de la poule ?

Naru a tout pour réussir, si elle ne s’était pas retrouvée dans la poule de Haruhi, Kyou et Kaori! Va-t-elle pouvoir s’imposer? C’est tout de même l’une des plus véritables tsundere de cette poule…

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 80/20
  • Violence Level : A+
  • Bonus : meganekko, seiyuu (Horie Yui)

Kaori (City Hunter) :

kaori

Kaori ou Laura (de Nicky larson) est certainement l’une des premières tsundere que bon nombre de personnes du public ont connu. Armée d’un marteau de plusieurs tonnes, j’éviterais de draguer devant elle dans les parages si je m’appellerais Ryô.

Ah Kaori, l’une des tsundere originelles avec Lum. Subira-t-elle le même destin? Nous le saurons très bientôt…

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 80/20
  • Violence Level : A
  • Bonus : Marteau

Poule 4 :

Yamada (Honey & Clover) :

yamada

Belle jeune fille de 21 ans, douée en poterie, Ayumi s’avère etre profondement amoureuse de l’un de ses amis, Mayama Takumi. Mais hélas les choses ne semblent pas être réciproques. Malgré cela, tous deux restent de très bons amis, et Ayumi ne perd pas espoir. Par conséquent, le succès de Takumi auprès de la gente feminine à tendance à agacer Ayumi, qui ne se prive pas de calmer les ardeurs de Mayama par de spectaculaires coup de pied.

Je m’abstiens de tout commentaire, ne connaissant pas le personnage, ni la série.

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 10 / 90
  • Violence Level : B
  • Bonus : Douée avec ses mains (poterie)

Shana (Shakugan no Shana) :

shana

A la fois tsundere, loli et combattante, Shana est certainement la grande favorite de la poule et même l’une des concurrentes ayant la capacité d’arriver en finale. Rendue célèbre pas son « URUSAI » dont le héros fait les frais, l’un des points forts de Shana, c’est son coté tsuntsun alors qu’elle découvre l’amour.

Pour avoir mangé de vrais melonpan au japon, je peux vous dire que j’approuve tout à fait son amour de cet aliment fort délicieux. Gouts culinaires mis à part, Shana est bien entendu l’une des grandes favorites de ce tournoi.

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 80 / 20
  • Violence : B
  • Bonus : Seiyuu tsundere, URUSAI, zettai ryouiki, maniement des armes blanches, pouvoirs surnaturels, melonpan-vore

Lina (Slayers) :

lina

Contrairement a la plupart de nos concurrentes, Lina ne vient pas d’un anime/manga tranche de vie, mais d’une série d’héroic fantasy. Ce n’est pas une raison pour ne pas en avoir peur, ses talents de sorcière ne sont plus à prouver, un certain Gourry pourra d’ailleurs vous le confirmer.

Malgré son âge, elle a toutes ses chances face à ses concurrentes. Il faut dire qu’elle n’hésite pas à utiliser de ses pouvoirs magiques la plupart du temps pour corriger quelqu’un, que ça soit Gourry ou tout autre membre de sa troupe.

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 95/5
  • Violence : S
  • Bonus : Sorcière surpuissante, Delicious Flat Chest

Eri (School rumble) :

eri

Jeune fille de bonne famille mi japonaise mi anglaise, Eri est très courtisée dans son lycée. Pourtant elle tombera amoureuse du gars le plus improbable, un ancien voyou. Son ascension vers l’amour ne se fera pas sans quelques coups de pied ou gifles, cependant.

Eri reste l’un de mes personnages préférés de School Rumble (si ce n’est mon perso préféré tout court). Sa relation avec Harima est excellente et elle a sans conteste des atouts de tsundere. Une candidate à surveiller.

  • Rapport Tsuntsun / deredere : 70/30
  • Violence : B
  • Bonus : twin tails, blonde, seiyuu (Horie Yui)

PS : cet article est garanti sans message subliminal.

Le GTM, le Meido Battle, tout ce que vous voulez, commence CE SOIR.

Pour les matches de poule, il y en aura 2 par semaine (cela durera donc 1 mois). Les votes commencent dés lundi à 00:00 et se terminent le dimanche à 23:59. Etant un être humain il se peut que je dévie de quelques minutes ces horaires, vous me le pardonnerez bien, hein.

Le but du jeu est donc de voter pour votre Meido préférée dans chacune des poules. Les deux meido qui auront récolté le plus de voix auront donc droit de participer aux 8èmes de Finale.

Pour chaque meido, une image voire deux selon les meido, une présentation, ses points forts et faibles, et enfin 5 notes:

Ecchi Factor : En général le caractère ecchi du personnage, via son attitude ou la peau qu’elle montre tout au long de ses apparitions.

Tâches Ménagères : Ses capacités à rendre une maison propre.

Combat : Mains nues ou avec des armes, le combat est bien souvent important pour une meido.

Moe Attitude : La Kawaii-itude d’un personnage, son moe appeal, sa façon de finir ses phrases par -de arimasu ou bien son loli level. Beaucoup de facteurs peuvent faire d’une meido une meido moe.

Loyauté : Une meido, ça doit être loyal, et cette note tente de refleter si une meido resterait loyale à son maître si on lui proposait mieux ailleurs (ou si ça c’est même déjà produit d’ailleurs)

Pour ouvrir le show, je vous propose ceci:

Allez, on commence!

Poule 1

Mahoro

gtm-mahoro.jpg

Mahoro est une meido androide livrée en standard avec un mecha de support, des missiles-nichons et une petite soeur meido androide aussi. Appartenant à l’âge d’or des Meido (2000-2001) elle part comme favorite dans se tournoi. Mais pour combien de temps?

Points forts : Très bonnes capacités au combat et à la maison. Petite soeur meido. Reine du fanservice.

Points faibles : N’aime pas le ecchi (même si elle viole plusieurs fois sa phrase fétiche ("Le ecchi c’est mal!"). Durée des batteries (non remplaçables) limitées forçant un renvoi constructeur non pris par la garantie. (pire qu’un iPod). Fait souvent des siestes.

