Vidéo et films

Cinéma et films

Bon, retour de la Japan Expo où j’ai pu montrer cette AMV à mes sbi… euh, aux membres de la Brigade SOS

Hé oui, il s’agit bien de « Dernière Danse », mon AMV que j’avais déjà montré il y a longtemps, et pour cause, ça faisait 7 ans que je l’avais faite. La sortie en Blu-Ray de Mahoromatic aidant, je me les suis procurés pour réaliser une version HD… Et quitte à la refaire, autant changer quelques scènes, pour je l’espère un meilleur résultat.

Voici l’AMV telle que je l’avais faite en 2003:

Finalement j’ai pris beaucoup plus de plaisir que je ne le pensais à la refaire, notamment parce que de nouvelles idées venaient pour remplacer quelques scènes, en décidant de garder le même ton ou presque tout au long de l’AMV. Je sais, vous n’aimez pas forcément la musique, moi non plus à vrai dire, mais cette chanson, en tous cas ces paroles, reflètent vraiment parfaitement ce qu’il faut savoir sur Mahoromatic.

Et pour ceux qui souhaiteraient récupérer l’AMV chez eux, vous pouvez la télécharger ici en haute résolution tout ça tout ça (du 720p, quoi.)

Bon, et bientôt, un rapport de la JE… et des vidéos et tout ça, dont une qui sauvera la blogosphère.

Un peu HS mais… si vous ne savez pas quoi m’offrir à Noël, j’ai des idées.

Voilà, cela va faire maintenant 4 semaines que NoLife s’est lancé dans l’aventure audiovisuelle sur le canal 32 de toutes les Freebox dégroupées (les autres, j’ai envie de vous dire que vous n’aviez qu’à choisir le bon FAI, mais je me tairais.) avec pas loin de deux mois de retard dûes à des paperasses administratives. Dés l’annonce de l’ouverture de la chaîne en Mars 2007 il m’était difficile de ne pas saliver à l’idée de pouvoir regarder une chaîne qui traîte de sujets qui m’intéressent. Une chaîne différente, décalée, et très bien ciblée sur les besoins des geeks et des otakus.

J’ai volontairement attendu quelques semaines afin de donner un avis afin que certaines emissions passent plusieurs fois et me permettent de me forger un avis sur la question.

Qu’est-ce qu’on trouve sur NoLife?

Depuis la mort de Game One (oui oui, la chaîne est morte, ne venez pas me dire le contraire par pitié.) beaucoup d’anciens de la chaîne en sont partis (Marcus et Alex Pilot notamment pour ne pas les citer.) Ils font ainsi leur comeback avec NoLife, qui nous a été présentée, à nous les téléspectateurs, le 1er Juin. Les préparatifs donnaient bien le ton de la chaîne: les teasers postés les deux mots précédents étaient très drôles pour la plupart (mais je ne les retrouve pas sur le site web…) et donnaient bien le ton de la chaîne.

Si on voulait résumer, ça serait assez difficile tellement les emissions diffusées sont assez variées. Le but n’est pas de faire un catalogue des emissions de Nolife (il y en a un sur leur site web mais de donner un peu mon avis.

Concernant le plat principal, l’emission 101%, on trouve des news quotidiennes malheureusement trop courtes et trop peu nombreuses sur des sujets très variés allant de news matériel comme la dernière version de MacOS X présentée par Steve Jobs lors de la WDC Apple, ou bien des prouesses de MMORPGs comme la destruction d’un boss surpuissant à World of Warcraft par une guilde de renomée. Ca commence bien.

Vient ensuite généralement les critiques de jeux: elles sont d’une très bonne durée (ni trop longues ni trop courtes) et passent bien sur tous les points, que ça soit gameplay ou technique, avant de finir par l’avis des testeurs. On ne prend pas le téléspectateur pour un con, et on est bien loin des tests très consensuels de GameOne.

