2 comments on “Kokoro Connect – Prête-moi ton corps deux minutes, je te dirai qui tu es.

  1. Mouais, à mon sens, cette série se situe bien au-dessus SAO. Bon, ok, dans SAO on a traitement du MMO, assez sympathique et qui n’est pas si souvent abordé, mais à côté de ça, la série est assez quelconque.

    Kokoro Connect lui est aussi assez original pour un tranche de vie, je trouve. Bon, ok, rien de transcendant, mais quand on voit qu’on a surtout eu des slice of life en pur comédie romantique, ne se concentrant que sur une aventures amoureuses assez convenu, ou des iashikei, Kokoro Connect change pas mal. Certes, il y a un fond de comédie romantique, mais ça reste plus une ligne directrice que le fond réel de chaque épisode et même de l’anime en général. En soit, c’est normal, l’amour est une composante de l’adolescence.

    Mais ce n’est pas du tout le thème central de l’anime. On a beaucoup plus une découverte des personnages de qui ils sont et de comment ils arrivent à passer à travers cette période de leur vie. Et puis l’élément surnaturel y joue vraiment un grand rôle. Pour une fois, il est réellement intégré à l’intrigue, et permet justement la découverte de soit et des autres. Et du coup la découverte des problèmes est assez bien fait, et on peut avoir un traitement (d’ailleurs, j’espère que la découverte de l’épisode 3 sera reprise plus tard, parce que la trouve traité un peu rapidement ^^’).

  2. Pingback: » Tari Tari – Du chant, du badminton, trois filles, deux garçons, des tonnes de possibilités. Meido-Rando

Laisser un commentaire