  • Ecchi Factor : D
  • Tâches ménagères : S
  • Combat : S
  • Moe Attitude : A
  • Loyauté : A

Whilelmina

gtm-whil.jpg

La Meido de Shakugan no Shana reste stoïque quoi qu’il arrive et son calme et analyse chaque situation. Elle semble avoir néanmoins privilégié son adresse au combat par rapport à ses capacités ménagères. Sa voix calme lui donne un air très sérieux.

Points forts : Décidée et protectrice. Passe très bien l’aspirateur. Points faibles : Manque de fanservice et de moe attitude dans l’ensemble.

  • Ecchi Factor : E
  • Tâches ménagères : A-
  • Combat : A
  • Moe Attitude : D
  • Loyauté : A

Les Triplettes

gtm-triple2.jpg

gtm-triple.jpg

Lemon Maron et Melon sont les trois meido de service personnel de la maison Hanaukyo et excellent en leur domaine malgré une place relativement pauvre dans la hiérarchie des meido Hanaukyo. Leur grande rivale, Mariel, sera une adversaire redoutable si jamais elles se rencontrent. Leur rôle? Servir. Très personellement, si vous voyez ce que je veux dire.

Points forts : Des triplettes, tout est dit. Savent utiliser leur corps à bon escient.

Points faibles : Quotient intellectuel relativement faible

  • Ecchi Factor : S
  • Tâches ménagères : E
  • Combat : F
  • Moe Attitude : B-
  • Loyauté : B

Maria

gtm-maria.jpg

Malgré son relatif second rôle dans Hayate no Gotoku, Maria pourrait bien être l’outsider de cette poule. Son calme et sa gentillesse n’ont d’égal que chez Mahoro même si elle semble ne pas assumer pleinement son rôle de meido dans une série comme celle d’où elle vient. Amour secret du héros, elle se laissera volontiers doubler par sa maîtresse loli tsundere.

Points forts : Douce et doublée par Rie Tanaka. Participe à un love triangle.

Points faibles : S’efface trop facilement. Quasi absence de fanservice (sauf en rêve de Hayate)

  • Ecchi Factor : C
  • Tâches Ménagères : A-
  • Combat : D
  • Moe Attitude : C
  • Loyauté : B

Poule 2

Siesta

gtm-siesta2.jpg

gtm-siesta.jpg

Dans le monde si médiéval-fantastique de Zero no Tsukaima on trouve quand même des meido, et une plutôt bien même. Siesta, doublée par Yui Horie est bien evidemment attirée par le héros qui est comme elle un sous-humain parmi la nobilité qui peuple le monde de Zero no Tsukaima. Contrairement à Maria de Hayate no Gotoku cependant, elle n’hésitera pas à faire des avances malgré que la loli tsundere de service qui a le héros comme esclave soit dans les parages. Serviable et au bon fond, Siesta est également doté de très bons atouts charnels. Comme pour Mahoro, Siesta est la favorite de cette poule.

Points forts : Yui Horie, douce et connaît les propriétés de son corps.

Points faibles : Personnage secondaire.

  • Ecchi Factor : A
  • Tâches Ménagères : A
  • Combat : E
  • Moe Attitude : B+
  • Loyauté : B+

Yoriko

gtm-yoriko2.jpg

gtm-yoriko.gif

L’une des nekomeido de ce tournoi, Yoriko de la série Da Capo doit néanmoins affronter Siesta et Minawa, ce qui ne sera pas une mince affaire. Travaillant chez le héros pour qui bien sûr elle semble éprouver autant d’affection qu’un chat à son maître si ce n’est plus, elle est cependant vouée, comme Mahoro, a un destin tragique qui lui jouera probablement des tours lors de ce tournoi.

Points forts : Neko + Meido = WIN.

Points faibles : Durée de vie limitée.

  • Ecchi Factor : D
  • Tâches Ménagères : B
  • Combat : D
  • Moe Attitde : S
  • Loyauté : A

Sayoko

gtm-sayoko.jpg

L’outsider de cette poule, c’est bien entendu Sayoko, la meido employée comme aide de la Nunnaly la petite soeur du héros de Code Geass. On sait relativement peu de choses sur elles si ce n’est qu’elle semble être au courant de certaines choses et qu’elle n’est peut-être pas le personnage secondaire qu’on veut bien nous faire croire. Dévouée dans sa tâche, elle pèche néanmoins par un manque évident d’exposition à l’écran.

Points forts : Dévouée. S’occupe d’une personne handicapée.

Points faibles : Peu de temps à l’écran. Aucun fanservice.

  • Ecchi Factor : F
  • Tâches Ménagères : A
  • Combat : ?
  • Moe Attitude : E
  • Loyauté : ?

Minawa

gtm-minawa.jpg

La petite soeur loli et blonde (dans tous les sens du terme) de Mahoro fait osn apparition dans la seconde saison. Androide elle aussi, Minawa pousse encore plus loin la Moe Attitude de Mahoro ce qui en fait une arme redoutable. Malgré son apparente faiblesse et maladresse elle semble aussi savoir se battre.

Points forts : Maladroite, androide et kawaii au possible.

Points faibles : Fragile. A manier avec précaution lors des travaux du soir.

  • Ecchi Factor : B
  • Tâches Mnéagères : C
  • Combat : A-
  • Moe Attitude : S
  • Loyauté : B

Hé oui, deux ans déjà. Tout ça ne me rajeunit pas (bon c’était facile.)

J’ai profité de cet anniversaire pour m’occuper un peu d’un petit changement d’URL. Meido-Rando est désormais accessible par http://www.meido-rando.net. C’est d’ailleurs l’adresse que je vous invite à bookmarker désormais, à afficher partout, tout ça tout ça. Le site est toujorus accessible via blog.teri-chan.net et les liens que vous avez déjà faits sur des posts ou fichiers resteront en place grâce au merveilleux procédé de la réécriture d’URL par Apache. Je vous passe les détails techniques et je remercie Tchyo de m’avoir aiguillé sur la bonne direction 🙂 La transition devrait être totalement transparente pour tout le monde.

