22 comments on “They are my noble masters

  1. Et true tears ? On en parle ? "Kimi ga Aruji blabla" est médiocre, mais bon, Bad is good, comme dirait l’autre. Il nous faudrait une review sur Spice and Wolf aussi, et sur Mirai Nikki (le mangasse).
    Waah, quand je suis fatigué tout ce que je dis c’est des injonctions.

  2. Mirai nikki c’est top délire comme manga 😀

    Quand à ces masters pas très nobles, ils ont pompé jusqu’au titre de he is my master et récupéré les idées de Hayate ….

    Je me demande s’ils comptent mettent du contenu original ou non.

  3. "Mon dieu mais ils ont tout repompé sur Hayate no Gotoku."

    Ben là! S’il fallait regarder les animes pour leur originalité, il n’y aurait pas grand chose à regarder. 99% des séries recopient tout un paquet de trucs de d’autre animes (surtout ceux qui ont été populaire évidemment).

    C’est peut-être pour ça que je n’écoute plus grand chose ces temps-ci. Trop toujours pareil…

  4. Un grand merci à Axel qui subit d’indicibles douleurs et autres sévices pour nous nous éviter toutes souffrances inutiles afin de préserver son lectorat dépendant aux jolies petites maid… ^^

  5. Je suis avec toi Axel …

    Et vive les Hanaukyo Maids Tai !!! ( 🙂 Aahh ! Mariel, Tsunade, … 🙂 )

  6. Je te trouve un peu dur…
    Manga divertissant, il fait relacher la pression entre school days et shigofumi…
    A regarder d’un oeil indulgent…

    Zeto

  7. j’ai découvert l’anime par hasard sur un site. J’ai regarder la moitié et franchement c’est bizarre !
    Ca choque personne l’inceste latent et omniprésent de la série !!!
    Comme le dit Axel Terizaki c’est pas brillant et ça manque de forts caractères (j’aime De Niro et…c’est tout !)

  8. Ils ont le droit de se faire des câlins quand même ^^. Personnellement ça m’a pas du tout dérangé.
    Et dis-toi que c’est rien par rapport au jeu.

  9. En même temps, c’ est pas nouveau comme sujet! Et puis on en a vue d’ autre hein!
    Le lolicon aussi ça fait débat XD! Alors l’ inceste!

  10. pour ce qui est de l"inceste sur cet anime ça reste à débatre…. ceux qui ont regardés la série en entier sauront que ces deux là ne n’ont pas de liens de parentée (enfin je veux dire qu’ils ne sont pas frère et soeur de naissance) comme le dit la soeur de Ren (dont j’ai également oublié le nom) vers la fin de n’anime (ep 11 ou 12 je m’en rapelle plus), donc peut-on réellement parler d’inceste je l’ai di ca reste à débatre… bon de toute façon je suis pas contre l’inceste dans les animes (déjà parceque c’est des animes, c’est pas en vrai et voila un point c’est tout… ensuite parceque 95% du temps comme dans cet anime les gens concernés ne sont pas frères et soeur de naissance mais d’adoption ou autre).
    ensuite j’ai bien aimé cet anime, enfait non jai adoré le personnage de Shinra (bon d’accord rien d’original… mais bon pour moi l’originalité c’est comme une belle carosserie sur une voiture, c’est beau mais ca peut marcher sans… )et ca m’a permis d’aimer cet anime ^^ .

    Ps : quand à ma remarque sur qu’eceque l’originalité des animes ca veut pas dire que je m’en tape… mais je trouve que certains animes peuvent marcher sans originalité, en gros je suis le genre de type qui peut être en extase devant un anime dont il arrive à savoir à l’avance tout ce qui va se passer…. dans le genre harem par exemple, c’est pas très dur ^^

  11. J’ai mille fois préféré celui la d’ailleur j’éspère une saison 2) a he is my master qui ma dégouté malgrès que je me sois forcer a regarder les 3 premier épisodes. Et je ne trouve pas vraiment de lien de parenté avec hayate no gotoku qui est un bon anime aussi.

