he is my master

All posts tagged he is my master

Vous vous demandez sûrement pourquoi aucun post sur la nouvelle saison d’animés n’a encore vu le jour dans ces colonnes. La raison est simple: je suis en train de regarder en ce moment tout Battlestar Galactica jusqu’à la fin de la saison 3, alors forcément à coup de 45 minutes par épisode, c’est très long, mais très prenant. Enfin, je dois de toutes façons commencer à regarder rapidement quelques séries comme Kyouran, Kamen no Maid guy, Kanokon ou encore Kurenai et Code Geass 2…

Pour ceux qui nous ont rejoint récemment, "catch-up" signifie rattrapage en anglais, et est un type de billet où je donne mes impressions rapides sur l’évolution de telle out elle série. Parfois ce sont même des séries dont je n’ai pas parlé sur Meido-Rando, à cause de la flemme ou bien parce que la série n’en valait pas spécialement la peine.

Le dernier catch-up datant d’Aout 2007, il était temps de faire le point.

  • Angel Heart : Après autant de volumes (22 il me semble) on pourrait se demander comment Tsukasa Hojo arrive à continuer à sortir des histoires. Pourtant il montre tous les signes d’un auteur qui s’essoufle: intrigues recyclées, concepts qui reviennent souvent comme le travestissement, la drogue, ou encore les personnages dont le design est carrément repompé d’ailleurs. Vous ne trouvez pas que Glass Heart ressemble grâve à Shion de Family Compo vous? Malgré tous ces poitns négatif, c’est toujours aussi superbe visuellement et agréable à suivre.
  • Fushigi Yuugi : La légende de Genbu : La seconde ‘saison’ de Fushigi Yuugi reste égale à elle-même : une sorte d’aventure shoujo. Sauf que comme Tsukasa Hojo, Yuu Watase continue à faire des dessins superbes et une hsitoire qui se laisse lire bien que parfois un peu complexe, surtout que les tomes sont facilement espacés de six mois. Mais ne crachons pas trop dans la soupe, car la sortie des versions françaises colle de près à celles japonaises, c’est assez rare pour être souligné. Ah oui et Takiko est quand même bien meilleure héroine que Miaka, y’a pas à dire.
  • Girls Bravo : Je prends souvent les mangas de séries que j’ai déjà vues, parfois par simple curiosité, parfois parce que je les aime vraiment énormément. Pour Girls Bravo c’était plutôt la curiosité, et ça fait bizarre de revoir des passages qu’on a vu en anime mais sans vapeur cette fois. Ca reste un manga plaisant qui se prend pas au sérieux et bourré de fanservice. Pas indispensable donc.
  • Unbalance x Unbalance : Toujours aussi sympa à lire, ce manwha contant les relations ambigues entre une prof et l’un de ses élèves reste bien dessiné. C’est étrangement l’un des mangas que j’attends le plus lors de mes livraisons, sans que je ne puisse exactement expliquer pourquoi. Au niveau de l’histoire, ça continue à avancer avec son lot habituel de nouveaux personnages secondaires, de révélations et de résolutions prises par les héros. C’est certain que ça casse pas des briques mais ça reste vraiment agréable à lire
  • Ah My Goddess : Alors là comment dire… Avec des histoires toutes plus anecdotiques les unes que les autres, aucun avancement dans le scénario et des dessins que je trouvais limite plus beaux y’a 15 ans, Ah My Goddess s’essouffle gravement. Ils pourraient ouvrir un maid café de déesses que ça relancerait à peine l’intêret, c’est vous dire. Le problème avec de longues séries comme ça, c’est qu’on hésite à arrêter car on veut connaître la fin, même si dans 50 ans on y sera encore. Comment AMG pourrait-il finir, tiens?
  • Suzuka : A ne pas confondre avec la charmante et pétillante présentatrice de Nolife, Suzuka suit les grandes lignes de l’anime (ou plutôt l’inverse) sans vraiment de différences fracassantes. J’aurais préféré quand même que le manga avance plus vite, car présentement on se retrouve seulement environ au 13ème épisode de la série (estimation à la louche). Malgré des bouches un peu bizarres, c’est toujorus aussi bien dessiné.