Meido-Rando a commencé comme étant un blog où je voulais raconter un peu ma vie et les choses que je faisais à un instant T sans pour autant développer ou organiser mes billets. C’était une vraie anarchie quoi.

Et puis au fur et à mesure, je me suis mis à catégoriser un peu mieux mes posts, à donner un peu plus de contenu structuré, et à agrémenter de plus d’images. C’est là que les Maid Of The Day, puis les Miko Of The Day ont commencé à faire leur apparition sur Meido-Rando. Il y a eu quelques "Special Of The Day" mais rien de persistant. Les critiques, les "catch-up" pour résumer l’évolution des séries après plusieurs mois… Bref, Meido-Rando commençait à avoir son identité propre, et le site (ou blog c’est comme vous voulez) en a eu bien besoin dés lors qu’il a été référencé par Blogchan (allez courage Skav et lâche WoW un peu 🙂 ) qui m’a permis de rencontrer d’autres blogueurs francophones que je ne connaissais pas vraiment comme FFenril ou Archtor. C’est sans compter sur l’Editotaku que je lisais par saccades avant de m’y mettre sérieusement il y a un an. Je connais Raton de loin depuis quelques années déjà, vu comment il aimait descendre à plus ou moins juste titre les fanfictions Evangelion que j’écrivais à l’époque. Bon je vais pas m’étaler sur ça, c’est de l’histoire ancienne 🙂

Aujourd’hui, Meido-Rando, c’est en chiffres:

  • 340 billets
  • 1055 commentaires
  • 978 Mo d’espace disque occupé

Au niveau des stats ça donne (depuis janvier 2006… Une fausse manip m’a fait perdre les stats de 2005 maheureusement)

Mois

Visiteurs différents

Visites

Pages

Hits

Bande passante

Jan 2006

2144

3511

7387

67984

8.10 Go

Fév 2006

2468

3825

8934

72361

11.93 Go

Mar 2006

3500

7723

14135

78044

10.53 Go

Avr 2006

4434

6496

13881

116477

15.58 Go

Mai 2006

6475

9351

34395

178138

14.87 Go

Juin 2006

9521

19743

49125

258553

19.66 Go

Juil 2006

13353

29931

72477

360327

28.16 Go

Août 2006

13512

24290

60536

390756

30.72 Go

Sep 2006

12243

18023

72357

403064

28.25 Go

Oct 2006

13050

18366

64622

382860

33.79 Go

Nov 2006

14224

21719

78217

411089

33.78 Go

Déc 2006

10631

16222

202761

548387

29.07 Go

Jan 2007

11858

19886

317866

747225

40.28 Go

Fév 2007

11698

20735

292911

686524

38.80 Go

Mar 2007

18548

34744

446625

1013962

39.81 Go

TOTAL

147659

254565

1736229

5715751

383,34

Comme vous pouvez le voir, l’augmentation s’est faite très sensiblement a partir du moment où j’ai été référencé sur Blogchan et depuis ça n’arrête plus, avec depuis 3 mois environ 40 Go de bande passante consommée par mois.

Je ne m’attendais pas à avoir autant de visites en fait, mais en même temps je ne sais pas ce que cela représente à l’echelle des sites web, toutes ces stats 🙂

Ces stats sont compilées grâce à AWstats, qui analyse directement les logs du serveur Web. Comme vous avez certainement pu le constater je ne fais que très rarement appel à des prestataires extérieurs pour tous mes besoins et j’essaye de me suffir à moi-même 🙂

Ceci je le dois à tous mes lecteurs, fidèles ou non, et pour les récompenser, j’ai pensé à quelques images pas piquées des hanetons. Bien souvent des posters de séries que vous avez peut-être découvert grâce à Meido-Rando. Préparez vos kleenex car les litres d’hémoglobine vont couler via les voies nasales.

aria_maid.jpg.jpeg

Ah, les filles d’Aria en serveuses. On va commencer doucement hein.

haruhi_commander.jpg.jpeg

Oharuhi-sama!, continuez à nous apporter votre bénédiction afin que nous puissions faire prospérer votre règne!

Allez, c’est de Oharuhi-sama dont on parle, alors ça vaut bien un deuxième poster…

haruhibeach.jpg.jpeg

Un peu de plage encore avec toute la troupe de Nanoha? (enfin une partie).

fatebeach.jpg.jpeg

Et pour se rappeler que la 3ème saison, Nanoha StrikerS! arrive bientôt, voici un joli poster de MILFate et MILFNanoha.

milfate.jpg.jpeg

milfnanoha.jpg.jpeg

On va se relaxer quelques instants avec les deux coqueluches de Kanon, c’est à dire Nayuki et Ayu. ~uguuuuu.

kanon.jpg.jpeg

Ah, Mizuho-chan et Takako, clairement l’un de mes couples favoris dernièrement. Je rappelle que Mizuho-chan est une fille, non?

otoboku.jpg.jpeg

Comment ne pas penser à Tamaki-nee de To Heart 2? Ceci, mes amis, est une jeune fille en bonne santé.

toheart2.jpg.jpeg

Et puis tant qu’à taper dans les animes issus d’Ero-games, autant parler de Shuffle

shuffle.jpg.jpeg

En fait, je pourrais même aussi parler un peu de Fate Stay Night, qui était pas si mal que ça comme série. Regardez-moi ça si ce n’est pas tentant…

fsn_sexy.jpg.jpeg

Shakugan no Shana reste aussi dans mon coeur avec son héroine loli accro aux melonpan, l’un de mes aliments primaires lors de mon séjour au Japon

shana.jpg.jpeg

Zero no Tsukaima sous ces airs de séries standard, a en fait d’excellents personnages hauts en couleur et un monde plutôt intéressant. Vivement la seconde saison en Juillet. En fait, ce n’est pas vraiment pour Louise mais plutôt pour Siesta et Henrietta que j’aime cette série. Surprenant hein?

louise_siesta_beach.jpg.jpeg

Après tout, Siesta est quand même une maid bien foutue qui est en plus doublée par Yui Horie, tandis que Henrietta est cette jolie princesse / reine doublée par Ayako Kawasumi-sama

siesta_undress.jpg.jpeg

Enfin, pour terminer, comment ne pas saluer nos amies les Maids, qui rendent ce blog plus jovial chaque jour qui passe? He is my master qui sort dans notre belle contrée à la fin de ce mois, en est un parfait exemple, avec Hanaukyo Maid Tai

himm.jpg.jpeg

Encore merci à tous mes lecteurs, et joyeux anniversaire, Meido-Rando!