Nolife, c’est des jeux vidéos, mais pas que des jeux vidéos. On y trouve également des vidéos réalisées par le petit groupe de Une case en moins. Ayant vu il y a longtemps quelques uns de leurs clips ainsi que leur participation dans certains doublages parodiques de Gotohwan, je les avais connus un peu plus drôles que sur Nolife. Si leur prestation dans la présentation de 101% est excellente, la petite emission "1 minute pour parler de" est un véritable supplice pour les oreilles. Je ne sais pas trop si des gens trouvent ça drôle, je me considère comme étant très bon public, mais faut pas non plus trop déconner. Je reviendrai sur leur autre série "Nerdz" tout à l’heure.

C’est là que le contenu de la soirée de Nolife change chaque jour. Après 101%, on a droit à une petite emission différente chaque jour ouvrable de la semaine. Superplay nous montre les prouesses de joueurs dans certaisn jeux très difficiles. On ne se contente pas de filmer le joueur et le jeu joué, mais la réalisation met bien l’emphase sur les points clés en encadrant, en zoomant, ou en colorant différement les parties de l’écran à surveiller pendant les explications, ce qui rend l’emission très dynamique et facile à suivre.

Hidden Palace, qui est un hommage à un niveau jamais utilisé de la cartouche de Sonic 2 sur Megadrive, nous propose de voir les petits détails qui tuent dans les jeux et autres références. La première emisison sur l’oiseau qu’on retrouve dans plein de jeux de la Sonic Team était instructif mais peut-être un peu trop long. Au bout de la 3 ou 4ème référence, on a compris le message.

Il y a également des reportages le lundi quand Superplay Ultimate ne passe pas. (Superplay Ultimate étant une version plus longue de Superplay.) Ces reportages sont très bien réalisés et couvrent des sujets comme des visites chez des developpeurs de jeux vidéos ou sur l’animation japonaise (comme le magasin Mandarake, très populaire sur l’archipel nippon pour ses raretés.) Ca sent bon les premiers reportages de GameOne qui étaient du même acabit.

Nolife cependant, ce n’est pas que du jeu vidéo, et on retrouve de l’anime (pour l’instant deux ou trois titres) qui passent le mardi et le jeudi (et sont rediffusés de temps en temps les autres jours). Les OAV de Kenshin, Arjuna et Kuromi pour le moment. On ne peut pas dire que ça soit la grande classe, mais ça reste des titres de qualité. Par exemple je n’avais jamais eu l’occasion de voir Arjuna, et j’en ai été très content. Nolife gagnera tout mon respect quand ils passeront Haruhi 😛 A noter que tout passe en VOSTF pour le plus grand bien de vos oreilles.

Entre jeux vidéos et anime, il y a aussi le Japon, avec un petit reportage par Suzuka, la seule présentatrice japonaise de la chaîne, qui vous fera découvrir des petits trucs anodins au japon. Plutôt rafraichissant.

Comme je l’expliquais tout à l’heure, "Une case en moins" est aussi responsable de Nerdz, une série de courts épisodes rappelant le format de Kaamelot ou de Un gars-Une fille. Nerdz, est, comment dire…. Conceptuellement très bien. Oui, c’est ça, conceptuellement bien. J’ai beaucoup ri devant les teasers avant que la chaîne ne commence à diffuser, mais le premier épisode diffusé lors de la soirée de lancement m’a vraiment glacé. C’était mal joué pour un premier épisode, et le personnage de Régis-Robert est vraiment pénible. L’acteur derrière le joue bien, mais les lignes de Régis-Robert sont vraiment lourdes. Le reste du staff s’en tire cependant plutôt bien avec une alchimie qui marche. Je pense que Nerdz aurait gagné à remplacer Régis Robert par un complice quelconque de DarkAlex64 le nolife de service de la série. Il manque un otaku en plus pour compléter leur jolie panoplie. Sans compter qu’ils sont tout sauf des Nerdz. Je vous renvoie à la définition de Wikipedia pour que vous rendiez compte, qu’à part l’aspect socialement handicapé… La série aurait pu s’appeler Geek’s Life en fait, mais j’imagine que le nom de l’emission était déjà pris (d’ailleurs Geek’s Life qui est une série de courts métrages de quelques secondes, est lui très très très fun.). Cependant, je dois admettre que les épisodes suivants de Nerdz m’ont donné espoir, avec de bonnes idées et une meilleure réalisation. Ca s’améliore, mais ça reste un peu moyen. Espérons que ça continue donc en s’améliorant.