  • Monsieur est servi / Hanaukyo Maid Tai : HMT arrive à sa conclusion au bout de 12 ou 13 volumes (là comme ça je me souviens plus) et il va être très difficile d’en faire des éloges. Pour l’histoire, j’ai découvert HMT en anime, quand c’était le studio m.o.e. qui s’en occupait, en 2001. Ils avaient pris pas mal de libertés avec l’idée initiale, faisant de Taro un clone avant l’heure du héros de Girls Bravo. Taro était allergique aux filles, sauf à Mariel. Le tout était très léger et plein d’humour (sans compter que dés le deuxieme épisode, les triplettes nymphomanes réveillent leur maître par une gâterie au lit, si si je vous jure.) et ne se prenait pas au sérieux pour deux sous. Depuis m.o.e. a coulé sans terminer la série (inachevée abruptement au 15ème épisode) et un autre studio a repris le flambeau pour sortir "La vérité", plus fidèle au manga. Le problème c’est que le manga est mauvais. Il se prend au sérieux et tente d’inventer une histoire complètement capilotractée à base de clones de Mariel et de Taro qui ne sont pas ce qu’ils croient être. En plus de ça la fin est tout sauf convaincante, bref pour moi c’est une grande déception et je garderai la première saison inachevée comme souvenir de HMT.
  • Emma : Toujours aussi bien dessiné et agréable, l’immersion est telle qu’une fois le manga refermé, on se rappelle soudainement qu’on est au XXIème siècle. C’est un manga de maid mais sans fanservice, où la romance prime et où on sent que l’auteur s’est très bien docuemntée sur l’époque. Ca change des habituels mangas se déroulant au japon, ancien ou présent. Bref, c’est toujours aussi bon.
  • He is my master : La version manga est relativement anecdotique par rapport à l’anime du même nom. Bref, si vous avez déjà vu l’anime, passez votre chemin.
  • Keroro Gunso : Vu le nombre d’épisodes et le succès de la série, on peut se douter que les scénaristes ne chôment pas, et en effet on trouve toujours un délire à exploiter avec Keroro et sa troupe. C’est tellement délire qu’on se demande bien comment ils vont arriver à envahir la terre. Bref, les tomes se suivent et ne se ressemblent pas, il y a juste la couverture que je trouve absolument hideuse, mais ça me regarde, ça.
  • Love Collage : LC est l’autre manga de l’auter de Midori no Hibi (Midori Days de part chez nous). Le héros est un fétichiste de parties bien différentes chez les femmes. Il aime certains types de jambes, de poitrines, de voix, de cheveux… C’est un pervers, mais un pervers noble comme on dit. Et il va tomber sur une pension avec quelques résidentes qui bien sûr auront chacune un élément qui lui plait. A noter également qu’un autre personnage est fan de maids. C’est donc sur l’avis éclairé de Rosalys que je me suis plongé dans ce manga sans prétention qui se laisse lire, malgré de super gros clichés du style harem par moments. Je pense néanmoins que le héros a plus d’un tour dans son sac… A suivre, donc.
  • Highschool girls : Toujours aussi vulgaire, toujours aussi débile, je continue néanmoins à lire pour voir jusqu’où ça peut aller. Ce qui est sûr c’est qu’on ne croit pas un seul instant que les jeunes japonaises puissent être comme des mecs, mais en fille. C’est pas possible.

Nous entamons déjà l’avant-avant-dernière semaine du Grand Tournoi des Maids. Hé oui, c’est déjà bientôt fini. La semaine prochaine nous attaquerons les demi-finales, et la semaine d’après la Grande Finale.

Mais voilà, sans Mahoro ce tournoi va perdre beaucoup de son sens. Elle qui était pourtant une meido modèle, juste, et expérimentée, elle s’est laissée battre par une bande de moutons la meido de Hayate no Gotoku. Incroyable mais vrai. Cependant, malgré l’adversité, elle a établi un score de 45% contre 55% des voix, ce qui compte tenu de son départ difficile tient du miracle. Saluons Mahoro pour le chemin parcouru. Je pense que pour arriver en quart de finale, il faut déjà avoir un certain potentiel.

