35 comments on “Pourquoi les maids?

  1. Dans "La Vie est Belle" (le film italien avec Benigni, tout ça), au début, le perso principal est un serveur. Il fait le clown, la salle de cinoche se marre, et le maître d’hôtel reste sérieux, et lui dit avec toute la bienveillance du monde que servir, c’est le plus beau métier du monde, car c’est le métier de Dieu. C’est pas dit comme ça mais l’idée y est.
    Pis bon, Hanaukyo a beau être une bouse de fanserv, Taro est amoureux de Marielle, qui est la seule à observer précisément ce rôle de serveuse dévouée au bien-être de son petit maître. Ca m’étonne que tu n’aies utilisé le verbe "dévouer" qu’une seule fois, et pas une seule fois "dévotion", parce que c’est précisément ce qui définit le mieux ce rôle.

    Minute psy : Marielle et Mahoro sont toutes deux assimilées par le perso principal à leur propre mère. Complexe d’Oedipe déplacé, mais l’idée est là. Conclusion, Axel se cherche une maman à travers les femmes. Merci Freud.

    Et ajoute plus de liens dans ton texte, je sais pas de quel anime vient Emma. Et t’es pas revenu sur le cas Chobits.

  2. Bah dis donc, on en apprend des choses sur toi … C’était assez … émouvant, on va dire. On comprend vachement bien pourquoi t’aimes bien les maids c’est assez … clair.

    Je sais pas si je partage ton sentiment mais je pense pouvoir l’imaginer. Merci pour ce beau post … *un peu impressionné* *un peu ébahi* *ému, oui*

  3. Je trouve le commentaire de Raton-Laveur un brin expéditif. C’est bien les clichés psychanalytiques, c’est à la mode dans nos contrées… et même si le tout est dit avec une dose de second degré (la même qui caractérise certains posts de l’editotaku), cela me paraît déplacé. Mais comme je ne suis pas au courant des détails de la relation passionnelles qui vous unit, Axel et Raton, j’aurais tôt fait de tomber à côté de la plaque si j’allais plus loin sur ce point.

    A mon sens, ce post est instructif, tant pour ceux qui fréquentent Axel dans sa vie quotidienne que pour ceux qui ne le connaissent que comme "star du web". Au sens où il offre une analyse d’une passion au regard d’une expérience personnelle. Je ne suis pas sûr que, dans le fandom anime/manga, tous soient capables de cette lucidité qui consiste à mettre en regard l’intérêt pour une série/un genre par rapport à ce que l’oeuvre fait résonner dans nos existences.

    Je n’approuve pas tous les points, au sens où je m’interroge (je doute) beaucoup sur la notion de personne qui cherche à réaliser le bonheur d’une autre, "au prix de ses propres intêrets". A vrai dire, je ne crois pas à ce genre de chose (non, je ne suis pas blasé, pas de retour de l’"effet KGNE" ;-)), parce que je pense que, dans tout type de lien, les deux personnes doivent être capables de s’épanouir personnellement (comprendre individuellement) tout autant que dans la relation à deux. Même si les deux personnes s’abandonnent l’une pour l’autre, je doute de la viabilité de ce genre de fonctionnement. De fait, je ne pourrai pas souscrire à la beauté que tu vois dans certains comportements que tu cites dans ce post ou dans certains anime que tu as eu l’occasion de me montrer (hmmmm, KGNE au hasard :-p ?), même si je comprends que tu y sois sensible.

    Il faut aussi dire que cette thématique des maids renvoie à la manière dont les oeuvres nipponnes traitent le sacrifice. Or j’ai toujours éprouvé une forme de réticence face à la glorification que certains titres font de cette notion. Mais c’est un autre débat.

    J’insiste sur le fait que tout ceci une appréciation personnelle, que c’est ma manière d’envisager la vie, mais qu’en la matière, mes propos n’ont jamais de relent d’universalité. Autrement dit, je ne cherche jamais à convaincre que ma manière de voir est la meilleure, parce que, dans ce domaine – plus que dans tout autre -, tout est tellement lié à sa trajectoire personnelle.