  12. MMmmmm il ne me semble pas qu’il y ait inceste entre le héros et sa sœur (qui est juste sur-protectrice, et qui, par contre, est bien sa vraie sœur).
    En revanche, effectivement, il y a plus que des sous-entendus entre Shinra la sœur ainée et Miyu, la sœur du milieu.
    C’est … spécial … mais cet anime est spécialement parodique et ne sombre jamais dans le sordide.
    Ce n’est pas un anime révolutionnaire, mais il n’a rien de désagréable et on se surprend à découvrir qu’il ne comprend que 13 épisodes, et qu’on est déjà au dernier.
    Je trouve la plupart des critiques ici dures, mais je ne connais pas vos références alors …

  13. Bonsoir, en ce qui me concerne, j’ai apprécié cet animé 🙂 je l’ai trouvé pas mal du tout, et bien aimé les personnages (excepté la SM très louche, elle fait peur T_T) Sinon, mis à part « Monsieur est servis ! », je n’ai jamais regardé un autre anime concentré sur les « maids ». Donc pour ma part, c’est une chouette découverte ! De toute façon, il ne faut pas se leurer, si on devait compter tout les mangas qui se ressemble, il nous faudrait plus d’une vie, ha ha 😀

  14. Bonsoir, en ce qui me concerne, j’ai apprécié cet animé 🙂 je l’ai trouvé pas mal du tout, et bien aimé les personnages (excepté la SM très louche, elle fait peur T_T) Sinon, mis à part « Monsieur est servis ! », je n’ai jamais regardé un autre anime concentré sur les « maids ». Donc pour ma part, c’est une chouette découverte ! De toute façon, il ne faut pas se leurer, si on devait compter tout les mangas qui se ressemblent, il nous faudrait plus d’une vie, ha ha 😀

  15. Si tu a pas aimé l’anim pourquoi le décrire sa aurait été plus simple de juste dire j’ai pas aimé! La plupart des anims sont calqué sur quelque chose déjà existant faut s’y faire.

    Frenchement moi j’ai bien aimé, un anime simple, difficile de faire complex avec juste 13 épisode. Un peu adulte, un peu d’ecchie(sans ses foutue rayon de soleil qui sorte de nul part toujours placé au bonne endroit…), des héros qu’on ne suis pas dans leur vie de lycée pour la millieme fois.

    Selon moi bien mieux que cette merde de hayate no Gotoku ou on doit se farcir une gamine de 13 ans qui se prend pour une adulte sans charme, sans charisme. Ou la pluspart des gags font référence a d’autre anime/jeux/novel ect qu’on a pas forcément vue et que du coup on ne comprend pas.

  16. Si tu veux restais dans l’univers de maid regarde Kaichou wa maid sama C’est un tres bon manga sa reste dans l’ambiance de romance la personnage principale et une maid bref je te met la SYNOPSIS :
    Nous voici au lycée de Seika High, établissement de bas étages où les garçons forment 80% des effectifs. C’est dans cet univers très masculin qu’Ayuzawa Misaki, présidente du conseil des élèves, fait régner une discipline militaire. À force de travail et de détermination, ce petit brin de femme a su s’attirer de tous le respect. Belle, énergique, intelligente, Misaki suscite l’admiration parmi les autres filles, qu’elle ne manque jamais de défendre. En revanche, elle répand une terreur sacrée parmi les garçons, qu’elle tient fort peu en estime. C’est particulièrement le cas de son rival masculin, le très calme et respecté Usui Takumi, qui cristallise tous ses griefs. Éternel premier devant Misaki, Usui provoque en plus des océans de larmes en rejetant sans faiblesse les moults prétendantes qui osent se confesser à lui. Ce quotidien n’est qu’une facette de la vie de Misaki. Issue d’une famille pauvre, elle vit dans une maison délabrée, en compagnie de sa mère malade et de sa petite sœur. Pour subvenir à leurs besoins, elle travaille donc à mi-temps comme maid dans un café. Pour ne pas écorner une réputation chèrement acquise, la jeune présidente tient à garder secrète cette double vie. Aussi craint-elle le pire lorsqu’Usui la surprend à son travail. Mais contre toute attente, le jeune garçon révèle un intérêt pour Misaki, qu’il décide de soutenir. Dans l’ombre de la rivalité va naitre une certaine complicité, et peut-être plus…

Laisser un commentaire