De l’autre côté, nous avons eu un combat serré, mais l’écart s’est finalement creusé en faveur du duo Hisui & Kohaku. Au vu de leurs résultat, les voir en finale semble tout à fait possible, même si elles devront passer une adversaire pour cela, et c’est cette adversaire que nous allons découvrir la semaine prochaine lors des résultats de ce round. Mais n’oublions pas la mention très honorable de Emma qui s’en tire avec 41% des voix contre 59%. Une grande victoire pour une meido qui se démarque totalement de ses concurrentes qui misent soit sur le melonpan, ou sur la moe attitude.

Mais maintenant, découvrons nos candidates qui doivent déjà vous être familières.

gtm43izumi.jpg

gtm43siesta.jpg

Voici certainement deux meido aux formes généreuses, mais laquelle l’emportera? D’un côté nous avons Izumi qui bien qu’elle n’apprécie guère son maître, porte quand même l’uniforme assez minimaliste qu’il lui a concocté. Remporer le Grand Tournoi lui permettrait certainement de réussir son rêve, mais en face, elle a tout de même la très kawaii Siesta, qui en plus d’être kawaii, ne recule devant rien pour s’affirmer devant la nobilité afin de conquérir Saito, le héros de Zero no Tsukaima. A vos votes!

gtm44mikuru.jpg

gtm44sanada.gif

De l’autre côté de la pièce, sur le second ring, nous avons Mikuru et Sanada. Le Moe-Blob contre la Neko-Maid. Un beau dilemme en perspective, surtout lorsque l’on sait que Mikuru est sponsorisée par Haruhi, tandis que Sanada possède un pistolet à catgirls pour le moins efficace, ainsi qu’une armée de catgirls dans toute la ville. Le combat va être rude, très rude.

Note : Utilisateurs de Linux, les choix sont Izumi-Siesta et Mikuru-Sanada, dans l’ordre.

Note 2 : Raton-Laveur, je te hais 🙂

Et voici encore un round qui se termine.

La participation a été un peu meilleure que le round précédent. Ceci est sans doute dû au fait que la reprise du tournoi a ramener un peu plus de monde que la dernière fois. J’ai également vu une personne inciter à voter sur son MSN, je suppose donc que d’autres ont peut-être fait de même.

D’un côté, nous avions Mahoro contre Kurumi. Bien que le départ fut très mauvais pour Mahoro, il lui a fallu quand même quelques jours avant de redresser la barre afin de montrer laquelle des deux meido androides devait l’emporter. Grâce à une campagne de pub de Raton-Laveur fort bien menée, Kurumi a pu tenir tête à Mahoro mais elle devra finalement sortir face à l’androide de Vesper qui l’emporte de quelques points. Mahoro rencontrera donc Maria lors des quart de finale!

De l’autre, nous avions un match courru d’avance. Enfin presque! Même si Hisui et Kohaku, un couple de lesbiennes soeurs meido sont des favorites de ce tournoi, Minawa avait quand même son mot à dire (un simple ‘Gomen nasai’ mais personne ne l’a entendu). Ainsi, même si Hisui et Kohaku l’emportent haut la main, Minawa a offert une meilleure performance que le match May contre Maria de la semaine dernière. Enfin, Hisui et Kohaku sont qualifiées et affronteront Emma lors des quart de finale!

Mais passons maintenant aux deux matches de cette semaine…!

Note pour les utilisateurs de Linux : Comme vous ne pouvez pas voir les étiquettes dans le flash pour voter à gauche, je précise qu’ils sont dans l’ordre suivant: Izumi et Anna pour le premier vote, puis MIkuru et Konoe pour le deuxième vote.

Voici donc nos deux meido du match 5 de ces 8èmes de finale, Izumi et Anna!

gtm85_izumi.jpg

gtm85_anna.jpg

Les fiches de Izumi et Anna sont consultables sur ce billet. Hasard ou pas, il ne restera décidément qu’une seule meido de l’anime He is my Master lors des quarts de finale. Laquelle? Est-ce que ce sera Anna, lesbienne comme une limace, ou bien Izumi qui hait son maître au plus haut point? Chacune a tenu à s’exhiber un peu pour l’occasion…

Et de l’autre côté, nous avons une autre favorite de ce tournoi, contre une combattante hors-pair.

gtm86_mikuru.jpg

gtm86_konoe.jpg

Pour la fiche de Mikuru c’est encore sur ce billet, quant à Konoe, c’est par ici.