    Je terminerai en évoquant un point, celui où tu évoques tes amis. Je le relève parce que ce paragraphe se termine par ces mots "C’est cette façon de se sacrifier pour les autres, qui est vraiment forte" : je tiens à réaffirmer que, pour moi, il n’y a jamais eu de notion de sacrifice dans ce que j’ai pu apporter à mes amis, toi ou d’autres. Ce que je fais, je le fais sincèrement, simplement parce que je vous apprécie, parce que j’ai envie de le faire et parce que j’ai envie de partager cela avec vous. Je ne me sacrifie pas, je vis simplement mes amitiés en suivant mes principes 😉

  4. Je pense comprendre ton sentiment Axel, parce que cette notion de don de soi par pur amour est quelque chose que je plaçais autrefois très haut dans un monde utopique (sans doute stimulé par ce genre d’anime/manga). C’est toujours d’apparence magnifique de voir qu’on peut aimer au point de se négliger, dans le même sens les grands héros sont prêts à mourir pour les habitants de la planète, etc. Mais ça reste exclusif et extrême, et comme tout ce qui est exclusif, il serait bon d’insérer d’autres considérations, notamment le fait que chaque être a une vie propre et non uniquement une vie pour quelqu’un (donc une vie par une autre, bref une seule vie puisque l’une est abandonnée). Cela reste très personnel et tu as le droit de voir les choses de cette manière, KGNE et ce que tu aimes en profondeur chez les maids restent un idéal joli à voir en étant très extérieur.

    Par contre, tout ce que je peux faire pour toi ne s’appelle pas "sacrifice" mais "geste d’amitié". Pourquoi ? Parce que ça ne diminue pas mon épanouissement personnel de t’apporter mon aide, et je pense au contraire que c’est en évoluant moi aussi que je pourrais t’apporter des choses encore plus essentielles. C’est très différent de l’abandon que peuvent choisir de faire les maids, c’est différent de se sentir obligé de préparer un repas et observer au loin en attendant de débarrasser avant de pouvoir manger misérablement, non ! Ce que je vis avec toi est une relation de partage, qui va dans les deux sens, et non avant tout dans un seul. Mahoro a bien de la chance d’avoir un maître qui veuille lui aussi lui donner des choses, parce que dans l’absolu ce qu’elle donne d’exceptionnel en tant que personne est un dû et ça ce n’est pas si beau… En fait, Mahoro a eu de l’amitié, de la vraie (et plus encore), et c’est aussi ce que tu as, à hauteur de la valeur que ça a. Je ne parle pas pour Morgan mais je sais quelque part que c’est aussi son sentiment à ton égard.

    Bon hum ça fait space d’écrire ça en grand public mais après tout nous sommes les meilleurs amis de l’univers et on ne s’en cache pas, looool ^o^

  5. Aerith-> Maman Raton est infirmère, qui sait s’il n’y a pas des histoires de familles qui ressortent :p

    En attendant, il paraîtrait que c’est moi avec mes petits commentaires qui serait le responsable de ce long texte biographico-justificateur, donc je vais quand même reprendre la balle au vol.

    D’abord, permet moi de te dire que l’histoire du petit Axel qui respecte la femme, qui ne voit dans la maid que l’incarnation du dévouement altruiste à la limite de la figure biblique, c’est un peu too much. Là j’ai l’impression que tu est en train de nous téléramiser ton fétichisme, c’est à dire de recouvrir d’un verni intellectuel une bonne vieille histoire hormonale.

    Ensuite, quand bien même on t’accorde le bénéfice du doute concernant tes motivations à collectionner les images de soubrettes, il reste la question de la motivation des producteurs d’animes. Quelque part, je pense que le client type qui hante les synapses d’un spécialiste marketing d’une usine à anime n’est pas le petit Axel qui pleure devant la fin de Suiko 5 mais plutôt le mâle célibataire dont les conceptions du rôle de la femme sont antérieures aux suffragettes. Tu pourra toujours m’accuser de faire du "pseudo-féminisme" mais après tout, ces considérations ne sont pas éloignées de celles d’un personnage aussi insignifiant qu’Hayao Miyazaki qu’on ne peut pas vraiment accuser de faire preuve de péjugés hostile aux animes. Aussi ne t’en déplaise, je suis absolument certain que ce qui pousse à la production de certains animes reste la vente de fantasme bas de gamme à une clientèle en quête de femme docile.

  6. Ne nous écartons pas du sujet : ce billet traite de ce qu’Axel aime chez les maids, ce qui est intéressant à comprendre pour les lecteurs de ce blog (parce que sinon autant aller voir d’autres ressources d’images pures et simples). Le concept des maids et l’étalage des maids dans les anime est autre chose.