Le panel des emissions est comme je le disais super varié, avec notamment une emission culinaire bien expliquée par Mr. Poulpe et avec des plats… originaux. Celle-ci mériterait à se retrouver en téléchargement sur le site de la chaîne, et uniquement celle-ci, afin de pouvoir la revisionner plein de fois pour comprendre comment réaliser la Hamac Hamac Baudet par exemple, huhu. 🙂

Marcus comme je le disais plus haut refait aussi surface avec son emission "Chez Marcus" qui n’est ni plus ni moins qu’un Level One de GameOne à l’ancienne, mais chez lui. C’est bon de le retrouver, il n’a pas pris une ride, joue toujours aussi mal et reste toujours agréable sans être tordant de rire. Du Marcus quoi 🙂

Je ne parle pas de tout car je n’ai pas non plus tout regardé. Juste un mot sur l’emission de sur les comics tout de même, que j’ai trouvé bonne même si c’est loin d’être un sujet que j’aime. Les deux présentateurs maitrisent leur sujet et sont loin d’être lourds. Ils ont même réussi à m’intéresser à ce qu’ils disaient alors que je n’aime pas les comics américains. C’est plutôt bon signe quand même. Bravo à eux! La minute du Geek est également une petite emission très courte qui se propose dde rétablir les vérités vraies du jeu vidéo. Bien trouvé, bien expliqué, avec des sujets bien choisis: je suis sûr que beaucoup de personnes ignoriaient que Resident Evil n’était pas le premier Survival Horror de son genre, et qu’il a repompé des tonnes de choses sur Alone In The Dark. Ah les joies de la SoundBlaster Pro à l’époque pour renforcer l’ambiance… 🙂

La J-Music. Et la musique aussi.

Voilà, vous allez me demander comment ils font pour remplir leur grille sans rediffuser ad vitam eternam toutes leurs emissions qui ne durent pas longtemps. C’est très simple, ils font comme sur MTV ou sur GameOne, ils bourrent à fond la grille de tranches de clips et en mettent quand il y a des trous à combler.

J’aime bien cette méthode personellement car lele permet d’avoir un fond sonore en faisant autre chose au lieu de regarder la télé et de pencher la tête quand quelque chose de bien arrive à l’écran.

Tous les samedi soir une emission propose de faire un top 10 des meilleurs clips selon un vote organisé sur le site web de l’emission. Comme les clips sont bien indiqués en permanence il est assez facile de savoir ce qu’on aime et ainsi de voter. C’est plutôt bien foutu.

La selection musicale, elle, est bien à l’image de la chaîne: on nous passe très peu de trucs connus (pas de Ayu, pas de Maaya Sakamoto, non rien de tout ça.) mis à part T.M. Revolution ou Asian Kung-Fu Generation, le reste à l’air bien pêché de nulle part, mais pas déplaisant pour la plupart, pour peu qu’on supporte un peu de Visual et de metal japonais de temps en temps. Pas ce que j’aime mais bon, j’imagine qu’il faut bien plaire à un peu tout le monde. Il y a également des petites chansons sympathiques et rigolotes. Les premières semaines de la chaîne étaient un peu pénibles d’ailleurs car le nombre de clips était très faible et bouclaient tout le temps. Ca s’améliore quand même plutôt bien ces jours-ci.

En parlant de plaire à un peu tout le monde, Nolife est obligé de diffuser de la musique française grâce aux merveilleux quotas de ces adorables gens de la CSA. On sent bien que c’est une peine pour eux, et ils ont fait le (bon) choix de passer des auteurs indépendants. Dans l’idée c’est bien, dans la pratique il faut se rendre à l’évidence, c’est beaucoup de merde, mais c’est heureusement passé à des horaires où je ne regarde pas la télé.