La poupée préférée de la déesse Haruhi Suzumiya (levez vos brassards au ciel et priez, mes frères.) contre la meido en chef de la sécurité du manoir Hanaukyo, laquelle des deux l’emportera? Le moe blob absolu ou presque contre une experte à l’épée… Ce qui est sûr c’est que Mikuru part avec une bonne longueur d’avance sur sa concurrente, mais qui sait ce qui pourrait bien arriver. Certains préfèrent en effet la dominance à la soumission, la force à la tendresse…

Hé oui, deux ans déjà. Tout ça ne me rajeunit pas (bon c’était facile.)

J’ai profité de cet anniversaire pour m’occuper un peu d’un petit changement d’URL. Meido-Rando est désormais accessible par http://www.meido-rando.net. C’est d’ailleurs l’adresse que je vous invite à bookmarker désormais, à afficher partout, tout ça tout ça. Le site est toujorus accessible via blog.teri-chan.net et les liens que vous avez déjà faits sur des posts ou fichiers resteront en place grâce au merveilleux procédé de la réécriture d’URL par Apache. Je vous passe les détails techniques et je remercie Tchyo de m’avoir aiguillé sur la bonne direction 🙂 La transition devrait être totalement transparente pour tout le monde.

Meido-Rando a commencé comme étant un blog où je voulais raconter un peu ma vie et les choses que je faisais à un instant T sans pour autant développer ou organiser mes billets. C’était une vraie anarchie quoi.

Et puis au fur et à mesure, je me suis mis à catégoriser un peu mieux mes posts, à donner un peu plus de contenu structuré, et à agrémenter de plus d’images. C’est là que les Maid Of The Day, puis les Miko Of The Day ont commencé à faire leur apparition sur Meido-Rando. Il y a eu quelques "Special Of The Day" mais rien de persistant. Les critiques, les "catch-up" pour résumer l’évolution des séries après plusieurs mois… Bref, Meido-Rando commençait à avoir son identité propre, et le site (ou blog c’est comme vous voulez) en a eu bien besoin dés lors qu’il a été référencé par Blogchan (allez courage Skav et lâche WoW un peu 🙂 ) qui m’a permis de rencontrer d’autres blogueurs francophones que je ne connaissais pas vraiment comme FFenril ou Archtor. C’est sans compter sur l’Editotaku que je lisais par saccades avant de m’y mettre sérieusement il y a un an. Je connais Raton de loin depuis quelques années déjà, vu comment il aimait descendre à plus ou moins juste titre les fanfictions Evangelion que j’écrivais à l’époque. Bon je vais pas m’étaler sur ça, c’est de l’histoire ancienne 🙂

Aujourd’hui, Meido-Rando, c’est en chiffres:

  • 340 billets
  • 1055 commentaires
  • 978 Mo d’espace disque occupé

Au niveau des stats ça donne (depuis janvier 2006… Une fausse manip m’a fait perdre les stats de 2005 maheureusement)

Mois

Visiteurs différents

Visites

Pages

Hits

Bande passante

Jan 2006

2144

3511

7387

67984

8.10 Go

Fév 2006

2468

3825

8934

72361

11.93 Go

Mar 2006

3500

7723

14135

78044

10.53 Go

Avr 2006

4434

6496

13881

116477

15.58 Go

Mai 2006

6475

9351

34395

178138

14.87 Go

Juin 2006

9521

19743

49125

258553

19.66 Go

Juil 2006

13353

29931

72477

360327

28.16 Go

Août 2006

13512

24290

60536

390756

30.72 Go

Sep 2006

12243

18023

72357

403064

28.25 Go

Oct 2006

13050

18366

64622

382860

33.79 Go

Nov 2006

14224

21719

78217

411089

33.78 Go

Déc 2006

10631

16222

202761

548387

29.07 Go

Jan 2007

11858

19886

317866

747225

40.28 Go

Fév 2007

11698

20735

292911

686524

38.80 Go

Mar 2007

18548

34744

446625

1013962

39.81 Go

TOTAL

147659

254565

1736229

5715751

383,34

Comme vous pouvez le voir, l’augmentation s’est faite très sensiblement a partir du moment où j’ai été référencé sur Blogchan et depuis ça n’arrête plus, avec depuis 3 mois environ 40 Go de bande passante consommée par mois.