  7. Nix > Bien évidemment je suis tout à fait lucide quant aux intentions des producteurs d’anime. Le but de Gainax en faisant Mahoro c’était vendre. Le but de KyoAni en faisant Haruhi c’étiat vendre vendre vendre. Je suis loin d’être stupide à ce niveau, après avoir quand même passé 10-15 ans à regarder les animes que je pouvais trouver.

    En fait comme je l’écrivais au tout début, ça faisait longtemps que j’avais envie de faire un billet comme ça, tu n’en as été que le déclencheur 🙂

    Je n’ai nié nul part qu’il y avait également une part d’attirance totalement hormonale comme tu le dis, mais que ça ne se limitait pas à ça, et que si j’aime les maids, ce n’est pas uniquement pour les jolies robes et dessous, mais aussi pour d’autres raisons (notre le "aussi", hein.)

    Morgan > Je n’ai jamais exclu que lorsque l’on recherche le bonheur de l’autre ça ne devait pas se faire que à sens unique. Ce que je veux dire, c’est que quand j’ai ce genre d’attitude devant moi, cette envie d’aider les autres, de vouloir le bonheur des autres, hé bien c’est communiatifs et je rends la pareille.

    Le sacrifice… moui c’est vrai que c’est un concept auquel je suis sensible, que j’aime, peut-être tout simplement parce que je sais que je n’en serais pas capable moi-même et que je l’admire pour cela. J’ai déjà dit auparavant que j’aimais beaucoup les gens qui pouvaient faire des choses que je ne pouvais pas faire. 🙂

    Alice > On est d’accord: on a des conceptions différentes à ce niveau 🙂 Je n’ai jamais parlé de sacrifice pour vous deux, c’est quand même un extrème, quoi.


    Il y a de toutes façons différents niveaux selon les animes et personnages dans ce que je veux dire dans ce billet. Ne me faites pas mettre dans le même panier Mahoro et les triplettes de Hanaukyo Maid Tai, ça n’a strictement rien à voir.

  8. Qui a dit que l’anime est un divertissement enfantin qui ne peut pas traiter ou engendrer des discussions sur un sujet sérieux?

    Diantre, un débat globalement civilisé sur le Net !

  9. Bon, pour commencer par faire la langue de pute, je dirais que ce billet pourrait se renommer "Derrière le Pervers, l’Homme."

    Ensuite, je dois avouer que, bien que pour moi, en 1er lieu, les diverses maids/infirmières/bonne soeurs/profs/etc… que l’ont puissent trouver dans un anime ont leur apparence motivée par de basses considérations hormono-commerciales, il faut aussi se rappeler que ça sort du japon. Pays qui est connu et reconnu pour sa culture du sacrifice de soi, même de nos jour (regardez les salarymen par exemple). Donc, bien qu’amené par justifications différentes, pour moi, Axel ne fait que donner le point de vue que pas mal de japonais pourrait donner une fois passé les diverses connotations sexuelles.

    Ceci étant dit, c’est pas moi qui ferait le rôle de majordome, et encore moins de maid. =^.^=

  10. Axel connaît Victorian Romance Emma !
    Il a aimé Emma alors que ya aucun fanservice !

    Un monde s’achève …

  11. Morgan > pour ceux qui ne le connaissent que comme "star du web"
    OMH ! Axel, star du web ? Merci mademoiselle pour mon fou-rire du jour.
    Et puis la relation passionelle entre le Raton et Axel n’existe plus, depuis que ce dernier lui aurait déclaré : "responsable, mais pas coupable !" (ou l’inverse, je sais plus trop).
    Passons.

    Axel se livre et se dévoile, avec des trémolos dans la voix et le "billet sérieux spotted" au début du texte fait plaisir.
    Mais en fait, dire qu’Axel (puisque nous faisons son procés ici) est fan de maid est faux. Ou plutôt incomplet.
    Qui se souviens encore de son époque "Love Hina" ? Pas de maids dans cette oeuvre ?
    Ou encore mieux, qui se souvient du "Asuka Notebook" qui doit encore tourner tout seul dans un coin (ah, pardon, avec une webmastrice anglophone) ? Là encore, pas de maids !
    Mais alors, Axel est accros aux jeunettes, pas aux maids ! Son argumentation est en carton, elle tient sur des béquilles ?
    Pas tout à fait…

    Parce qu’en fait, Axel est humain, et ça fait rudemment plaisir de le savoir !
    Merci à toi !