143.jpg.jpeg

MAJ 20/12/06: Ajout du chibi-mode, des lunettes, et des particules stupides.

C’est l’article sur le zettai ryouiki de DarkMirage qui m’a donné l’idée de ce billet qui va se vouloir le plus exhaustif possible. Néanmoins je sens que je n’y arriverai aps sans votre aide, donc si vous avez des idées, n’hésitez pas à le signaler dans les commentaires.

L’idée de ce billet n’est pas de vous expliquer le Moe, loin de moi cette idée présomptueuse, mais de voir, ensemble, à quoi on peut reconnaître le moe. C’est ce qu’on appelle les Moe Modes.

Moe est un terme difficile à décrire mais facile à reconnaître. Ceux qui ont vu Densha Otoko se souviendront très certainement de l’utilisation un peu abusive du terme qui en était faite. On va résumer très succintement et dire que ce qui est moe est mignon et pousse à l’adoration, voire le fétichisme dans certains cas extrèmes.

Mais qu’est-ce qui rend un personnage moe dans une série? Généralement de sexe féminin, les perssonnages moe peuvent avoir un ou plusieurs moe modes. Ces derniers sont divisés en deux catégories distinctes: l’apparence et le comportement.

L’apparence

Je suis certain que plein de moe modes vous viennent déjà à l’esprit… On va commencer fort.

1160702569930.jpg.jpeg

Meido

Si vous venez ici souvent, vous savez forcément ce qu’est une Meido, ou en bon anglais, une Maid. Qu’est-ce qui fait qu’une Maid est moe? Ca tient en deux mots: son costume. Le serre-tête en dentelles, la robe longue (ou pas), les bas (ou pas), tout doit donner une apparence mignonne et adorable, et c’est ça tout le charme de ce moe mode. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter mon billet sur Les 5 Lois de la Parfaite Petite Maid. Je vais quand même pas tout redire ici.

Miko

Les Mikos, parfois abordées ici, sont pour la plupart qualifiables de moe. Pourquoi? Ca doit être cette innocence et cette dévotion à la religion qui font d’elles des saintes nitouches qui irradient leur entourage de leur innocence. Elles forcent le respect, quoi. Et puis, ça a l’air plutôt facile à enlever… 🙂

Nekomimi

Difficile d’aborder le moe sans parler du moe mode du Nekomimi, qui consiste bien souvent à faire du cosplay en ajoutant des oreilles de chat, voir une queue de chat, à un personnage féminin. Effet moe garanti à 200%. Pourquoi le chat et pas un autre animal? Parce que le chat a cette réputation, à défaut d’être fidèle, d’être très mignon et câlin. Transposez ça sur une fille déjà mignonne pour commencer, et ça donne un résultat détonnant. Et puis un chat, ça aime lécher, pétrir, se blottir, tout ça. C’est bon, vous avez compris? +20 de bonus pour les neko-girls pure souche qui en plus font "nyaow" quand on leur parle ou rajoutent "nyan" à la fin de leurs phrases.

Rubans

1162556920812.jpg.jpeg

Une photo vaut toujours mieux qu’un long discours. Les rubans, ce n’est pas uniquement rigolo sur les papiers cadeaux.

Goth-loli

Ah les goth-loli, un moe mode que j’aurais dû mal à expliquer. Ce qui est sûr, c’est qu’il faut aimer les rubans, les petites filles, les vêtements sombres et Desu. Oui, Desu. Voir plus bas.

blush.jpeg

Rougissement

Quoi de plus moe qu’une fille qui rougit? D’embarras ou d’émotion, le rougissement s’accompagne parfois d’un petit sourire fort bienvenu. Ca montre le personnage dans une situation difficile pour lui et bien souvent, vulnérable. Hmmmm, vulnérable… 🙂

Maillot de bain

Bien, que le premier qui n’a pas pensé "maillot scolaire" ou "épisode de plage" lève la main. Bien, aucune main, ça me rassure sur mes lecteurs. 🙂 Il y a en fait deux types de moe modes du maillot de bain selon le maillot porté et les préférences de chacun. Certains préféreront, selon le personnage, un maillot scolaire de couleur uniforme en une pièce. Bon, personnellement je le trouve très très moche, mais cet avis n’engage que moi. Le moe factor n’est pas forcément proportionnel à la quantité de chair exposée: les amateurs de moe savent faire la part des choses et se contenteront fort volontiers d’un maillot classique, voire conservateur en une pièce. A noter que si l’anime dont le personnage est tiré a des éléments romantiques, vous avez Nx10² chances d’avoir un épisode à la plage. N étant le nombre d’épisodes au total dans la série. Marge d’erreur proche de zéro.