Je ne m’attendais pas à avoir autant de visites en fait, mais en même temps je ne sais pas ce que cela représente à l’echelle des sites web, toutes ces stats 🙂

Ces stats sont compilées grâce à AWstats, qui analyse directement les logs du serveur Web. Comme vous avez certainement pu le constater je ne fais que très rarement appel à des prestataires extérieurs pour tous mes besoins et j’essaye de me suffir à moi-même 🙂

Ceci je le dois à tous mes lecteurs, fidèles ou non, et pour les récompenser, j’ai pensé à quelques images pas piquées des hanetons. Bien souvent des posters de séries que vous avez peut-être découvert grâce à Meido-Rando. Préparez vos kleenex car les litres d’hémoglobine vont couler via les voies nasales.

aria_maid.jpg.jpeg

Ah, les filles d’Aria en serveuses. On va commencer doucement hein.

haruhi_commander.jpg.jpeg

Oharuhi-sama!, continuez à nous apporter votre bénédiction afin que nous puissions faire prospérer votre règne!

Allez, c’est de Oharuhi-sama dont on parle, alors ça vaut bien un deuxième poster…

haruhibeach.jpg.jpeg

Un peu de plage encore avec toute la troupe de Nanoha? (enfin une partie).

fatebeach.jpg.jpeg

Et pour se rappeler que la 3ème saison, Nanoha StrikerS! arrive bientôt, voici un joli poster de MILFate et MILFNanoha.

milfate.jpg.jpeg

milfnanoha.jpg.jpeg

On va se relaxer quelques instants avec les deux coqueluches de Kanon, c’est à dire Nayuki et Ayu. ~uguuuuu.

kanon.jpg.jpeg

Ah, Mizuho-chan et Takako, clairement l’un de mes couples favoris dernièrement. Je rappelle que Mizuho-chan est une fille, non?

otoboku.jpg.jpeg

Comment ne pas penser à Tamaki-nee de To Heart 2? Ceci, mes amis, est une jeune fille en bonne santé.

toheart2.jpg.jpeg

Et puis tant qu’à taper dans les animes issus d’Ero-games, autant parler de Shuffle

shuffle.jpg.jpeg

En fait, je pourrais même aussi parler un peu de Fate Stay Night, qui était pas si mal que ça comme série. Regardez-moi ça si ce n’est pas tentant…

fsn_sexy.jpg.jpeg

Shakugan no Shana reste aussi dans mon coeur avec son héroine loli accro aux melonpan, l’un de mes aliments primaires lors de mon séjour au Japon

shana.jpg.jpeg

Zero no Tsukaima sous ces airs de séries standard, a en fait d’excellents personnages hauts en couleur et un monde plutôt intéressant. Vivement la seconde saison en Juillet. En fait, ce n’est pas vraiment pour Louise mais plutôt pour Siesta et Henrietta que j’aime cette série. Surprenant hein?

louise_siesta_beach.jpg.jpeg

Après tout, Siesta est quand même une maid bien foutue qui est en plus doublée par Yui Horie, tandis que Henrietta est cette jolie princesse / reine doublée par Ayako Kawasumi-sama

siesta_undress.jpg.jpeg

Enfin, pour terminer, comment ne pas saluer nos amies les Maids, qui rendent ce blog plus jovial chaque jour qui passe? He is my master qui sort dans notre belle contrée à la fin de ce mois, en est un parfait exemple, avec Hanaukyo Maid Tai

himm.jpg.jpeg

Encore merci à tous mes lecteurs, et joyeux anniversaire, Meido-Rando!

143.jpg.jpeg

Depuis quelques temps déjà, les studios d’animation aiment bien nous refiler une version TV « normale » et se rattraper sur les DVDs pour booster les ventes.

Mais de quoi je parle donc? Ca peut être un peu de tout: des décors retravaillés, des animations un peu refaites, des scènes rajoutées ou modifiées, de la censure un peu enlevée…

En d’autres mots, les réalisateurs se lâchent. Je ne sais pas si ças e voit déjà dans les films en DVD (vu que j’en achète beaucoup moins que des animes) mais pour les animes, ça se sent vraiment.