Enfin, il y a aussi des clips de jeux vidéos: ce sont soit des montages faits par des fans, ou des intros de jeux. Nights, Final Fantasy, Strider PSX, Atelier Iris Eternal Mana, Sonic X, Megaman… Que du bon généralement et du très rare parfois.

C’est donc avec ce trio jeux vidéos-musique japonaise-musique française que Nolife remplit sa grille. Pour ceux qui ont connu GameOne à ses débuts, on est en terrain connu. (sauf qu’il n’y avait pas de musique française sur Gameone je crois car les quotas n’étaient pas encore en place il me semble.)

Et c’est tout?

Non, non, Nolife, c’est une mine de bonnes idées, un peu comme MacOS X en fait. Les jingles pour rappeler qu’on est sur Nolife rigolos, avec une sonorité 8-bits et electronique pour la plupart, comme ce jingle Nolife sous forme d’intro de jeu Game Boy. Le lancement de la chaîne avait vu apparaitre des écrans de patientage tels que "Loading" "Insert coins" ou "C:/>" (d’ailleurs messieurs je ne vous féclicite pas, sous DOS c’était un anti-slash \ et non un slash / pour séparer les répertoires. Le / c’est sous UNIX. Ou alors c’était voulu, dans le cas je me la ferme.) ou encore un compte à rembours en hexadécimal…

Les présentations des emissions sont faites sous forme d’un moteur de recherche dans lequel est tapé des mots comme "anime" ou "j-music" ou "jeux vidéos". On voit ainsi un extrait de l’emission avec les moments où c’est rediffusé. Et comme Nolife est bourré d’emissions bi-mensuelles par exemple, c’est bien d’avoir pensé à marquer la date aussi, histoire qu’on se gourre pas. A noter que certaines recherches de ce moteur ne retournent rien, comme "adulescent" ou "japon terre de contrastes" (haha). Une petite pique sans doute à une autre chaîne concurrente…

Donc là c’est tout?

Bah oui, je crois bien. La chaîne est encore sacrément jeune mais d’une réactivité excellente qui corrige ses erreurs rapidement et communique beaucoup via son site web. On peut aussi retrouver des tas d’infos sur unu site de fans appelé Full Life. Vous y trouverez d’ailleurs quelques emissions en streaming pour vous donner un aperçu si vous ne connaissez pas encore la chaîne.

A noter également que la publicité arrive sur Nolife bientôt, et que malheureusement, c’est la régie de pub qui décide des publicités. Nolife étant déclarée comme une chaîne musicale et jeunesse, il se pourrait bien que les "envoyez un SMS au…" ou "viens trouver l’âme soeur…" après 22h30 viennent empoisonner ce paradis sur terre.

Espérons qu’ils seront bientôt distribués sur d’autres bouquets ADSL comme ceux de Orange ou Neuf. Cependant moi, osef, je suis chez Free, et bien heureux d’y être.

N’oubliez pas leurs slogans: "Il n’y a pas que la vraie vie dans la vie" et "La chaîne de ceux qui ne regardent pas la télé."

Dans ma folle continuation sur les drama, je me suis penché sur Good Luck!!, série conseillée par un ami fansubber.

GL, c’est une série de 10 épisodes filmée en 2003 et qui nous narre l’histoire de Hajime Shinkai, (sur la gauche sur l’image ci-dessus), un pilote de ligne. Enfin, co-pilote en fait, il n’est pas encore « Captain! »

Comme d’hab avec les séries comme ça, sur un thème, on peut s’attendre à un truc très chiant, mais finalement il n’en est rien, et c’est complètement le contraire: les acteurs, l’histoire, les situations, tout fait de Good Luck!! un drama riche et hyper agréable à suivre.

Vous connaissez déjà Shinkai…

Mais il n’est pas tout seul. Il rencontrera durant les moments où il n’arrive pas à la bourre à l’aéroport pour piloter un avion la charmante Ogawa, mécanicienne de son état. Elle a un caractère de cochon, mais elle le porte bien:

mais aussi la très bien foutue Togashi, hotesse de l’air pour la compagnie All Nippon Airlines où travaille Shinkai. C’est elle qui « chaperonne » les hotesses les plus jeunes, étant donné son expérience.

