13 comments on “Myself, Yourself

  1. Myself, Yourself est sympa, un peu classique au départ, mais ça s’améliore par la suite 🙂
    Par contre la voix de Aoi <.< (mais boobs ! )
    Sinon dans le même genre en ce moment, il y a kimikiss.

  2. Maria est plus fanservicesque, Axel. Un seul mot suffira à confirmer le pourquoi de cette affirmation :

    BOOBS !

  3. Puisiqu’on est dans la propagande : votez Hisui & Kohaku !

    Et pour la prochaine manche contre Mikuru aussi : elle est bien mais elle manque un peu de personnalité en comparaison ( faut jouer à Tsukihime, Kagetsu Tohya et Melty Blood ). Faudra voir dans la saison 2 de Haruhi mais pour l’instant votez pour les jumelles !!

    … j’ai trop envie de spoiler pourquoi elles sont si interessantes…surtout ne pas se fier à la version animée…disons juste qu’elles ont toutes les deux des problèmes psychologiques et qu’elles ne sont pas ce qu’elles semblent paraître lorcequ’on les voit pour la première fois dans Tsukihime (le jeu)…

  4. La voix d’Aoi détruit le show, masi ça reste assez sympa et puis j’me demande bien ce qui s’est passé à Tokyo pour le que Sana parte.

  5. La voix d’Aoi est absolument insupportable, et le pire c’est que lorsqu’elle commence à parler elle ne s’arrête plus, je me demande vraiment où ils sont allé pécher la doubleuse (c’est encore pire que le mauvaise doublage de Chinami dans Code-E). Pour le reste ça me semble assez classique pour le moment, mais l’opening laisse présager quelque chose de beaucoup mieux. Le passage où on les voit chanter sur scène m’évoque, peut-être à tort, le fameux concert haruiesque de la déesse dont on ne cite plus le nom…

    La Miko m’intéresse beaucoup, ne serait-ce que pour son côté tsundere déjà très marqué 🙂

  6. Myself, yourself est mon tit coup de coeur en ce moment, déjà que je l’ai vu en VOSTA donc j’ai eu le temps de le terminer, et à mon avis on ne peut juger un anime qu’après l’avoir vu en entier. Le début est un peu relou, mais on s’met dans l’ambience dès le deuxième épisode, puis on comprend que chaque personnage a son mot à dire, des problèmes personnels, des flash-backs par-ci d’autres par-là, j’ai bien pleuré lors des derniers épisodes ^^ On finit pr s’habituer à la voix grotesque d’Aoi, on commence à comprendre pourquoi Nanaka a changé, on commence même à l’apprécier, on peut même arriver à hair Hoshino si on s’attache trop à Nanaka, puis on s’fait massacrer en comprenant la suite. Chaque élément a sa place, de la phobie de Nanaka du feu, à celle de Sana d’un couteau plein de sang, en passant par sa montre chérie. Tout colle, c’est un vrai petit chef-d’oeuvre. Oula j’ai trop parlé XD J’espère que je n’ai pas spoilé ^^ mais il faut absolument le voir cet animé !!!

  7. Pingback: Les Waifus d’Axel | Meido-Rando

Laisser un commentaire