L’exemple le plus flagrant que j’ai sous la main reste Girls Bravo où dés le premier épisode, la vapeur de la version TV qui obscurcissait la vue (à un point où on ne voyait VRAIMENT rien dans certaines scènes) disparaît et fait place à de très jolies courbes et scènes un peu osées qu’on ne montre pas à la télé (pourtant, on en a vu des animes osés à la télé, pourquoi cette censure maintenant?)

Jetez donc un oeil à ces screens:

En haut, la version télé, en bas la version DVD. Déjà on voit tout de suite mieux.

Encore mieux, dans la version télé on ne voit même pas Miharu-chan enlever ses pantsu 🙂

Je sais, Miharu est un ange en fait et c’est pour ça qu’elle est entourée d’un halo lumineux (ou est-ce encore cette maudite vapeur?)

Et là, elle est carrément à la fenêtre, à poil, et ça a pas l’air de la déranger pour autant. C’est marrant quand même comme la vapeur massive arrive à cacher les rayons du soleil…

La conclusion de tout ça? Le DVD de Girls Bravo ouvre les fenêtres dans l’anime, pour évacuer la vapeur! 😛

Un autre exemple flagrant, récupéré sur 4chan (et franchement, je félicite pas le mec qui a foutu sa watermark dessus, surtout quand son propre blog est vide.) est le récent He is my master des studio GAINAX, où tout d’un coup, on voit vachement mieux. Les versions DVDs augmenteraient-t-elles en fait nos capacités visuelles? 🙂

Jugez par vous-même. En haut le DVD, en bas la version télé.

Regardez donc ce que j’ai trouvé sur le site de Hobbylink Japan dans les « Newest Releases » des choses à porter…

Moi je dis y’a quand même de l’abus… grave 🙂 Surtout le T-shirt « Reptile & Hentai ». Aaah ce Pochi de He is my master!

Le dernier objet étant une serviette de bain (elles sont bien grandes, j’en ai une de Mahoro et Minawa déjà) vu que ce n’est pas évident à deviner.

Vous pouvez cliquer sur les images pour obtenir plus d’infos sur les objets, leur prix, tout ça. HLJ est un excellent site d’achat. Leurs prix ne sont pas les meilleurs mais leurs produits sont tous originaux (No HK !). Par contre niveau disponibilité des produits, faites un rush sur ce que vous voyez, car bien souvent les produits ne sont pas disponibles tout le temps et sont vite épuisés!

Bon shopping!

Attention, encore un anime de maids (mais sinon ce blog ne s’apellerait pas Maid Land, hein? 🙂

Ah la vue de ces uniformes très… très… comment dire… aguicheurs? On pourrait se dire « mais c’est encore un anime hentai! J’en veux pas! »

Ben y’a pas de raison à ne pas essayer: certes l’anime a tout du truc super ecchi mais en fait, l’histoire elle, a tout l’air d’un truc bien dramatique.

Les deux héroines, deux soeurs, décident de fuguer et de vivre seules. Elles essayent de se trouver du travail, mais c’est difficile à leur age (13 et 14 ans). Seulement voilà, au détour d’une propriété, elles voient une annonce de recrutement de domestiques. La chance! d’après la petite soeur blondinette, toute émerveillée à l’idée de trouver un job avec un toit où vivre. Sa grande soeur elle n’est pas tout à fait de cet avis, et le montrera bien au ‘master’, un jeune garçon qui a lui perdu ses parents récemment, et vit seul, oui, tout seul dans cette immense baraque. Voilà pourquoi il recrute des maids.

Mais étant ce petit gosse de riche qu’il est, il ne manquera pas de laisser parler son orgueuil qui refusera de s’être fait mettre une taloche par une fille, qui plus est plus jeune que lui, et habillée à ce moment là en domestique (j’vais pas vous expliquer tout l’épisode non plus?)

L’humour un peu ecchi mais surtout, surtout complètement décalé à la Gainax ne manquera pas de frapper les esprits. Et pour peux que vous aimiez les délire (hamster + alligator 🙂 ) vous serez agréablement surpris par cette série. A prendre pas sérieusement du tout, en tous cas!

J’attends de voir comment ça va se développer, mais pour le moment ça me plaît assez.