Magical Girls

Ah, la mahou shoujo. Cette jeune fille innocente, représentant les valeurs morales les plus élémentaires, prête à tout pour défendre ses amis, sa ville ou sa planète (voire parfois l’univers tout entier pour certaines). N’oublions pas que 3 fois sur 4 elles sont en plus lesbiennes, ce qui n’enlève rien à leur charme, bien au contraire. Qu’est-ce qui fait qu’une magical girl est moe? Facile! Elle a une petite voix sucrée au possible, elle porte un accoutrement de petite fille (après tout s’en est une), et elle manie un sceptre orné au choix: d’une lune, d’une étoile, ou d’un coeur. Je ne saurais trop vous conseiller de jeter un oeil sur l’excellent article de FFenril sur le sujet…

1165942745398.jpg.jpeg

Infirmières

Regardez qui voilà avec leurs grosses seringues. Les Nurses sont au moins aussi adorées que les écolières au japon. Peut-être est-ce leur joie de vivre (sauf dans les animes hentai où elles ont une chance quasi nulle de ne pas finir violées.) ou le fait qu’elles sont nues sous leur blouses blanches (ça c’est ce qu’on dit…), toujours est-il que les Nurses occupent une part de marché non négligeable dans le petit monde du moe. Probablement encore une histoire de monopole d’état… (mais qu’est-ce que je raconte?) Allez, Raton nous a déjà gratifié d’un billet sur le sujet, je vous conseille de vous y rendre. Evidemment comme beaucoup de posts de Raton, ce n’est ni worksafe, ni brainsafe.

Zettai Ryouiki

zettai.jpeg

Pour ceux qui auraient donc loupé l’article de DarkMirage, je résume: le zettai ryouiki est en fait la zone de chair exposée entre la fin de la jupe et le début des bas que porte une fille. Ca y est, je vous sens intéressés. Le zettai ryouiki joue sur l’imaginaire en offrant un appat au spectateur (et aussi au protagoniste masculin, mais il a l’air de s’en foutre royalement la plupart du temps.) Comme le précise l’article, le zettai ryouiki parfait est à 4:1:2.5 avec plus ou moins 25% de marge d’erreur. 4 étant la longueur de la jupe, 1 celle du zettai ryouiki et 2.5 la longueur du bas à partir du genou.

pajamas.jpeg

Pyjamas

Quoi qu’on en dise, les amateurs de moe sont loin d’être des pervers sexuels irrécupérables (notez bien le irrécupérables.) J’en veux pour preuve leur amour pour tout ce qui est mignon, et ce moe mode comme celui du maillot de bain, montre bien qu’on peut tout à fait être moe sans montrer beaucoup de chair.

Chibi-mode (idée de Ephedria)

Le mode chibi ou bien aussi appelé SD pour Super Deformed, est très souvent retrouvé dans les séries àc aractères comique. Un personnage chibifié est instantanément moé. C’est une régle qui est difficilement contournable. La chibification consiste à changer l’apparence du personnage pour le rendre tout minuscule mais avec une grosse tête, un peu comme s’il s’agissait d’un dessin animé pour les enfants. Souvent utilisé dans les moments comiques, dans les dojinshi ou autres dessins parfois amateurs, le mode chibi est activé dés lors qu’un personnage fait un truc totalement idiot. Comme par exemple tout au long de l’ending de Otome wa boku ni koishiteru

yukata.jpeg

Le yukata

Ou tout simplement n’importe quel accoutrement japonais de circonstance. Le Yukata est également très prisé pour ce qu’il cache à l’intérieur, mais aussi parce qu’il est le symbole de fête au Japon. Comme pour la loi de l’épisode de la plage, comptez le nombre de fois où vous avez trouvé un épisode de festival japonais dans une série avec des éléments romantiques. Allez, c’est pas compliqué: ça arrive au moins une fois dans la série, et ce n’est qu’une excuse pour vous montrer les jolies haremettes dans cette tenue, avec probablement pas grand chose dessous. Petits pervers.

Loli(tas)

On a passé rapidement les goth-loli, et on va faire de même sur les loli. Généralement présents dans n’importe quel anime comme étant un choix possible du héros dans la confection de son harem. Je vous renvoie directement à la description du Lolita Complex sur Wikipédia. Les loli sont bien évidemment vues principalement pour l’innocence qu’elles dégagent (excepté le cas des killer-loli). Il est difficile de décrire précisément ce qui fait une loli. Parfois, on voudra les décrire comme des fillettes ou des filles pas encore bénies par la nature, parfois ça sera simplement pour désigner des filles encore mineures, même si ces dernières ont des gros seins et une batte cloutée appellée Excaliborg.

L’uniforme d’écolière

Tellement classique que je n’en propose même pas d’image… ah si, en fait.

1166075591973.jpg.jpeg

Il serait bien fastidieux de parler de tous les uniformes possibles et imaginables. J’ai encore ce souvenir ancré dans ma mémoire d’une boutique de cosplay au japon où sous mes yeux ébahis étaient étalés des dizaines d’uniformes de lycéennes provenant de tout un tas de séries: de To Heart à Karin et en passant par Kimi ga Nozomu Eien. Je vais briser la réalité de plein d’otakus français, mais au japon, les écolières ne portent jamais de tels uniforms aussi stylés. 90 fois sur 100, c’est l’uniforme de base que l’on connait tous, blanc et noir, ou bleu marine selon les écoles. Les 10 pourcents restants, ce sont des uniformes de type blazer, chemise, cravate, jupe écossaise. Voyez ce très bon article de Honey-sama sur le sujet, posté ici il y a fort longtemps, si vous voulez en savoir plus.

1166014723991.jpg.jpeg

Des filles et des armes.

Katanas, fusils, lance-roquettes ou tout simplement pistolets, les filles qui portent des armes sont généralement fortes et impressionnent. Cette force, combinée généralement à un aspect kawaii des plus léchés, contraste tellement bien qu’il fera un instant win de n’importe quel personnage féminin. Un exemple? Kirika dans Noir. Vous avez compris.

Lunettes (idée de Ephedria)

Les Meganekko (a ne pas confondre avec un chat à lunettes. Suivez un peu, bordel.) sont ces filles dans les animes qui portent des lunettes. En quoi est-ce moe? En anime, les lunettes existent en centaines de paires différentes. Autant de paires différentes permettent de différencier les personnages qui les portent et leur donnent un style bien à eux. Ainsi, les grosses lunettes rondes ou carées donneront un air de rat de bibliothèque à n’importe quelle fille tandis que des plus petites lunettes, bien souvent plus utilisées pour la lecture, donneront un air intelligent et sérieux. Les lunettes avec le cadre de soutien en bas sont également du plus bel effet (Ken Akamatsu, l’auteur de Love Hina et Negima, semble bien les aimer.). Les lunettes forment également une sorte de "vêtement" pour le visage que l’on souhaite découvrir sans, et qui stimule le moe factor du personnage qui les porte. Oh bien sûr, les lunettes sont aussi très prisées dans les jeux hentai comme par exemple pour… oh et puis non, laissez tomber.