Mais il y a également Kouda, le responsable de l’audit des pilotes, qui donnera du fil à retordre à Shinkai. Froid comme un cyborg et une armoire à glace réunis, Kouda cache en fait un terrible secret que je vous laisserai découvrir…

Tout ce petit monde et bien d’autres évolueront au fil de l’histoire. La série n’est pas extrémement marrante mais reste surtout très réaliste, mélant les scènes de pilotage en situation parfois extrème des avions de ligne, les problèmes en cabine avec les passagers, ou les incidents un poil plus critiques… A côté de ça, on trouve également des moments plus émotionnels, sur la terre ferme.

Vous l’aurez certainement compris, il m’est très difficile de parler de Good Luck!! sans en dire trop, mais là j’ai vraiment l’impression de ne pas en avoir dit assez. Shinkai est un perso qui a la classe, dont l’acteur joue comme un dieu. Kouda reste impassible en toutes situations, tel un aevoc des avions de ligne. Les hotesses sont charmantes comme des Mahoro dans les airs, et je vous en passe.

Même si c’est une série télé, on découvre un petit peu la vie de tous les jours des hotesses , pilotes et autres mécanos. Tout comme Urgences ne montre en rien comment c’est dans un hopital en vrai, Good Luck!! s’efforce de nous intéresser au sujet de la vie dans un aéroport, et excelle en la matière.

Définitivement un tampon « Axel approved » pour celui-ci!

Ah j’oubliais, si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter ce site (attention ça spoile sévère) où j’ai honteusement pompé les images pour illustrer mon billet. Et j’ai pas honte.

« L’homme du Train » est l’un de ces OVNIs que seuls les japonais peuvent nous pondre.

Densha Otoko est une histoire qui est tout d’abord partie des forums de 2chan dont 4chan s’est inspiré (en reprenant uniquement les forums anime/hentai et quelques autres). L’histoire a démarré comme toute légende urbaine, et s’est tellement répandue qu’elle en a engendré des romans, des films, et maintenant, une série TV. Au japon, on les appelle des Drama.

Pour résumer l’histoire, prenez un otaku tout ce qu’il y a de plus caractérisé, dont la chambre est remplie de figurines et de posters, de jeux vidéos et autres, et qui hante Akihabara avec ses potes. De l’autre, prenez une jeune femme avec des airs d’ange, secourue dans un train par notre valeureux otaku, qui sur une once de courage, tente d’arrêter le vieux pervers bourré qui agressait la jeune femme. Sur ce, elle lui demande son adresse et lui envoie un cadeau. Mais il ne compte pas s’arrêté là, et poussé par ses potes sur le forum où il traine, il tente de la revoir, de changer son apparence, bref, de la conquérir. Et un otaku pure souche qui tente de conquérir une jolie fille, forcément, c’est tout de suite très marrant.

Quoi qu’on en dise, les séquences de chat sur le net ne sont pas ennuyeuses et très bien réalisées. Leur dynamisme et surtout, les caricatures de personnages qui fréquent le forum est d’un comique que seul les connaisseurs peuvent apprécier, allant de l’otaku militaire, au mec qui a quitté sa femme, à la femme au foyer qui ne fout rien, la jeune fille qui fait du cosplay tout le temps, le salaryman, l’amateur de porno, le couple qui se fait chier, la bonne femme qui se fait du maquillage tout le temps, l’autre qui passe son temps à sortir de l’art en ASCII, l’étudiant, le fan de trains… vous l’aurez compris, on a un énorme panorama très caricatural des japonais. Et c’est tant mieux, ça donne un effet comique.

Le pauvre Yamada aussi (le héros), qui begaye tout le temps, n’arrive pas à se résoudre a appeler la douce Saori, a une vie de merde, un boulot de merde… bref, il a tout pour échouer, et pourtant…

Je ne vais pas vous gâcher la surprise!

