22 comments on “Anime Catch Up – Octobre 2008

  1. Vous déconnez, là ?

    SHAFT fait un excellent boulot sur ef.

    S’il n’y avait pas eu le hype autour de KyoAni, ef – tale of memories n’aurait pas été loin du succès de Clannad.
    Et Tale of melodies est une des meilleures séries de la saison (à nouveau en concurrence avec Clannad).

    SHAFT a certainement moins de moyens, mais compense largement par ses talents de mise en scène.
    Les deux scènes téléphoniques de la première saison figurent parmi les scènes émotionnellement les plus fortes que j’ai jamais vues en anime.

  2. J’ai pas pensé une seconde que KyoAni se moquait de SHAFT. C’est juste un hommage selon moi rien d’autre.
    Le reste rien à ajouter :).

  3. Si ça peut te rassurer Rikudo, je n’ai moi-même comprit ni ce que Axel voulait dire ni ce que tu as dit, alors comme ça…

  4. Axel est SHAFTophobe? Ciel et pattes de gazelle!

    (prend la pose de Gendo)

    j’attendrai avec intérêt votre éditorial décrivant le raisonnement derrière ce jugement, M. Terizaki.

    😉

  5. Puis qui dit Shaft dit Akiyuki Shinbo souvent ces temps-ci donc full of win.
    Mais il est vrai que je n’ai pas accroché non plus à ef.

  6. SHAFT, c’est simple, ils ont massacré Negima et ef. Ef qui partait d’une super idée mais qui a hérité d’une réalisation de merde avec des plans foireux auxquels on ne comprend rien. Je ne sais pas si le réalisateur derrière Negima ou ef sont les mêmes (flemme de chercher) mais si ça l’amuse de se masturber sur ses effets artistiques post-modernes qui ne servent à rien, ça le regarde.

    Après Zetsubou, j’ai pas vu.

    Ceci dit SHAFT a aussi réussi REC et a participé à Mahoromatic, comme quoi tout n’est pas perdu. Disons que leurs récentes productions m’ont énormément déçu.

  7. Pour Kamen no Maid Guy, c’est l’effet comique qui est séduisant hein, juste l’effet comique…

    Etant aussi assez SHAFTophobe, j’ai pourtant acroché à ef, je trouve que c’est la seule série qui colle vraiment à leur style, le tout est bien passé malgrès le côté figé et truqué de la mise en scène. Par contre, je trouve qu’ils s’en sortent vraiment pas lorsqu’ils font dans la comédie (jamais pu supporter Pani Poni Dash, même Sayonara Zetsubô Sensei m’a pas accroché). Negima!? aussi ça partait bien, mais c’est tombé dans du pur SHAFT et c’est devenu assez imbuvable…

    Voilà pas grand chose à ajouter sinon, j’ai déjà dit ce que je pensais des autres séries par ci par là.

  8. Negima!?, c’est Shinbô qui prend le fond du trou du manga pour ado boutonneux, et qui le transforme en quelque chose de regardable par un adulte. Je n’appellerais pas ça un massacre. Et sinon, ça n’a pas grand-chose de postmoderne. En tout cas infiniment moins que, disons, Haruhi.

  9. "et à des personnages fort attachants (sauf Ranka)"

    QUE. QUOI. COMMENT. QUE LIS-JE ?

    è_é

    Axel Mais mate Zetsubou quoi. Tu pourras plus dire que leurs productions récentes t’a deçu. Déjà là t’es même pas autorisé à le dire, faut avoir vu Zetsubou.

    Pareil que mt-i pour Negima. Ca passe d’une merde d’Akamatsu (pléonasme) à un anime bien.

  10. Negima !? c’est surtout Shaft qui prend un manga quelconque et qui en fait un anime comique à sa sauce imbuvable, tellement éloigné de l’original qu’on se demande pourquoi ils ont choisi celui-là vu que n’importe quel autre aurait fait l’affaire.
    Ca n’a tellement rien à voir (shonen de baston à coup de magie d’un côté et… "truc absurde qui enchaine les plans sensés être drôle sans cohérence aucune" de l’autre) qu’on ne peut même plus les comparer.

    Et Sayonara zetsubou truc, c’est à peu près aussi drôle que Negima !?
    C’est à dire pas drôle.

  11. Ef, c’est quand même la série qui te donne envie de prendre un forfait sms illimités hein … Perso, j’ai marathoné la première saison sur un coup de tête, sans motivation, et j’ai pas pu décoller de mon canapé jusqu’au dernier. J’ai adoré l’arc Miyamiya et moins accroché l’arc Chihiro. Le point fort de la série: la musique. Tenmon c’est quand même Mr Musique de Shinkai Makoto. Euphoric Field est tout aussi mémorable. Le gros point faible (la mise en scène et la réalisation exclus) c’est le doublage. Quasiment que des inconnus tirés du jeu vidéo dont la performance est loin d’atteindre les ténors du métier.
    Le Style Shaft est tellement spécial qu’il est normal d’avoir autant d’avis divergents. Ça plait pas a tout le monde et c’est normal. Leur problème, c’est que ce style se retrouve sur TOUTES leurs dernières productions. Pour Ef, pas de problème, ça colle bien au genre. Pour Zetsubo Sensei, une saison ok, deux saisons c’est limite, des oav en plus c’est de trop.
    Enfin pour Negima, j’ai lâché dès le premier épisode.
    Sinon, un autre Shaft pas encore cité, Hidamari Sketch. Au moins, le vide et la lenteur relative de leur réalisation colle bien au genre slice of life.

    En bref, le coté gamin persistant de Kotoko dans Itazura na kiss est très lié au fait que la voix de Mizuki Nana n’a pas bougé au fil des épisodes. Au moins dans Allison to Lillia ils l’ont échangée pour Kuwashima Houko. Complètement d’accord sur Slayers Revolution. Ok yaura une suite au printemps mais l’impression de travail bâclé reste très forte.

    Pour finir, mettons tout le monde d’accord, WATCH KANNAGI !! Ah ! Pretty Shining Love !! Yay ! Unbelievable !! Axel je te sens chaud !!

  12. Si Kyoani à épinglé ef dans Rakisuta c’est parceque dans la version DVD de la série y a un cameo de Konata et ses copines , ils leur ont donc rendus la pareille 😉

    Perso j’ai quand même préféré l’histoire Renj/Chihiro (cette fin!) que le (trop) classique triangle Hiro/Miyako/Kei.

  13. Evidemment je ne partages pas ton avis.

    EF est pour moi une des plus belles séries sentimentales qu’il m’a été donné de voir, autant musicalement, scénaristiquement et animé.
    Je m’en carre complet de qui produit une série du moment qu’elle se révèle de grande qualité, je trouves dommage que tu jètes la série comme ça, s’il y avait au moins une série où toutes mes connaissances étaient daccord sur sa beauté c’est bien celle là.
    Mais il faut bien de tout pour faire un monde.

  14. C’est simple, en 3 épisodes et demie j’ai subit un ennui démesuré. Et pour un anime de ce style c’est rare. La faute à Shaft et ses mises en scène dignes d’un film d’auteur français

  15. Pour parler d’ennui en 3 épisodes, un exemple flagrant que j’ai… Kanon Remake, de… KyoAni.
    J’ai stoppé l’anime au bout de 3 épisodes tellement c’était plat, et pourtant il y a des fans.
    Donc ca dépend vraiment.

  16. Pingback: Les Waifus d’Axel | Meido-Rando

Laisser un commentaire