Sommeil (ou chut, y’a bambi qui dort)

Regardez-moi ça si c’est pas mignon? Ces yeux fermés, ce visage paisible, cette pose si vulnérable… Une fille qui dort, ça force l’admiration. Bien sûr, si c’est une killer loli, il est très conseillé de s’en éloigner le plus vite possible au lieu de rester là bêtement à l’observer. Si vous vous trouvez à moins de 15 mètres lors de son réveil, vous vous retrouverez sans doute poignardé sauvagement ou frappé avec un objet lourd afin de provoquer une hémoragie immédiate et fatale. Suivez mon conseil.

sleep.jpeg

Le Comportement

On en a fini avec les moe-mode directement apparents, alors passons à ceux comportementaux. Un peu plus difficile à diagnostiquer pour certains, et s’appuyant parfois uniquement sur un personnage précis, ils n’en sont pas moins très courants en anime.

La Tsundere

Voir mon billet sur les tsundere. Rappel vite flash: une tsundere est un personnage, bien souvent féminin, qui est d’abord aggressive et violente envers le protagoniste masculin pour une raison X ou Y (phase tsun-tsun) mais qui devient progressivement plus ouverte et mielleuse passé un certain évènement ou tout simplement, du temps (la phase dere-dere.) Toujours est-il que c’est un courant très populaire dans les animes. La Tsundere est bien souvent rousse (les cheveux de feu, ça aide) et manie parfois une arme quelconque. Les exemples ne manquent pas: Nadia, Louise, Motoko (Love Hina), Chidori et j’en passe et des meilleures. Pourquoi est-ce un moe-mode? Comme le témoigne mon billet au sujet des tsundere (voir plus haut) les japonais en sont friands au point d’en ouvrir des cafés sur ce thème. Après tout, quoi de mieux que de voir une fille vous maltraiter, avant que vous ne réussissiez à percer cette coque aussi dure pour en découvrir un intérieur moelleux et plein de saveur? Un peu comme quand on mange un Mars, vous voyez?

mahoro.jpeg

Le syndrôme Belldandy

Ah, Belldandy. Ménagère par excellence et déesse de surcroît, elle a donné naissance à de nombreux eratz plus ou moins réussi. La meilleure d’entre elles à mon sens, n’est autre que Mahoro. Les Belldandy s’occupent de toutes les tâches de la maison et restent d’un calme impassible en totues circonstances. La raison du moe-mode? Principalement, à mon avis, qu’elle représente l’épouse idéale (à condition qu’elle ne confisque pas toute votre collection de hentai comme la maid sur la droite.) C’est un moe-mode ultra connu. Prenez n’importe quelle mère de famille bien récompensée par la nature et en général, celle-ci aura tous les symptomes du syndrôme Belldandy.

Le syndrôme Rei Ayanami

Pas personellement mon style, mais je suppose que le personnage mystérieux à la Yuki Nagato qui ne débite parfois pas une seule phrase de tout l’épisode (tant et si bien que la doubleuse n’est même pas créditée à la fin de l’épisode, j’espère qu’ils ne sont pas payés à la ligne.) plaît à énormément de monde. Ca doit être l’éventail des fantasmes possibles, le côté soumis, ou bien encore, à l’image des tsundere, la possibilité de les faire sortir de leur coquille froide et de les faire se comporter a peu près normalement, une sorte de défi somme toute, qui pousse certains à vouer une adoration sans failles à ce culte étrange.

Le syndrôme Mikuru Asahina

Comment ne pas parler de Mikuru alors qu’elle est tout de même la synthèse complète de tout ce qui est moe? Tellement moe que ça en dégoulinerait presque de sucre. Pour ceux qui ne la connaissent pas (honte à vous, je vous renvoie à la case départ), imaginez une jeune fille à la voix douce et timide. De longs cheveux. Des gros seins. Un sourire angélique. C’est bon, vous voyez bien ce que je veux dire. Le genre de fille qu’on aimerait bien ruiner pour le mariage, sans doute.

Onii-chan!

sispri.jpeg

Sister Princess n’a pas hésité à voguer sur la vague du charme de la petite soeur. Evidemment, les petites soeurs qui adorent leurs grand frères n’existent pas dans le monde réel. Là, là, c’est fini, pas besoin de pleurer. La petite soeur est sans aucun doute l’un des éléments les plus moe que l’on retrouve le plus souvent dans une série. Le pire, c’est que parfois, c’est elle qui gagne à la fin. Aucune morale ces japonais, mais qui s’en plaindra, hein?

Les particules de fin de phrase

-desu -desu yo -unya -nya -nyu -su -nyo -nyoron -de gozaru -pyoro -da… Ces petites particules que certains personnages affectionnent tout particulièrement nous paraissent comme un défaut de langage qui renforce leur petit côté kawaii. Parfois pour montrer que le personnage est poli (-desu partout) ou bien parle de façon un peu ancienne (-de gozaru) ou carrément de façon enfantine (-nyo, -da), les particules à la fin des phrases sont là pour caractériser encore plus un personnage. Heureusement que les fansubs ne les mentionnent pas, on aurait encore plus tendance à les sortir à la fin de nos propres phrases tellement ça marque.