  12. Tssss QCTX j’en attendais pas moins de toi 🙂

    "Jeunette" ou pas ça n’a rien à voir, en fait l’age n’a pas grand chose à voir, et jete ferai remarquer qu’entre Asuka’s Notebook, Naru’s Diary et maintenant y’a du genre quelques années qui se sont écoulées, et les gens évoluent, les goûts s’affinent, bref…

  13. Axel >y’a du genre quelques années qui se sont écoulées, et les gens évoluent, les goûts s’affinent, bref…
    Bref tu te fais vieux, c’est tout…. 😉

  14. J’ai l’impression que ça fait mal aux lecteurs masculins de voir Axel intellectualiser son fanatisme pour les maids, vous essayez tous de ramener ça à une pure question de testostérone, c’est pourtant pas si dur d’ajouter à un corps un peu d’âme et une manière d’être appréciable. Spèces de rapaces que vous êtes XD

    (J’exclue Morgan de cette provoc’, sans oublier qu’une éventuelle Mademoiselle porterait le prénom MorganE =P)

    Après, nan mais ho, entre Asuka et une maid sortie de n’importe quel anime y a 100000 lieues, lol !

  15. > ça fait mal aux lecteurs masculins de voir Axel intellectualiser son fanatisme pour les maids
    Non, ça nous fait juste sourire de voir Axel lancer des tartes à crèmes à contre-vent. Alors comme on l’aime bien, on en profite pour rajouter une couche de crème et viser la tête.
    > Spèces de rapaces que vous êtes
    Non, non, on appelle ça des garçons. C’est normal, le jour où tu t’habilleras (cosplayeras ?) en maid, Axel t’expliquera avec plein de détails et en privé.

    > sans oublier qu’une éventuelle Mademoiselle porterait le prénom MorganE =P
    Autant pour moi. Et mes excuses au garçon (j’ai "bien" connue UNE Morganne). S’il vient à la T’anime, je lui offre à boire.

    > QCTX j’en attendais pas moins de toi
    Bon, alors ça va, tout va pour le mieux…

  16. euh … ce morgan là est un mec, il suffit de cliquer sur l’url de son nick pour voir son CV…

    >Oh Alice a déjà porté un tablier rien que pour moi
    donc … le poisson d’avril finalement avait une part de vérité …
    finalement les maids ne sont qu’un faux semblant pour cacher ta gayZor attitude …
    avoue le, Hard Gay en soubrette, çà t’excite heing ? 🙂

  17. O RLY ?
    En tenant le balai pendant le pot mijote sur le feu ?
    Et puis le tablier seul ne compte pas sans le reste de la tenue (identique pour Alice et Lalex, donc) et les erre-tête qui va bien.
    Sinon, ça compte pas.

  18. Je vais presque regretter de ne pas venir à l’Epitanime, tiens ;-p

    Pour ce qui est des tabliers, je dois ajouter une chose : il n’y avait pas que des femmes à en porter un ce jour-là… Si je vous dis "mendo-rando", vous imaginez un peu le tableau ?

  19. très bon billet Axel

    je te comprends a 200 % car je suis dans la même situation

    Merci pour toutes ces maids

  20. Bien que ça fait un bon bout de temps que personne ne parle sur billet, je tiens à dire que bien que je ne suis pas dans la même situation que toi, je suis entièrement d’accord avec ta façon de pensé ! =D

  21. très interessant… Mais le concept de la maid n’a-t-il pas tout simplement remplacé celui de la Geisha ? On retrouve dans cette profession les mêmes valeurs liée à la dévotion… Le monneyage des services des unes contre la gratuité des services des autres n’y est-il pas pour beaucoup dans ta préférence ? Beau site en tous les cas, fourmillant d’info lorsqu’on prend le temps de l’éplucher… Ah oui et j’ai voté pour Chidori… ;D

  22. Ah! Les déficients visuels fans de japanimation et de jeux vidéo, étant moi-même concerné l’ironie de cette situation m’a toujours beaucoup fait rire.

  23. Pingback: » [Noël 2012] In bed with nyo : Questions pour un bloggueur Meido-Rando

Laisser un commentaire