lumines

All posts tagged lumines

Devant la relative pauvreté des sorties anime ces derniers temps (je ferai un billet sur Full Metal Panic TSR en temps et en heure) il faut bien que je m’occupe…

Assurément, il fallait un jeu de réflexion rapide, pas trop prise de tête, et surtotu à score sur la PSP. Sony l’a bien compris.

C’est là que Lumines entre en jeu.

Un peu comme Tetris au premier abord, Lumines est en fait loin du simple concept de Tetris.

Ici vous avez une aire de jeu vaste, mais aussi, des carrés de 4 blocs qui tombent. Ces 4 blocs sont de deux couleurs différentes, et le but du jeu est de faire des carrés de même couleur. Bien évident si vous faites par exemple un rectangle de 6 blocs, ça comptera comme deux carrés. Ainsi, il est possible de faire des combos vu que les blocs qui étaient au dessus tombent après que d’autres disparaissent.

Jusqu’ici, rien de bien folichon, si ce n’est que je n’ai pas parlé du plus important : la musique.

Une musique en effet assez electro/techno mais pas trop désagréable vous accompagnera tout au long de votre partie. Un bout de la musique tourne en effet en boucle jusqu’à ce que vous fassiez disparaître des carrés, ce qui a pour effet de faire continuer la musique de façon fluide. C’est assez bien foutu en fait…

A cela s’ajoute la méthode de disparition de vos carrés réalisés. Car une fois réalisés, ils ne disparaissent pas tout de suite, mais uniquement lorsque la « timeline », une ligne verticale qui passe de gauche à droite avec le timing d’un méthronome, fera disparaitre vos carrés en les touchant. Ainsi on peut réaliser de gros combos en faisant disparaître des dizaines de carrés par passage de la ligne, si on se débrouille bien.

Et là vous vous dites « C’est nul et la musique doit saouler au bout d’un moment. » Hé bien non: une fois une chanson terminée, on passe au stage suivant de façon rapide et transparente, pour continuer sur le jeu qu’on a encore entre les mains (en gros, le passage d’un stage à l’autre ne vide pas l’aire de jeu). Le passage d’un stage à l’autre change notamment les motifs des blocs (parfois c’est hardcore, on ne voit pas trop la différence pour certaines skins difficiles) mais la musique change également, les bruitages de vos déplacements aussi, et bien entendu, la vitesse de la timeline change selon la musique qui joue.

Voilà pour le principe du jeu.

Après, vous avez plusieurs modes de jeu: Challenge (ce que je viens d’expliquer), contre la montre, mode skin unique (au choix parmiles skins débloquées), mode puzzle (des formes à réaliser, c’est très dur), et mode versus, contre la console ou un autre joueur de Lumines muni d’une PSP et du jeu.

En somme, je dirais que le jeu est un incontournable de la PSP] pour ceux uqi sont allergiques aux jeux de caisse à savon (même is j’ai déjà craqué pour Wipeout). Lumines est surtout bien pour des parties rapides, comme Tetris quoi, en attendant dans une salle d’attente par exemple!