La fille malade

Kanon, Utawarerumono, Sister Princess (hé oui encore), ils sont tous coupables de contenir une jeune fille à la santé fragile. Il est de bon ton de penser que le téléspectateur n’aura qu’une envie, la protéger. Pour après abuser d’elle, évidemment. +50 points quand c’est la petite soeur du héros qui est malade. Quels enfoirés ces japonais quand même, utiliser des malades pour nous attendrir avant de nous laver le cerveau. N’oubliez pas d’acheter vos Chinpokomons.

childhood.jpeg

L’amie d’enfance

Alors ça, alors ça, je ne sais pas trop comment vous la présenter, tellement elle est connue. On les trouve partout, comme dans des pochettes surprise, des séries harem ou des machines à pain (rayez les mentions inutiles.) Le héros n’a en général qu’une amie d’enfance, et même si elle part bien souvent avec un net avantage, celle-ci n’est pas assurée de gagner si les réalisateurs tirent la carte SHUFFLE!. Si cela se produit, le héros doit en général penser à se trimballer en armure par la suite. Les amies d’enfance ont en effet la facheuse tendance à se changer en killer loli quand quelque chose ne leur plait pas. Pourquoi est-ce donc alors un moe-mode tant prisé? Facile: une amie d’enfance, tout le monde en a forcément eu une, et la complicité avec une fille, ça n’a pas de prix, et ça peut mener vachement loin. Surtout dans les animes.

La maladroite

D’après un récent sondage IPSOS, 99% des héroines d’anime sont maladroites au possible. Les pertes dégagées par ces maladresses se comptent en dizaines d’assiettes et de verres innocents qui finissent en morceaux et dans une poubelle. Ces sacrifices ne sont néanmoins pas vains, puisque sa maladresse aura souvent pour conséquence de l’exposer dans des situations parfois compromettantes. En général, fille maladroite = pantsu = moe. Ne cherchez pas à comprendre.

La timide

Petite voix, doux sourire, la timide se cache souvent derrière des lunettes. Vous voyez très certainement le topo, pas besoin de vous expliquer. Ce genre de personnage est bien souvent moe car soit elle cache un secret et est en réalité une bête de sexe, ou soit elle ne demande qu’à un onii-chan ou un sempai de la protéger. Dans tous les cas, c’est win-win. En grandissant, les filles timides donnent parfois de bonnes Belldandys. desu.jpeg

Desu

Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. Desu. …Desu.

Bon, plus sérieusement, regardez Rozen Maiden. CQFD.

Le mot de la fin.

Voilà en gros ma liste de moe-modes, enfin ceux que je connais en tous cas. Après, il m’en manque très certainement, et je compte sur les trucs qui me servent de lecteurs de m’aider à rendre cette liste la plus exhaustive possible. Vous avez un fétiche bien à vous, je le sais. Faites votre coming-out! 😛

Je vous ai dégotté quelques petites images hi-res a mettre en papier-peint en cette période froide… 🙂

On dirait qu’Haruhi aime bien fêter l’esprit de Noël à sa façon…

Est-ce qu’il n’y a que moi qui ait des pensées perverses en voyant la tête de Mikuru? 🙂

Hmmmm, Asakura… aah mais qu’est-ce que je raconte moi, ô déesse Haruhi-sama, pardonnez-moi pour ces pensées impies! :p

Allez, un p’tit coup de Shakugan no Shana pour changer? Loli warning…

Suite à une provocation ouvertesuggestion de Raton-Laveur, je me dois de rétablir la justice en ce bas monde en érigeant les 5 lois de la parfaite petite Maid.

Pour illustrer mes lois, je prendrai exemple sur Mahoro, qui est selon mes critères, la Sainte des Maids, l’OMEGA Maid, bref, la déesse des Maids.

C’est parti 🙂

1ère loi: En toutes circonstances tu souriras

Une Maid, c’est avant tout une domestique, et elle doit montrer qu’elle aime son métier parfois ingrât. Ainsi, que ça soit Mahoro, Mariel de Hanaukyo Maid Tai, CBD-May de Hand Maid May, ou encore Lilica dans Girls Bravo, même si son maître est un crétin et un pervers fini, elles gardent le sourire.

2ème loi: Des tâches ménagères comme une déesse tu t’occuperas

Les maids savent tout faire: le ménage, le repassage, la lessive, étendre le linge, la vaisselle, réparer des fuites d’eau, préparer à manger, tailler la haie, broutertondre le gazon, planter des arbres, organiser une fête, installer un sapin de Noël, mettre la table, passer l’aspirateur…

Oui, les maids savent tout faire, y’a aucun doute là dessus. Et même si il y a un truc qu’elle ne saurait pas faire, elle l’apprend en général vite et bien.

Note: Les maids dépourvues de qualités ménagères compensent par un uniforme miniaturisé et un sex appeal quadruplé, généralement manifesté par une énorme poitrine (syndrome Nanako) (sans parler des performances sexuelles à proprement dites.) Les maids dépourvues à la fois de qualités ménagères et physiques n’existent pas dans les animes.

3ème loi: En combat tout le monde tu surpasseras

Armée d’un simple pistolet automatique, d’un fusil à pompe, d’un lance-roquette ou d’une arme blanche, une maid est invincible grâce au grand pouvoir de la kawaiitude sacrée. Qui peut gagner contre Mikuru? Contre Mahoro? Contre Roberta (Black Lagoon) ? Contre Lilica? Contre Whilmelia (Shakugan no Shana) ? Contre Konoe (Hanaukyo Maid Tai) ? Contre Elenore (Madlax)? Personne, tout simplement. Que ça soit à l’arme blanche ou à l’arme à feu, ou encore à la spatule une maid sait se servir de ce qui lui tombe sous la main et s’en sert bien. Elle est capable de défendre son champ de bataille (la cuisine) aussi bien que la terre entière contre une armée de Gundams.

Note: Comme Mahoro, elle possède également tous les permis possibles, de la trotinette au camion-citerne.

4ème loi: Un uniforme unique tu porteras

Il suffit de faire un tour dans ma rubrique Maids pour se rendre compte qu’aucune maid ne porte le même uniforme. Chacune essaye de plaire à son maître et chaque maître est différent. De ce fait on trouve des robes courtes ou longues, des tabliers courts ou longs, des bottines ou des chaussures, des chaussettes ou des collants, des robes bleues ou noires, des rubans ou des broches, et toujours un petit serre-tête de dentelles. La maid est mode, la maid est fashion, la maid est stylée. Evidemment le plus grand défilé de mode reste Hanaukyo Maids Tai, mais ça vous le saviez sans doute déjà.