Pour mon premier drama, j’ai réellement été surpris. J’avais presque l’impression de regarder un anime mais en vrai. C’est du tout bon, alternant des moments fort émouvants et les moments comiques avec la petite musique ridicule. On ne pourra que rire de la naïveté de Yamada et de sa maladresse.

La réalisation est vraiment bien foutue, même si le jeu d’acteur laisse parfois à désirer (en particulier Saori, qui a du mal on a l’impression. Yamada lui fait déjà un meilleur boulot en tant qu’acteur). Ca reste cependant très agréable à matter, et je suis sûr que, comme moi, vous aurez envie après de vous plonger dans d’autres dramas, dont je ne manquerai pas de parler. C’est bourré de références, que ce soit avec l’opening qui n’est autre qu’une version alternative de l’opening de la Daicon 4 fait par Gainax en 1983, avec la chanson Twilight de Electronic Light Orchestra, si chère à moi et les RafaL.

Il faut dire qu’avec l’actualité anime super pauvre en ce moment (je ne vous ai pas encore parlé de Full Metal Panic The Second Raid, il serait temps), des drama originaux et marrants arrivent comme une bouffée d’oxygène pour moi 🙂

Du bonheur en barre 🙂

Pour les remerciements, j’ai pompé sans vergogne les screenshots disponibles sur le blog Random Curiosity et plus précisément sur cette page.

Pour ceux qui sont intéressés, vous trouverez des downloads et des sous-titres sur cet excellent topic sur Hongfire

A vos torrents!

Les films originaux m’ont toujours attiré… En l’occurence, un film avec des marionettes, qui ne se prend aps au sérieux, c’est le genre de films que j’aime bien pour passer une heure et de mie de détente.

L’humour est bien présent dés les premières scènes, et c’est assez sympathique, au fond. Un film d’action avec des marionettes, ça aurait pu être très chiant, et pourtant, avec l’humour complètement déplacé ça passe plutôt bien.

Ceci dit, faut avoir le coeur bien accroché, car étant donné la nature du film (aucun véritable acteur), le réalisateur s’en est réellement donné à coeur joie. Je n’en dis pas plus, mais y’a des trucs vraiment, vraiment gores, presque gratuits. C’est donc vraiment réservé à un public adulte et averti. N’emmenez pas votre petit frère de 11 ans voir ce film, je vous le dis.

On comprend mieux quand on sait que ce sont les créateurs de South Park qui sont derrière tout ça. C’est d’un mauvais goût et d’un politiquement incorrect à toute épreuve…! Ceci dit, ça a au moins le mérite, comme dans South Park, de faire la satire de la vision et de la politique américaine, en quelque sorte, si on regarde derrière les gags scabreux.

Ca reste un bon délire, et ça doit être bien excellent entre amis pendant une LAN. Je regrette de pas l’avoir passé au AGC 16 en tous cas 🙂

Bon j’ai enfin maté le film événement top délire méga-groove, j’ai nommé Les Choristes . Si je l’ai matté c’est principalement pour faire comme tout le monde, ne pas mourir idiot et avoir un avis sur le film.

Ben ouais, comme beaucoup ici j’imagine que ça vous arrive de parler avec vos amis de trucs que vous avez vus, vous devez vous sentir bien con quand vous avez pas encore vu le dernier film à la mode hein? 🙂 Encore un sacré phénoméne de societé qui nous a envahi…

Pour en revenir au film, j’avoue ne pas avoir été très surpris. C’est un bon film à la française comme il s’en faisait y’a des décénnies. Les gamins chantent bien, y’a pas à dire, et les acteurs font leur boulot correctement, mais je suppose que ce genre de film n’est pas du tout mon truc. En tous cas, je peux pas dire que j’ai detesté ni que j’ai aimé, mais ça m’a laissé de marbre, on va dire…

Bref, je comprends pourquoi il a eu aucun oscar / award de j’sais plus quoi récemment (c’est dire ma culture cinématographique 🙂

Allez, on va faire le grand saut et se re-regarder Starship Troopers, mwhahahaha 🙂