5ème loi: Dévouée à ton maître tu seras

Oui, car le maître est dieu. Le maître est la personne pour qui la maid vit, peu importe ses raisons (adoption, sauvée d’une mort certaine, achetée comme esclave, violée puis droguée, prise de remords après avoir tué le père de son maître, ou tout simplement une androide, rayez les mentions inutiles quoi.) La maid est dévouée pour son maître et fera tout pour exaucer ses désirs les plus fous, veiller sur lui, et le protéger au prix de sa vie. Aide ménagère, garde du corps, chauffe-lit, la maid est universelle et s’adapte à toutes les situations.

Et après on se demande pourquoi je compte dominer le monde par un croisement habile de nekomaids… 🙂

Allez, je passe le flambeau à Shikaze, qui même s’il a pas de blog, se fera bien un plaisir de poster quelque part les 5 Lois du parfait petit Mecha. Je sais qu’il en est capable le bougre.

EDIT: Evidemment Shikaze a bien relevé le défi. Qui sera la prochaine victime?

Voilà, j’ai mangé les 24 épisodes de Shakugan no Shana, recommandé par Darksoul notamment lors de notre voyage. Je n’ai pas été trop déçu par la série, autant le dire tout de suite. Il y avait un peu de tout: du fanservice, des combats, une maido, une Shikijou-sensei (enfin presque), des personnages-objets attachants, Ayako Kawasumi-sama, un triangle amoureux, plusieurs histoires pour ne pas s’ennuyer, quelques flashbacks…

Non, honnêtement, SnS est une petite série bien sympathique de 24 épisodes qui m’a tout d’abord accroché par son héroine, Shana. Oui, il m’en faut peu, mais il faut bien admettre que Shana est une tsundere par excellence, et si j’ai bien un faible, c’est pour ce genre de personnage. Surtout quand elle a de longs cheveux rouges. Une réminiscence d’Asuka? Très probablement.

Tout commence quand notre héros du jour, Yuji, se retrouve aprés les cours dans un monde figé, et voit un énorme monstre qui bouffe les gens devant lui. Il semble être le seul a pouvoir bouger et se rendre compte de ce qui se passe, et avant qu’il ne se fasse dévorer lui-même, la Flame Haze aux cheveux de feu et au regard de braise (Shana, suivez un peu) le sauve armée de son épée. Surprise elle-même qu’il puisse se mouvoir à l’intérieur du Fuzetsu (une sorte de kekkai) et assaillie par ses questions, elle lui répond aussi sec.

« Tu ne le sais pas mais tu es déjà mort. »

Bien qu’elle n’ait pas exactement dit ça, c’était la même chose en substance, et je n’ai pu résister à l’envie de placer cette phrase culte. 🙂

En fait, lorsque les humains sont ainsi dévorés par les monstres dans un Fuzetsu, les Flame Haze, dont le but est de conserver l’équilibre du monde, remplacent les gens disparus par des Torches. Une Torche est une flamme qui disparait petit à petit, et qui remplace temporairement la personne qui la porte. Une fois la Torche consumée, la personne disparaît. Son existence se dissout. Mais comme cela s’est fait petit à petit et pas tout d’un coup, les gens autour d’eux oublient progressivement que cette personne a existé. Ainsi, Yuji voit l’une de ses camarades de classe se faire dévorer, remplacée par une Torche, eet petit à petit disparaître, alors qu’elle voulait déclarer son amour au meilleur ami de Yuji.

Cette scène, lors des premiers épisodes, est assez terrible en fait. Quand on y pense, si on existait pas, qui se souviendrait de nous? Dans le monde de Shakugan no Shana, personne ne s’en souviendrait, sauf Yuji, car il sait, car il peut voir les Torches a l’intérieur des gens, et surtout, parce qu’il en est une lui-même de Torche.

Rassurez-vous, l’anime n’est pas trop sombre, et mis à part le début un petit peu déroutant, où Shana va envoyer bouler le héros, elle va progressivement se rendre compte de quelque chose… Comment se fait-il qu’il arrive à voir les Torches, et qu’il ne soit pas embêté par un Fuzetsu lorsqu’il se forme dans une zone? Je vous laisse découvrir ce mystère…

Shana et le melonpan, c’est une grande histoire d’amour.

L’anime de 24 episodes est divisée en plusieurs arcs ou histoires, faisant penser à un découpage propre à un manga, dont est issu Shakugan no Shana. Toutes les histoires sont assez intéressantes, bien ficelées, et même si les combats ne sont pas des plus intéressants parfois, on voudra quand même continuer pour avoir le fin mot de l’histoire, voir un peu plus de cette tsundere qu’est Shana, dans ce monde plutôt bien peint et avec des personnages intéressants et attachants. Que ce soit Marjorie, Whilmelia la maid (-de arimasu) ou encore la très mignnone Kazumi Yoshida, doublée par Ayako Kawasumi-sama, j’ai dû mal à rester de marbre.

Shakugan no Shana, c’est surtout une bonne petite aventure bourrée de mystères, des rebondissements et un monde assez différent de ce qu’on a l’habitude de voir. Le design des personnages d’ailleurs, vous rappellera peut-être Haruhi Suzumiya et c’est tout à fait normal: le dessinateur du manga a aussi réalisé les designs originaux d’Haruhi. Les deux héroines ont quelques côtés semblables, mais Shana semble un peu moins insupportable (quoi que… :P)

Et pour finir, voici Whilmelia, la maid capable de rivaliser avec Mahoro en ce qui concerne les tâches ménagères. On notera avec un sourire qu’elle finit toutes ses phrases par un de arimasu plutôt mignon, contrastant avec sa voix monotone et sérieuse.

Comme on dit, that was a fun ride. Je vous conseille de vous jeter dessus si vous en avez le temps. 24 episodes ça prend du temps à déguster.